Orléans Loiret Basket - ASVEL - Championnat

Avant-match

 Samedi 8 Février 2014, l’OLB reçoit le club de Lyon-Villeurbanne pour le compte de la 19ème journée de Pro A.

Après un mauvais départ et 4 défaites inaugurales, l’ASVEL a bien redressé la barre avec 9 victoires en 14 matchs et un retour à l’équilibre, même si la défaite de ce début de semaine à domicile contre Nancy a marqué un petit coup d’arrêt. A l’aller, l’OLB avait réussi à contenir un Edwin Jackson record (34 points, 6 rebonds, 2 passes) en l’emportant 79-82 après prolongations ! Kyle McAlarney avait été l’élément clé de la résistance orléanaise avec 20 points, 3 rebonds et 3 passes, mais il avait été bien mieux entouré qu’Edwin Jackson, trop esseulé au niveau de l’attaque.

Le mois de janvier a été mouvementé avec le départ de l’ailier Travis Leslie, la blessure d’Uche Nsonwu-Amadi et les arrivées du pivot Will Hudson en remplacement du Nigérian et du petit meneur de jeu Tweety Carter venu relayer Chris Wright trop irrégulier. Carter arrive du championnat allemand alors que Hudson avait orienté sa carrière en Australie et Nouvelle Zélande.

Au niveau statistique, Edwin Jackson continue son abattage offensif avec 17,6 points à 44%, 3,1 rebonds et 2 passes de moyenne par match. Il peut compter sur son fidèle lieutenant Amara Sy (11,5 points à 50%, 6,1 rebonds, 3 passes) tandis que la blessure d’Uche Nsonwu-Amadi laisse un vide important dans la raquette (9,9 points, 6,1 rebonds). Son remplaçant Will Hudson montre toutefois une rentabilité impressionnante avec 8,3 points à 76% et 1,8 rebonds en seulement 13 minutes de temps de jeu. L’autre recrue Tweety Carter est également intéressant avec 8,7 points à 47%, 2 rebonds et 4,7 passes.

L’OLB devra donc s’appuyer sur son excellent bilan à domicile pour l’emporter face à cette redoutable équipe villeurbannaise. Les hommes de Philippe Hervé devront également digérer l’occasion perdue de reprendre seul la tête du championnat mardi dernier, pour repartir de l’avant dès maintenant !

Résumé du match

Aldo Curti, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Terence Dials sont présents sur le parquet pour débuter ce match face à Lyon-Villeurbanne.

1er quart-temps :

Après un léger cafouillage lors de l’entre-deux, Marko Kesselj récupère la balle dans le corner et réussit un tir en déséquilibre. La grosse défense de Brian Greene et Terence Dials sur Georgi Joseph puis le tir primé de Kyle McAlarney remettent finalement les 2 équipes à égalité. L'ASVEL prend de nombreux rebonds offensifs et l'OLB doit redoubler d’effort en défense, mais en contre-attaque Edwin Jackson fait parler son talent avec un double pas éliminant son vis-à-vis puis le lay-up. Aldo Curti, peu couvert par son défenseur, tente de nombreuses fois des tirs à 3 points mais aucun ne veut rentrer. David Noel intercepte 2 ballons, si il réussit à conclure la contre-attaque la première fois, il est bloqué par la défense asvelloise la fois suivante.
Les 2 équipes jouent énormément sur jeu rapide, avec un panier de Chris Wright, ou un dunk de Terence Dials, 07-09 après 5min30 de jeu. Darnell Harris égalise sur un excellent pull up jumper mi-distance, mais le jeu orléanais s’est stéréotypé tandis que la jeune garde de l’OLB a fait son entrée sur le terrain. Tweety Carter et Will Hudson donnent 5 points d’avance à leur équipe. Mais l'OLB parvient tant bien que mal à revenir à égalité en fin de quart-temps grâce à un panier de Loum et un tir à 3 points de Darnell Harris particulièrement en jambes ce soir, 14 partout.

2ème quart-temps :

