Orléans Loiret Basket - STB Le Havre - Championnat

Avant-match

Samedi 12 Octobre 2013 à 20h00, l'OLB effectue son premier match de la saison au Palais des Sports, et ce sera face au STB Le Havre.


Habituée de la seconde partie de tableau depuis 5 saisons, l'équipe du Havre arrive malgré tout à se maintenir dans l'élite et à proposer un jeu attractif. Malgré la perte de leur leader Bernard King durant l'intersaison, le club a fait sensation lors de la première journée de Pro A en étrillant Pau-Lacq-Orthez 106-79. Pour y arriver, le coach Eric Bartéchéky s'est appuyé sur l'arrière très connu sur les bords de Loire Cedrick Banks, qui formera sur les ailes un duo expérimenté avec Bryant Smith, déjà présent au club l'an dernier. Le solide pivot Graham Brown est également resté, tout comme ses 2 jeunes acolytes dans la raquette Bangaly Fofana et Fabien Paschal.
D'autres gros potentiels sont de la partie pour amener leur fougue sur les lignes arrières : Gédéon Pitard qui poursuit sa progression au sein du club, et Hugo Invernizzi arrivé en provenance de Strasbourg. Enfin, 2 joueurs devraient apporter leur part de scoring soir après soir : le poste 4 Brian Boddicker, déjà vu au Havre en 2011-2012, et le combo guard William Hatcher, auteur de 10 points de moyenne par match l'an passé au PAOK Salonique.


Durant le match du week-end dernier, les 8 joueurs qui ont foulé le terrain ont tous été ultra efficaces, avec un minimum de 12 d'évaluation ! La doublette arrière William Hatcher et Cedrick Banks était en feu avec 36 points à 13 sur 22, 6 rebonds, 12 passes et 5 interceptions pour les 2 joueurs... Au final, le club a terminé le match avec un pourcentage d'adresse indécent frisant les 60%. Faisons confiance aux joueurs orléanais pour empêcher une seconde performance de ce type...


L'an passé, le STB avait terminé la saison avec un bilan de 13 victoires pour 17 défaites. Il avait succombé face à Orléans au match aller, 89-75, avec 33 points à 62,5% aux tirs de Jahmar Young ! Le club s'était vengé en 2ème partie de saison en l'emportant 92-84 grâce aux 22 points et 9 passes décisives de Bernard King. Si ces 2 joueurs ont quitté leur équipe, les nouvelles forces en présence ne seront pas en reste ce Samedi au Palais des Sports, pour un début de saison spectaculaire à Orléans !

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Et c'est parti pour ce premier match de la saison au Palais des Sports ! Aldo Curti, Torrell Martin, David Noel, Brian Greene et Terrence Dials sont sur le parquet pour défier Le Havre.

1er quart-temps :
Cedrick Banks dégaine inévitablement et fait ficelle à 3 points mais David Noël égalise sur un tir primé en cloche. Brian Greene, lui qui a une trajectoire de tir à l'opposé très plate, obtient le même résultat et fait passer l'OLB devant. Les 2 équipes se sont données le mot pour enchainer les tentatives à 3 points, d'autant qu'elles ne connaissent pas une grosse réussite à l'intérieur. C'est finalement Graham Brown qui marque le premier panier intérieur du match. Brian Greene enchaine alors un autre 3 points et redonne autant d'unités d'avance à Orléans, 9-6 à la moitié du quart-temps. Les 2 équipes manquent de solutions face aux défenses très resserrées et forcent plusieurs shoots en fin de possession.
Le score évolue enfin quand Kyle McAlarney place un 3 points de plus de 7m de longueur. Maël Lebrun l'imite dès son entrée sur le terrain, permettant de creuser un premier écart intéressant, 15-6 après 6min30. Malgré un temps mort demandé par Eric Bartéchéky, la forteresse orléanaise reste imprenable et le tir primé de Cedrick Banks fait une double gamelle.
Les tentatives intérieures des Orléanais ne veulent pas non plus rentrer, des lay-ups "faciles" d'Abdoulaye Loum ou de Terrence Dials ricochent sur l'arceau sans rentrer. Le Havre revient finalement à distance acceptable grâce à plusieurs lancers-francs grappillés : 17-11 et une adresse particulièrement étrange pour Orléans : 0 sur 10 à 2 points mais 5 sur 9 à 3 points.

