Orléans Loiret Basket - Cajasol Seville - Eurocup

Avant-match

Orléans Loiret Basket joue son second match à domicile consécutif face au Cajasol de Seville et tentera de décrocher une 2ème victoire européenne, après celle face au Dinamo Sassari. Seville a perdu ses 2 premiers matchs d'Eurocup, mais l'écart était à chaque fois très faible. Si le club espagnol a beaucoup de talent offensif (avec notamment 88,5 points par match), il pêche davantage au niveau de son expérience en défense.

L'Orléanais Marc-Antoine Pellin fera face à un meneur de jeu d'1m99, promettant un duel très excitant. On retrouvera sur les parquet de Pro A l'arrière John Holland et l'ailier Luka Bogdanovic, tous deux passés par Roanne l'an dernier, ainsi que le pivot Robert Dozier, choletais la saison précédente. Enfin, l'ailier Brian Asbury sera la principale menace offensive de cette équipe, scorant notamment 26 points lors du précédent match face au Crvena Zvezda.

Résumé du match

Le 5 de départ de ce match à domicile face au Cajasol Seville : Marc-Antoine Pellin, Jahmar Young, Brian Greene, Caleb Green et Fernando Raposo.
1er quart-temps :
Robert Dozier marque le premier panier du match sur un tir mi-distance, mais Jahmar Young est déchainé : il réussit un premier tir avant de récupérer la balle aux visiteurs puis de propulser une très belle passe pour Fernando Raposo à l'intérieur. Caleb Greene réussit ensuite un 3 points au buzzer de la possession, cependant Brian Asbury par 2 fois et Robert Dozier seul à 3 points vont inverser la tendance : 8-12 après 5 minutes de jeu. Si Robert Dozier continue de dominer dans la raquette avec un lay-up puis une conclusion de alley-oop, Marco Pellin laisse sa place, après s'être fait mal à la jambe, à Antoine Eito qui marque en lay-up sur sa première possession. Désorganisée, l'OLB laisse Joan Sastre seul à 3 points qui donne 9 points d'avance à son équipe, 10-19 à 1min30 de la fin du quart-temps. Tandis qu'Orléans n'arrive plus à concrétiser ses actions, Joan Sastre augmente l'écart de 2 points avant la fin des 10 premières minutes : 10-21.

2ème quart-temps :
Le 2ème quart-temps ne démarre pas sous de meilleures auspices pour les Orléanais : Tomas Satoransky claque un alley-oop monstrueux, puis Joan Sastre enclenche un nouveau tir à 3 points tandis que Bamable Osby manque tous ses lancers-francs… Menée de 14 points, l'OLB s'en sort grâce à 2 jumpers mi-distance d'Antoine Eito et de Chris Hill. Ce dernier obtient par la suite 3 lancers-francs avec expérience, et convertit les 3. Si l'OLB s'en sort par des individualités offensivement, elle est en retard en défense, laissant Tomas Satoransky s'infiltrer au lay-up puis conclure un nouveau alley-oop sur la possession suivante. Orléans va alors avoir un regain de forme, à commencer par Bambale Osby qui marque 3 de ses 4 lancers-francs, et par la défense qui pousse l'attaque sévillane au delà des 24s, permettant à l'OLB de revenir à 10 points, 22-32 à la moitié du quart-temps. Si Bambale Osby manque 2 nouveaux lancers-francs, Caleb Greene est là pour récupérer le rebond offensif puis marquer un bras roulé. Cependant, le club gâche des occasions en perdant bêtement la balle ou en laissant des rebonds offensifs suspects à son adversaire. Une superbe passe décisive de Brian Asbury dans le dos permet à Juan Jose Triguero de marquer facilement 2 points, 26-39 à 2 minutes de la pause. Heureusement, Brian Greene n'est pas en reste avec une balle dans le timing pour Fernando Raposo, puis une seconde bien dosée pour ce même Fernando Raposo qui permettent à l'OLB de revenir à 11 points à la mi-temps, 30-41.

