Orléans Loiret Basket - Boulazac - Championnat

Avant-match

Samedi 26 janvier 2012, Orléans Loiret Basket enchaine son 2ème match à domicile en affrontant l'équipe de Boulazac.

Lanterne rouge du championnat avec 4 victoires en 12 matchs, le promu périgordin avait réussi un début de saison prometteur (3 victoires pour 3 défaites) avant de plonger dans le classement avec 9 défaites en 10 matchs et une série en cours de 6 revers consécutifs.

Pour tenter de remonter la pente, le club s'est séparé de l'arrière Osiris Eldridge pour engager Anthony Roberson, joueur connu en Pro A pour avoir joué à Strasbourg (à 18,5 points par match) il y a 3 ans, mais également pour ses 65 matchs joués en NBA auparavant. Le combo guard globe-trotter (il a joué en Italie, en Chine, et en Argentine ces 3 dernières saisons!) ne tourne pas encore à plein régime, avec 10,5 points à 36%, 2,5 rebonds, 1,5 balles perdues et 0 passe. Le club avait également fait appel à Quintoss Ross plus tôt dans la saison, juste avant le match aller face à l'OLB fin novembre.

Durant cette rencontre, Orléans l'avait largement emporté 86-67, grâce à un jeu collectif (6 joueurs à plus de 10 points), et ceci malgré les bons matchs de l'ailier Justin Hawkins (13 points, 11 rebonds) et du pivot Darryl Monroe (12 points, 6 rebonds, 4 passes). Ce dernier porte toujours l'équipe seul sur ses épaules (14,6 points à 56%, 8,2 rebonds et 2,6 passes décisives par match) en attendant le retour d'Amadi McKenzie (13,3 points à 49%, 8 rebonds et 2 passes lors des 7 premières rencontres).

Si l'OLB partait largement favori ce week-end, l'absence de Caleb Green (pour 6 semaines au minimum) et le manque d'entrainement de Marc-Antoine Pellin, d'Antoine Eito et de Maël Lebrun (tous diminués pendant la semaine) rend ce match particulièrement indécis !

Florian Boukobza
 

Résumé du match

Marc-Antoine Pellin, Chris Hill, Brian Greene et Murat Kozan seront les 5 joueurs titulaires de ce match face à Boulazac.

1er quart-temps :
Anthony Roberson marque rapidement le premier panier du match sur un shoot rapide à mi-distance, puis enchaine sur un 3 points 2 possessions plus tard. Orléans est plus dans la réaction avec des réponses après chaque panier adverse marqué. Ainsi, Brian Green à 2 points par 2 fois et Maël Lebrun à 3 points rééquilibrent la marque à 7 partout. Les paniers se font rares, et c'est sur l'adresse extérieure qu'Orléans va passer pour la première fois devant, sur un autre tir lointain de Maël Lebrun. L'intérieur Mehdi Cheriet marque 2 paniers dans la raquette tandis que Marco Pellin réalise une passe acrobatique pour Drew Viney qui peut marquer tranquillement sous le panier. Boulazac reste cependant en tête grâce à des incursions concluantes de ses intérieurs dans la raquette. Drew Viney, Chris Hill et Antoine Eito vont alors faire pleuvoir les 3 points et faire repasser in-extremis l'OLB devant 22-19 ! L'OLB vient de réaliser un excellent 5 sur 7 à 3 points, qui a permis de compenser les difficultés dans la raquette (7 sur 12 à 2 points pour Boulazac).

2ème quart-temps :
Le 2ème quart-temps débute sur un rythme élevé, avec des points rapides des Orléanais Chris Hill et Drew Viney, et du Boulazacois Darnell Harris. Jahmar Young donne 8 points d'avance aux Orléanais, parfaitement servi à 3 points par Antoine Eito, mais en face Darryl Monroe affiche ses gros fondamentaux et marque un nouveau lay-up : 31-23 après 14min de jeu. Brian Greene enchaine 2 paniers tout en fluidité et donne jusqu'à 13 points d'avance aux siens, et si juste derrière Anthony Roberson réussit un and one spectaculaire, Antoine Eito est là pour balancer un nouveau tir à 3 points dans la cible. L'OLB est totalement "on fire" à 3 points, et un nouveau tir de Brian Greene ainsi que 6 points d'un Jahmar Young insaisissable portent l'avance orléanaise à 18 points, 49-31 à 1min30 de la pause. Après un temps mort, Jahmar Young et Brian Greene enfoncent le clou avec 2 nouveaux tirs longue distance qui créent le plus gros écart du match au moment de rejoindre les vestiaires : 54-35.