2ème quart-temps :
Kyle McAlarney marque à 6 mètres du cercle tandis que les fautes s'enchainent contre les Orléanais. Si Gédéon Pitard dégaine à 3 points, le match reste vraiment fermé avec des raquettes bien défendues, une adresse intérieure en berne et des coups de sifflets incessants. L'OLB s'en remet une nouvelle fois au sang froid de Kyle McAlarney qui marque un autre tir à une distance indécente.
Terrence Dials réalise un superbe contre mais transforme ensuite un nouveau tir en air-ball. C'est encore Kyle McAlarney qui débloque la situation avec un floater, premier panier intérieur de l'équipe après plus de 15min30 de jeu ! Le Havre qui manque d'adresse de loin (ce qui est plus classique que ce qu'il se passe chez les Orléanais ce soir) s'en remet à Cedrick Banks à 3 points qui en marque 2 coup sur coup, mais ses anciens coéquipiers orléanais Aldo Curti et Brian Greene lui répondent et permettent à l'OLB de conserver 7 précieux points d'avance à la pause.

Malgré toujours autant de difficultés à finir ses actions à l'intérieur, la défense et l'adresse longue distance des Orléanais leur permettent de mener à la pause sur le petit score de 30-23. Les jours ne se ressemblent pas pour l'équipe du Havre qui doit se contenter de ce score à la mi-temps dérisoire après son orgie offensive 106-79 face à Pau… Brian Greene est ultra complet avec 9 points, 5 rebonds, 2 passes et 3 interceptions pour 16 d'évaluation, tandis que Kyle McAlarney est le meilleur scoreur orléanais avec 10 points.
En face, on retrouve l'inévitable Cedrick Banks (11 points, 6 rebonds, 2 interceptions) et le solide Graham Brown (6 points, 6 rebonds, mais 4 balles perdues).

3ème quart-temps :
Torrell Martin shoote tranquillement à mi-distance avant d'intercepter la balle sur la possession suivante.Terrence Dials lui n'arrive pas à rompre sa malédiction du soir et manque un nouveau tir au poste. Ses coéquipiers lui font confiance malgré tout, il est de nouveau servi et marque enfin ! Le STB est en difficulté à 3 points : sans Cedrick Banks, ils seraient à 1 sur 11 dans cet exercice.
Hugo Invernizzi en plante finalement un, mais Torrell Martin l'imite à son tour, l'OLB mène 37-28 à la moitié du quart-temps. Tout va pour le mieux pour le club avec Abdoulaye Loum qui nettoie l'arceau avec rage et Aldo Curti qui conclut un drive dans la raquette. Pourtant, Hugo Invernizzi et Bryant Smith à longue distance vont ramener le doute dans le Palais des Sports en faisant revenir leur équipe à 6 points, mais le bras roulé de Nando Raposo et le 3 points sur un fil de Kyle McAlarney redonnent un peu d'avance aux locaux.
Le meneur américain en rajoute une couche avec un autre 3 points malgré une faute adverse, avant que finalement William Hatcher très peu en vue sur ce match marque son premier panier suite à un joli dribble en tête de raquette : 47-37 à la fin du 3ème quart-temps.