C'est une première mi-temps délicate pour l'OLB qui a subi la taille couplée à la vitesse des joueurs du Cajasol Seville. Incapables dans un 1er temps d'arrêter l'intérieur athlétique Robert Dozier dans la raquette (9 points, 2 rebonds, 2 interceptions), l'OLB a ensuite subi la loi du grand meneur de jeu lui aussi athlétique Tomas Satoransky (10 points à 5 sur 5 à 2 points, 2 rebonds, 3 passes et 3 pertes de balles) et de l'ailier très adroit Joan Sastre (8 points à 100% aux tirs, 2 rebonds). Heureusement, l'OLB a pu compter sur une attaque efficace dans le 2ème quart-temps avec 6 joueurs entre 3 et 7 points, lui permettant de rester à la porte des 10 points. Les locaux devront toutefois redoubler d'efforts en attaque comme en défense pour rattraper son retard face à cette équipe espagnole très athlétique et beaucoup plus altruiste (16 passes décisives à 4).

3ème quart-temps :
Le 3ème quart-temps démarre sur un 3 points de Jahmar Young, mais Marco Pellin est en difficulté face au grand meneur de jeu Tomas Satoransky qui réussit un tir à mi-distance. L'Orléanais se venge en lui chipant la balle puis en offrant une passe décisive à Brian Greene qui transforme à 3 points. L'OLB revient du même coup à 37-43 après 3 minutes dans ce quart-temps. Ryan Asbury calme les ardeurs orléanaises avec une pénétration dans la raquette, mais il est imité par Marco Pellin qui réussit à son tour une pénétration, avant de devoir sortir pour avoir écopé d'une 3ème faute. Jahmar Young réussit un lay-up très compliqué, puis Brian Greene replace l'OLB à 4 points avec un tir en tête de raquette, 43-47 à 2min30 de la fin du quart-temps ! Le Cajasol fait jouer son avantage physique en jouant le alley-oop, ce panier sera finalement le seul de ces 2min30 de jeu, les défenses rendant le jeu beaucoup plus difficile des 2 cotés : 45-50 pour les visiteurs à l'entame du dernier quart-temps, l'OLB a réussir à tenir ses adversaires à 9 points seulement depuis la pause.

4ème quart-temps :
La période débute difficilement avec un 3 points de Tomas Satoransky puis une faute technique sifflée contre Chris Hill qui repoussent les Orléanais à 10 points. Un joli panier au poste va être marqué par Caleb Green, mais les possessions suivantes vont être constamment sifflées par les arbitres (que ce soit pour des fautes offensives de locaux trop individualistes, que pour des marchés de visiteurs bien contenus par la défense orléanaise), faisant stagner le score pendant plusieurs longues minutes. Enfin, un tir à 3 points de Caleb Green sur une passe de Marco Pellin remet les Orléanais à 5 points, 50-55 à 5 minutes de la fin du match. La joie est de courte durée pour le Palais des Sports avec un tir à 3 points immédiat de Tomas Satoransky contre 2 tirs manqués de Jahmar Young. Marco Pellin se manque au lay-up, mais le joueur va récupérer la balle après une belle lutte au sol, puis il va répondre à 3 points au tir de Joan Sastre. 53-61 et toujours un espoir de victoire pour les Orléanais à 3min30 de la fin du match. Espoir qui va petit à petit disparaitre après les lancers-francs de Robert Dozier et le tir à 2 points de Milenko Tepic. Le 3 points de Brian Greene n'y fera rien : un and one de Luka Bogdanovic à 1 minute de la fin du match évacue tout suspens, le Cajasol peut désormais contrôler le match et un dernier 3 points des Sevillans clôt le score du match : 56-70.