En 45 secondes, Orléans prend 5 points d'avance grâce à un and one d'Abdoulaye Loum et un lay-up de Fernando Raposo. Alors que l'ambiance chauffe avec des décisions des arbitres discutées, l’OLB va en profiter pour enflammer le match : un gros contre de Maël Lebrun, un tir monstrueux de Darnell Harris de plus de 8 mètres, puis 2 nouveaux tirs primés de ces 2 hommes, permettant à Orléans de creuser immédiatement 10 points d'écart ! 28-18 après 3 minutes dans ce quart-temps. Marko Kesselj sauve les meubles avec un tir à 3 points, mais Fernando Raposo veille au grain et marque son lay-up.
Le showtime continue avec 2 tirs à 3 points de Maël Lebrun et d'Aldo Curti. 36-21 après 16 minutes de jeu ! Alors qu’ils devaient rentrer plusieurs minutes plus tôt, Kyle McAlarney et David Noel ont finalement dû patienter un certain temps avant de remplacer Darnell Harris et Maël Lebrun qui rejoignent le banc sous les ovations du public. Tweety Carter calme l'ambiance avec un tir très lointain, le festival continue avec 2 tirs longue distance d'Aldo Curti et Thomas Larrouquis. Kyle McAlarney récupère un rebond offensif derrière la ligne à 3 points, il ne se pose pas de questions malgré l’horloge qui affiche 24 secondes et plante un nouveau tir primé, 41-27. Tweety Carter se met à nouveau en valeur pour calmer les ardeurs orléanaise avec un autre tir des 6m75. Un panier mi-distance de Georgi Joseph puis un une-deux entre ce dernier et Amara Sy permettent finalement à l'ASVEL de revenir à 7 points, 41-34 à la mi-temps.

C’était un véritable festival d'adresse à 3 points dans ce 2ème quart-temps, l'OLB l'emporte finalement avec 6 tirs primés contre 4 pour l'ASVEL, mais également un excellent 8 sur 10 à 2 points pour 55% d’adresse générale. Darnell Harris a été excellent, avec une ligne de stats qui le prouve : 11 points à 80%, 3 rebonds, 5 passes, et 17 d'évaluation.

3ème quart-temps :

Une belle défense d'Orléans permet à David Noel de partir en contre-attaque et d’obtenir 2 lancers-francs. Cependant, Amara Sy marque sur un shoot arrêté, et Edwin Jackson rentre ses 2 lancers-francs, réduisant l’écart à 4 points. L'euphorie du 2ème quart-temps a cessé, les 2 équipes ont perdu leur adresse. C’est l’ASVEL qui va tirer son épingle du jeu par l’intermédiaire d’Edwin Jackson qui marque un 2 points puis un tir à 3 points en déséquilibre total, de 7m50 et au buzzer de la possession ! Brian Greene à mi-distance marque son premier panier du match, et le premier de l’OLB depuis le retour des vestiaire, soit depuis plus de 3 minutes.
Le dragster Aldo Curti conclut au lay-up un drive dont il a le secret. Le score stagne, avec des possessions moins bien exécutés coté orléanais, et Edwin Jackson redonne de l'avance aux siens sur lancers-francs. Les Orléanais manquent tous leurs tirs extérieurs tandis que Thomas Larrouquis met le sien. Heureusement, l'OLB peut compter sur Darnell Harris qui marque sur un tir mi-distance ligne de fond. Maël Lebrun redonne 2 points en contre-attaque mais une faute technique sifflée contre Orléans permet à l'ASVEL de reprendre 4 points en une possession et de prendre 5 points d'avance à la fin du quart-temps. Après avoir marqué seulement 3 points en 1ère mi-temps, Edwin Jackson a porté son total à 14 à l’issue de ce 3ème quart-temps.

4ème quart-temps :

Si les 2 tirs d'Edwin Jackson sont manqués, les tentatives d’Abdoulaye Loum et de Kyle McAlarney ne sont pas plus concluantes. Abdoulaye Loum part au dunk sur une passe de Nando Raposo, mais l'ASVEL reste en tête grâce à de nombreux coups de sifflet en sa faveur, 52-57 après 32min30. Darnell Harris manque son tir à 3 points alors que Marko Kesselj le met. L’heure est grave pour l’OLB qui compte 8 points de retard : c’est le moment pour Kyle McAlarney de sauver l’OLB, et le joueur ne manque pas son 3 points en 1ère intention ! 55-60 à 6 minutes de la fin du match. Darnell Harris met difficilement 1 lancer franc sur 2, Edwin Jackson manque un 3 points totalement seul mais Marko Kesselj réussit le sien, David Noel manque un lay-up facile et l’OLB prend 7 points de retard la moitié du quart-temps dépassée.
Orléans est toujours en grande difficulté à 3 points (1 sur 13 depuis la mi-temps) et Edwin Jackson creuse l'écart à 9 points sur une contre-attaque tandis que David Noel manque un lay-up assez simple : 56-65 à 2 minutes du terme. Après une mauvaise séquence offensive, l’OLB a la chance de voir Chris Wright manquer son lay-up en contre-attaque, et David Noel en profite pour marquer à 3 points, une fois puis 2 ! Amara Sy se joue de la défense de Fernando Raposo, mais Kyle McAlarney balance un missile des 8 mètres, remettant l’OLB à 2 points seulement à 40 secondes de la fin du match ! 65-67. Le shoot d'Amara Sy fait in and out, permettant à l’OLB d’avoir la balle d’égalisation ou de victoire dans ses mains ! La possession est difficile, avec Kyle McAlarney qui est à 2 doigts de perdre la balle mais envoie une passe in-extremis pour David Noel… Qui marque le 3 points de la victoire dans la dernière seconde ! C'est tout du moins ce que tout le public croit avant que les arbitres n’annoncent qu’il reste 3 dixièmes de seconde à jouer ! Sur remise en jeu, Amara Sy envoie la balle directement pour Georgi Joseph dans la raquette… Qui marque ! Mais la grande question est de savoir si le joueur a pu attraper la balle et shooter en moins de 3 dixièmes de secondes… C’est ce que les arbitres décident après visionnage de la vidéo, et l’OLB subit l’une des défaites les plus cruelles de cette saison.