4ème quart-temps :
William Hatcher montre qu'il faudra compter sur lui en cette fin de match et réussit un gros tir à 3 points. Mais en face, Kyle McAlarney est impérial et fait de nouveau ficelle des 6m75. 2 balles perdues de Torrell Martin, un and one de Cedrick Banks, un autre tir mi-distance de William Hatcher et un 3 points de Hugo Invernizzi redonnent des frissons aux spectateurs, mais l'abnégation de Brian Greene qui marque en 2 fois, et le and one du dragster Aldo Curti permettent à l'OLB de conserver 7 points d'avance à 6 minutes du terme. Hugo Invernizzi et Gédéon Pitard réussissent alors chacun un lay-up et Le Havre revient à une possession d'écart… Puis à égalité après un tir primé de William Hatcher. Heureusement que Kyle McAlarney est ahurissant ce soir, avec un tir concluant pourtant loin d'être simple.
Cedrick Banks manque son shoot et Aldo Curti réussit une pénétration dont il a le secret, mais gédéon Pitard est laissé seul à 3 point sur l'action suivante, 60-58 à 3min30 de la fin du match. Brian Greene réussit un tir très compliqué au buzzer mais les arbitres estiment que le temps était déjà terminé quand la balle a quitté sa main. Il se venge sur l'action suivante avec un 3 points dans le coin suite à une passe transversale bien vue de David Noël. Malheureusement, Graham Brown par 2 fois remet les siens à 1 points seulement à 2 minutes du terme, 63-62. Après 3 quart-temps défensifs, les 2 équipes nous livrent un dernier quart-temps époustouflant… Et angoissant !!
Aldo Curti est emmené sur la ligne et ne tremble pas. Cependant, Cedrick Banks égalise à 3 points… Et Bryant Smith marque à son tour malgré la grosse défense orléanaise… L'OLB est à 2 points derrière… Terrence Dials réussit un 3 sur 4 aux lancers-francs mais Cedrick Banks balance un nouveau missile de plus de 7 mètres... Et met un autre panier à 2 points à 6 secondes de la fin du match... L'OLB est mené de 3 points, Kyle McAlarney réussit alors une passe à la dernière seconde pour Aldo Curti à 3 points... Qui arrache la prolongation sur un tir au buzzer, 71 partout !!! Le Palais des Sports explose, quelle fin de match !!

Prolongation :
Cedrick Banks ne se démonte pas et marque un nouveau 3 points malgré la défense que l'on connait d'Aldo Curti. L'équipe conserve ces 3 points d'avance sur les premières minutes de la prolongation, avant que Kyle McAlarney ne trouve parfaitement Terrence Dials dans la raquette. Aldo Curti, auteur d'une fin de match exceptionnelle, s'en va marquer en contre-attaque, il fait repasser l'OLB devant 77-76 à 1 min30 de la fin. Il provoque ensuite la 5ème faute de Cedrick Banks. Kyle McAlarney sert Nando Raposo qui conclue au lay-up dans la dernière seconde de la possession et donne 3 points d'avance à Orléans. La belle défense de David Noël fait perdre la balle à Bryant Smith, et un rebond offensif collectif d'Orléans permet à Brian Greene de marquer 2 lancers-francs après son tir manqué. L'OLB a pris une petite avance, et comme Gédéon Pitard manque le tir de la dernière chance, Orléans l'emporte finalement 81-76 !!

Quel match !! Les joueurs orléanais ont été héroïques pour l'emporter au bout du suspense, face à une équipe havraise impressionnante de réussite dans le 4ème quart-temps. L'équipe a prouvé qu'elle bénéficiait d'un gros mental. Aldo Curti a enchainé les actions de grande classe en fin de match, que ce soit en attaque comme en défense, il termine à 18 points à 6 sur 9, 3 passes décisives et 10 fautes provoquées. Kyle McAlarney a également été exceptionnel et a tenu la baraque une grande partie du match, avec ses 22 points à 6 sur 8 à 3 points, 3 passes et 4 rebonds, sans oublier Brian Greene et ses 16 points, 9 rebonds, 2 passes et 3 interceptions. Cedrick Banks a été impérial coté havrais, il termine avec 26 points à 42% aux tirs, 7 rebonds, 4 passes décisives mais 5 balles perdues. A ses cotés, William Hatcher et Hugo Invernizzi (10 points chacun) ont répondu présents dans le "money time", tandis que Graham Brown a été le plus régulier avec 12 points, 10 rebonds et 2 passes. A noter les 17 rebonds offensifs orléanais et le14 sur 32 à 3 points qui ont permis de compenser le 13 sur 42 à 2 points !