Aidée par une adresse diabolique à plus de 6m75 (9 sur 11!), l'OLB a réussi à décrocher son adversaire durant le 2ème quart-temps remporté 32-16. Cette adresse, ainsi que les 7 balles perdues provoquées, permettent de rendre caduque le déficit au rebond (14 prises à 20). Brian Greene (13 points, 2 rebonds) et Jahmar Young (12 points à 100%, 2 rebonds) sont les meilleurs marqueurs orléanais tandis que Drew Viney, Chris Hill, Antoine Eito et Maël Lebrun ont tous enregistré 6 ou 7 points. En face, Darryl Monroe a déjà des statistiques importantes (8 points, 7 rebonds, 2 passes), et Anthony Roberson est le seul visiteur à être en double figure : 10 points, plus 2 rebonds.

3ème quart-temps :
Les tirs à 3 points de Chris Hill et Brian Greene ne rentrent plus cette fois, mais la bonne défense orléanaise permet de contenir le retour boulazacois. Fernando Raposo marque en lay-up le premier panier orléanais après 2 minutes de jeu, puis il réédite sa performance, avec la faute provoquée en prime. Cependant, les intérieurs Mehdi Cheriet et Darryl Monroe font revenir leur équipe à 58-43 après 24 minutes de jeu en dominant dans la raquette. Darryl Monroe marque au poste, mais Nando Raposo riposte avec un joli mouvement juste derrière, puis un bras roulé qui replace l'OLB 19 points devant, 64-45. En panne à 3 points (1 sur 9 jusque là), les Boulazacois vont enfin marquer dans cet exercice par l'intermédiaire de Thomas Dubiez, mais un contre monstrueux de Maël Lebrun sur un lay-up en contre-attaque de ce même Thomas Dubiez fait exploser le Palais des Sports. Cependant, le meneur de jeu se venge sur la possession suivante en obtenant une faute sur un tir à 3 points qui fait ficelle ! Son action à 4 points remet immédiatement son équipe à 10 points. Les choses se compliquent davantage encore pour les Orléanais quand Darnell Harris intercepte et marque en contre-attaque, puis que Thomas Dubiez ramène les siens à 6 points à 1min30 de la fin du quart-temps ! Heureusement, l'OLB va se ressaisir : Jahmar Young réussit une pénétration, Drew Viney place un gros contre sur la tentative de dunk de Darryl Monroe, et Chris Hill marque un 3 points dans le corner qui redonne un peu d'air aux Orléanais. Si Roman Virastiuk marque au poste face à Murat Kozan, Drew Viney rentre un dernier 3 points en toute fin de quart-temps : 72-60

4ème quart-temps :
Un panier de Murat Kozan à l'intérieur bien servi par Chris Hill, puis 2 "+1" de ce dernier et de Jahmar Young recreusent en à peine 1min15 l'écart à 80-60 ! Antoine Eito s'en va alors marquer un lay-up en pénétration, et l'équipe s'est déjà complètement remise à l'abri ! Les locaux font le show, avec Chris Hill qui envoie Fernando Raposo au alley-oop en contre-attaque, puis avec ce même Chris Hill qui se permet de contrer et récupérer le ballon sur la tentative de tir extérieur de Thomas Dubiez. Darnell Harris s'emploie à 3 points mais un petit shoot en tête de raquette de Jahmar Young permet à l'OLB de conserver 20 points d'avance, à 4min30 de la fin. Darnell Harris et Anthony Roberson marquent chacun un panier, Darryl Monroe en rentre 2, mais l'OLB conserve 12 points d'avance avec Chris Hill aux lancers-francs. Alors qu'il reste moins de 2 minutes à jouer, Bryan Pamba manque un lay-up tout cuit mais Jahmar Young rééquilibre la balance avec un tir très chanceux qui rebondit très haut avant de retomber dans l'arceau. Enfin, Maël Lebrun réussit une claquette dans le trafic qui clôt le score de ce match : 72-60 pour Orléans !