Malgré son trou d’air offensif au retour de la pause, l’OLB avait pourtant trouvé les ressources pour réussir un retour improbable, grâce notamment à 3 tirs à 3 points de David Noel. Darnell Harris a été l’Orléanais le plus régulier ce soir avec 14 points à 5 sur 8, 3 rebonds et 6 passes, tandis que David Noel (12 points, 5 rebonds, 3 interceptions, 2 passes) et Kyle McAlarney (12 points, 2 passes) ont été énormes en fin de match. Brian Greene est quant à lui passé à travers son match avec 2 points seulement à 1 sur 8 et 3 rebonds. En face, Edwin Jackson est le meilleur marqueur du match avec 16 points (dont 12 dans le 3ème quart-temps…), 6 rebonds et 2 interceptions, tandis que Tweety Carter et Marko Kesselj en ont marqué 12, Amara Sy 10, et que Georgi Joseph a capté 9 rebonds en plus de son panier de la gagne.

Résumé : Florian Boukobza

Amara Sy :

C'est un petit peu normal qu'Orléans porte réclamation, on aurait fait pareil à leur place. On a vu la vidéo, il reste 1/10e quand Georgi lâche la balle, donc le panier est valide. On avait le match en main, on aurait du être plus serein en fin de match. Pour les spectateurs ça fait du spectacle, mais pour nous les joueurs et les coachs c'est un peu dur. On est pas très loin du top 4, mais également des releguables. On sait que chaque week-end il peut y avoir des surprises, peu auraient misé sur une victoire ce soir contre Orléans. Il faut continuer et que l'on soit plus constant sur 40 minutes, et on sera sur la bonne voie.

 Pierre Vincent :

En première mi-temps, on a un manqué d’énergie, tout le monde à Orléans peut mettre des tirs et il a fallu que je me mette en colère, à la mi-temps je n'ai pas parlé de basket mais d'intensité. On aurait du finir avant. Combien de matchs on a perdu de peu… Que la roue tourne un peu !

Kyle McAlarney :

je me sens vraiment défait. David met son shoot, on célèbre la victoire… C’est dur, très dur. En 3 dixièmes de seconde c'est difficile d'attraper la balle. Je pense que collectivement nous jouons vraiment bien, mais en défense individuelle nous devons augmenter de niveau. Nous devons nous améliorer maintenant car toutes les équipes le font en ce moment.

 Philippe Hervé :

Pour ce que je vois, il reste entre 1 et 2 dixièmes. Une réclamation a été posée, elle sera étudiée. Ca pose problème cette décision entre arbitre et table de marque. Comment peut-on rejouer un match où il n'y a plus de temps de jeu ? On a essayé mais Terence Dials ne peut pas jouer car il a un problème à la hanche depuis Cholet. On a aucun jeu de poste bas, dans la percussion, on ne marque pas, on n’a pas de 2+1. Après on n’existe que sur les exploits à 3 points, on en a eu à certaines périodes, moins à d'autres. Fatigue physique, peut-être mentale, il y a quelque chose qui me chagrine.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
HARRIS Darnell  14  3  6  19
NOEL David  12  5  2  13
MCALARNEY Kyle  12  1  2  9
GREENE Brian  2  3  1  0
Maël LEBRUN  8  2  0  7
Fernando RAPOSO  6  2  9
CURTI Aldo  7  3  2  8
GABSI Anis   0  0  0  0
DIALS Terence  2  2  0  0
LOUM Abdoulaye  3  0  7
KOZAN Murat  0  0  0  0

Adversaire

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Wright Chris   2  3  2  3
KESEIJ Marko  12  3  0  5
JACKSON Edwin  16  6  1  18
HUDSON Will  4  2  1  6
CHASSANG Alexandre  0  0  0  0
LARROUQUIS Thomas  6  2  2  7
SY Amara   10  5  3  8
CARTER Tweety  12  0  2  11
JOSEPH Georgi   7  9  0  11
         

Photos du match

  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel

Nos partenaires

Précédent
Suivant