Résumé : Florian Boukobza
 

Eric Bartéchéky :
C'est terrible pour l'équipe, pour les joueurs, car ils ont fait l'effort pour passer devant à la fin du match. On fait l'erreur de ne pas faire faute, ça nous pousse en prolongations et on s'incline. On a fait des erreurs défensives et contre Orléans chaque petite erreur est payée cash. On avait de la réussite, mais Orléans aussi a été adroit, avec un 14 sur 32 à 3 points.

Cedrick Banks :
Chaque défaite est difficile à accepter. On travaille dur, tous les jours à l'entrainement. Je sais qu'on a une bonne équipe, on joue tous bien ensemble.
C'était un match vraiment dur. C'est spécial de revenir Orléans. je respecte Orléans mais c'est aussi mon job de tout faire pour gagner.
C'est un plaisir de revoir les fans, le coach, le staff…

Aldo Curti :
On était dans une situation d'urgence, j'ai tiré et ça a rentré. Aujourd'hui j'ai eu beaucoup de réussite. J'espère que cela va continuer, tant que l'équipe gagne…
Ca fait plaisir pour mon retour ici, on a un super groupe, on s'entend vraiment bien, que du positif.
On aurait dû tuer le match avant, on a manqué beaucoup de shoots faciles, ça les a remis dedans. C'est une bonne équipe, ils ont de bons joueurs, il faut les respecter.

Philippe Hervé :
C'est surtout en 1ère mi-temps qu'il aurait dû y avoir un écart, mais on avait tellement de non-réussite près du cercle que la frustration était énorme à la mi-temps. On n'est pas serein dans la finition et on a un pourcentage dramatique dans la raquette, 1 sur 14... On ne bénéficie pas du très bon travail en défense qu'on fait pendant 48 minutes.
C'est Le Havre qui est exceptionnel en fin de match, c'est eux, pas nous. On a fait le job, ils ont été exceptionnels l'espace de 10 minutes.
Il faut louer le comportement des gars. C'est très dur de stopper Le Havre, on a souffert dans les 1 contre 1, ils ont été capable de prendre des shoots très difficiles. Le caractère qu'on a montré sera très utile cette saison. Je veux féliciter Aldo pour la 2eme mi-temps qu'il fait, il a vraiment pris ses responsabilités et a été très performant sur la gestion de fin de match, tout en reconnaissant le travail défensif qu'il fait. Il ne faut pas non plus oublier Kyle...
 

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
NOEL David  5  4  5  6
MCALARNEY Kyle  22  4  3  27
GREENE Brian  16  9  2  18
Maël LEBRUN  3  1  0  -3
Fernando RAPOSO  4  5  1  7
CURTI Aldo  18  1  3  17
MARTIN Torrell  5  3  1  4
DIALS Terence  8  9  1  4
LOUM Abdoulaye  0  3  0  0
KOZAN Murat  0  0  0  -1

STB Le Havre

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Banks Cedrick
 26  7  4  22
Sauter Julien
 0  0  0  0
Pitard Gédéon
 8  2 2  9
Invernizzi Hugo
 10  3  1  12
Fofana Bangaly
 0  3  1  3
Boddicker Brian
 0  0  0  0
Paschal Fabien
 3  3  0  2
Brown Graham
 12  10  2  20
Smith Bryant
 7  1  0  2
Hatcher William  10  3  6  7

Photos du match

  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre

Nos partenaires

Précédent
Suivant