Malgré une adresse beaucoup moins efficace en 2ème mi-temps (2 sur 7 à 3 points en 2ème mi-temps après un 9 sur 11), l'OLB a su faire face au retour de ses opposants grâce à une bonne dose de sang froid et un secteur intérieur qui a su hausser son niveau de jeu au meilleur moment. Orléans termine sur un très bon 54% aux tirs sur l'ensemble du match (à opposer au 46% de Boulazac) a capté 6 rebonds en moins, mais a perdu 3 balles en moins également. Jahmar Young termine meilleur marqueur du match avec 21 points à 8 sur 12, 4 rebonds et 2 passes, avec à ses cotés 15 points, 5 rebonds, 3 interceptions et 3 passes de Chris Hill et 10 points à 4 sur 5, 6 rebonds et 3 passes de Drew Viney. A noter également les très bons matchs d'Antoine Eito (auteur de 8 points à 100%, 3 rebonds et 3 passes en 16 minutes), Maël Lebrun (10 points à 4 sur 6, 3 rebonds en 19 minutes) et Brian Greene (13 points, 2 rebonds en 17 minutes). Coté visiteurs, Darryl Monroe est le meilleur marqueur (20 points mais à 8 sur 17), rebondeur (15 prises) et passeur (4 "assists") de son équipe, tandis qu'Anthony Roberson (16 points, 4 rebonds), Darnell Harris (13 points, 2 rebonds, 2 passes, 3 interceptions), Thomas Dubiez (12 points) et Mehdi Cheriet (8 points, 10 rebonds) ont tous des évaluations supérieures à 10.

Résumé : Florian Boukobza

Sylvain Lautié :
Il y avait trop d'absents de notre coté pour espérer l'emporter ce soir. Orléans a fait preuve d'une adresse diabolique. On a bien réajusté les choses, il finissent à 2 sur 13 en 2ème mi-temps.

Thomas Dubiez :
Les joueurs qui nous manquent sont ceux qui percutent, drivent, fixent. On revenait de trop loin, on a grillé de l'énergie à 7 pour revenir, et contre Orléans qui est une équipe structurée on n'avait pas assez de jus pour combattre. Orléans a mis les shoots importants, on a fait le yoyo, moralement c'est toujours difficile. On a du mal à se trouver, il va falloir se pencher là-dessus.

Philippe Hervé :
Ce sont des matchs difficiles à appréhender car on n'a pas le droit à l'erreur face à une équipe qui n'a rien à perdre. Darryl Monroe est quand même un joueur à surveiller. On a bien défendu sur lui, car malgré ses 20 points il n'a pas pesé sur le match. Il faut féliciter Fernando Raposo et Murat Kozan pour ça. On a eu peur quand Brian Greene s'est blessé, et cela pourrait coïncider avec le moment de flottement que l'on a eu. On a besoin de mouvement et de vitesse, car si on n'y arrive pas il y a des équipes beaucoup plus athlétiques que nous...

Fernando Raposo :
Darryl Monroe, j'ai joué avec lui à Boulogne, donc je savais comment le déstabiliser et quels sont ses points forts. C'est un joueur qu'on ne peut pas stopper complètement. Avec Murat, on a mis de l'énergie et on s'est donné à fond. On a toujours du mal à démarrer le 3ème quart-temps, c'est une de nos grosse faiblesse mais on essaye d'y travailler.
 

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Jahmar YOUNG  21  4  2  21
Murat KOZAN
2  0  2
Brian GREENE 13  1 11
Maël LEBRUN 10  3  1 13 
Fernando RAPOSO 11   3  0
Antoine EITO  3  3 15 
Marc-Antoine PELLIN  7
Bryan PAMBA
Drew VINEY
10   3 18 
Chris HILL
15   3 18

Boulazac Basket Dordogne

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Virastiuk Roman  1  4
Dubiez Thomas
12   8
Gaillou Yannick
 0 0  0
Roberson Anthony
16   4

13 

Kerckhof Arnaud
 1
Harris Darnell
13   2  14
Cheriet Mehdi
10   1 11 
Ross Quinton
 2  0  1
Ramseyer David
 0  0
Monroe Darryl  20  15  29

Photos du match

  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac
  • Olb_Boulazac

Nos partenaires

Précédent
Suivant