L'OLB n'aura pas su recoller au score, proposant une attaque trop brouillonne, notamment dans les moments clés du match. L'équipe avait pourtant réussi à museler cette équipe espagnole à partir du 2ème quart-temps, même si le meneur de jeu d'1m99 Tomas Satoransky a posé énormément de problèmes (20 points à 8 sur 12, 3 rebonds, 4 passes, 4 pertes de balle). Joan Sastre est le second homme du match, avec 14 points à 5 sur 7, 3 rebonds, 3 passes, 0 perte de balle, tandis que Robert Dozier a été moins à la fête en seconde mi-temps (11 points à 4 sur 7, 5 rebonds, 3 passes et 3 pertes de balles sur l'ensemble du match). Coté Orléanais, Caleb Green a sauvé les meubles avec 12 points à 5 sur 10, 7 rebonds, 2 passes et 2 interceptions, mais l'OLB a été trop individualiste avec seulement 10 passes décisives à 23.

Résumé : Florian Boukobza

Tomas Satoransky (joueur Seville) :
C'est une satisfaction pour nous, de gagner un premier match en Eurocup. On s'améliore de match en match, et j'espère que l'on va pouvoir continuer dans ce sens. On a bien joué au 1er quart-temps mais on s'est un peu relâché ensuite.

Auto Garcia Reneses (coach Seville) :
Pour nous, c'était très important de gagner ce match, on a perdu confiance lors des défaites de dernières minutes face à Sassari et Belgrade. C'est bien de savoir que l'on peut aussi gagner des fois ! Avoir des grands joueurs nous a aidé sur ce match, contrairement aux matchups du championnat espagnol.

Marc-Antoine Pellin :
Seville a été plus agressif que nous dès l'entrée de jeu, on n'a pas trouvé notre collectif en attaque, on a trop forcé et cherché des solutions rapides au lieu d'être patient. Il faut qu'on continue de travailler. Seville est quand même une grosse équipe, aujourd'hui ils nous ont battu mais on va chez eux la semaine prochaine, il faudra que ce soit un match différent. A un moment on a été cramé sur le terrain, on a eu 3-4 fois l'occasion de réduire le score, et on fait n'importe quoi au moment où le match pouvait changer. Le doute s'est installé par rapport à la défense qu'ils nous ont proposé. Samedi on a un autre match, il faut qu'on soit prêt.

Philippe Hervé :
Il n'y avait pas la concentration individuelle nécessaire. J'ai vu des garçons plus centrés sur eux, je n'ai pas du tout apprécié le jeu qu'on a mis en place, un jeu égoïste sans le mouvement de ballon qu'on a l'habitude de voir. Ca génère des balles perdues et des mauvais tirs. On a des joueurs qui manquent pour la plupart de maturité. On n'existera pas si on continue dans ce jeu là. Je suis très surpris de Seville, c'est une belle équipe. On a un déficit athlétique sur les postes extérieurs qui est énorme. Tomas Satoranski a été bon dans la raquette, à 4m et à 7m, il a changé le visage de Seville sur ce match là. Je n'ai rien à redire sur notre défense ce soir, il a fallu que Tomas Satoranski mette des tirs à 3 points difficiles pour qu'ils débloquent le score.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Jahmar YOUNG  11  3  2  8
Murat KOZAN
       
Brian GREENE  10  2  2  9
Maël LEBRUN  0  5  0  3
Fernando RAPOSO  6  4  0  11
Antoine EITO  4  1  0  1
Marc-Antoine PELLIN  5  1  4  3
Caleb GREEN  12  7  2  15
Bambale OSBY  3  3  0  -1
Chris HILL
 5  1  0  1

Cajasol Seville

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
ASBURY BRIAN
 8  6  1  8
BALVIN ONDREJ
       
BOGDANOVIC LUKA
 6  1  4  4
BURJANADZE BEKA
 0    1  1
CORRALES GUILLERMO
 0  1  0  1
DOZIER ROBERTO
 11  5  3  16
HOLLAND JOHN
 1  2  3  -1
RADICEVIC NIKOLA
       
SASTRE JOAN
 14  3  3  16
SATORANSKY TOMAS
 20  3  4  20
TEPIC MILENKO
 3  4  3  9
TRIGUERO JUAN JOSE
 7  7  1  10

Photos du match

  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville
  • Olb_Seville

Nos partenaires

Précédent
Suivant