Strasbourg - Orléans Loiret Basket - Championnat

Avant-match

Samedi 12 janvier à 20h00, Orléans Loiret Basket débute l'année 2013 avec un match clé à Strasbourg !
La SIG est l'une des équipes en forme de ce début de saison, se retrouvant même en tête (9 victoires, 5 défaites, ex-aequo avec... 5 autres équipes) après avoir engrangé une 4ème victoire consécutive en fin d'année. Si le club restait sur 3 saisons décevantes en naviguant entre la 10ème et 14ème place, Vincent Collet a su trouver la bonne recette pour revenir sous les spotlights.

Après avoir fait son retour en Pro A l'an passé, le grand pivot Alexis Ajinca a rempilé, tout comme le Portoricain emblématique de Pro A Ricardo Greer qui retrouvera son frère Jeff qui revient d'une pige au club allemand de Ludwisburg. La SIG a complété son 5 de départ avec 2 Américains : le meneur de jeu Louis Campbell qui a joué 7 saisons en Allemagne avec une belle réussite, et le poste 4 Gerald Fitch qui a davantage bourlingué dans toute l'Europe : Galatasaray, Cantu, ou encore Malaga l'an passé. Le club peut également compter sur 2 pigistes médicaux au rendement très intéressant : Romain Duport (encore choletais en début de saison et remplaçant de Maxime Zianveni) et John Shurna (Américain tout juste sorti de l'université et remplaçant de Nicolas De Jong). Enfin, 3 joueurs prolongent leur aventure en Alsace et se partagent les minutes restantes : le vétéran Aymeric Jeanneau à la mène et les 2 jeunes extérieurs Hugo Invernizzi et Axel Toupane.

Au final, le club peut compter sur un quatuor détonnant et complémentaire : l'arrière Gerald Fitch au scoring (17,6 points à 44%, 3,8 rebonds), le pivot Alexis Ajinça dominant dans la raquette (15,3 points à 53%, 6,5 rebonds), l'ailier Ricardo Greer qui a retrouvé son meilleur niveau et est au four et au moulin (13,3 points à 52%, 7,8 rebonds, 5 passes), et enfin le meneur de jeu Louis Campbell qui fait profiter toute l'équipe de son expérience du jeu (10,7 points à 47%, 3,6 rebonds, 3,9 passes, 2 interceptions). Les 2 pigistes John Shurna et Romain Duport ont été prolongé suite à leurs bonnes performances (9,7 points à 52%, 3,9 rebonds pour le premier et 7,5 points à 55%, 4,7 rebonds en 15 minutes pour le second).

A noter qu'Orléans avait gagné le match aller comme le match retour lors de la saison précédente, avec des succès 73-66 à domicile et 71-88 à l'extérieur.

Première journée de Pro A de l'année, mais dernière journée de la phase aller du championnat, ce match revêt une importance capitale pour l'OLB : une victoire lui assurerait sa participation à la Disneyland Paris Leader tandis qu'une défaite laisserait le point-average décider du sort des Orléanais.

avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Marc-Antoine Pellin, Chris Hill, Maël Lebrun, Brian Greene et Fernando Raposo seront les 5 titulaires de ce 1er match de l'année qui se joue à Strasbourg.


1er quart-temps :

La SIG amène d'entrée de jeu la balle dans les mains de son pivot Alexis Ajinca, qui réussit un dunk après avoir provoqué une faute. C'est cependant l'OLB qui va rapidement prendre les devants avec Brian Greene à 3 points, Chris Hill en pénétration et Fernando Raposo au poste : l'OLB prend un peu d'avance 7-2. Jeff Greer ramène les siens à 3 points mais Brian Greene très adroit remet le couvert avec un 2ème tir primé. Les locaux vont alors s'appuyer sur Ricardo Greer qui va réussir 2 paniers et 3 lancers-francs, faisant repasser les siens devant 11-10 à la moitié du quart-temps. Le Portoricain continue d'enfoncer la raquette orléanaise avec un nouveau panier à l'intérieur, puis une passe pour le pivot remplaçant Romain Duport. Mené jusqu'à 17-12 après un panier de l'autre pigiste strasbourgeois John Shurna, l'OLB va redresser la tête avec un tir à 3 points de Jahmar Young et des lancers-francs obtenus, repassant même devant 17-18. Cependant, c'est aussi grâce aux lancers-francs que la SIG va finir en tête ces 10 premières minutes 20-18, avec 2 points supplémentaires pour Ricardo Greer (déjà 11 points et 5 rebonds pour lui).


2ème quart-temps :

Le jeune Hugo Invernizzi débloque à 3 points le score après 2 minutes sans aucun panier. Ricardo Greer lui emboite le pas, portant l'écart à 7 points, et amenant Philippe Hervé à demander un temps mort. Ce dernier est très profitable pour les Orléanais, avec un and one immédiat de Marco Pellin, puis un shoot en arrière difficile de Drew Viney. Le dernier arrivé orléanais remet ça, mais en face Strasbourg continue de marquer à l'intérieur, que ce soit avec le grand Alexis Ajinca qu'avec le meneur de jeu Louis Campbell. Le match se joue sur un faux rythme, avec des coups de sifflets incessants des arbitres et les 9 derniers points du match marqués aux lancers-francs. C'est Ricardo Greer qui va de nouveau réussir un panier, mais l'OLB ne s'en laisse pas compter avec un lay-up de Brian Greene puis un tir à 3 points de Jahmar Young qui fait repasser les Orléanais devant à 2 minutes de la mi-temps, 35-37. Une bonne entente entre les frères Greer scelle finalement le score de cette 1ère mi-temps à 37-37, car cette action sera suivie de balles perdues et de tirs à 3 points manqués de chaque coté durant les 90 dernières secondes.


Au terme d'une mi-temps très hachée, l'OLB et la SIG ont finalement fait jeu égal malgré des réussites différentes. Si l'OLB a été à la peine au niveau des tirs à 2 points (6 sur 17) et a gâché des points aux lancers-francs (13 sur 20), elle a pu compter sur un bon 4 sur 10 à 3 points alors que la SIG a arrosé à 3 points (1 sur 11) mais a assuré l'essentiel à 2 points (12 sur 19) et aux lancers-francs (10 sur 11). Au niveau individuel, un joueur se détache clairement de chaque coté : le local Ricardo Greer avec ses 15 points à 5 sur 6 aux tirs, 5 rebonds et 3 passes (21 d'évaluation), et le visiteur Brian Greene qui fait presque aussi bien avec 13 points à 3 sur 4 aux tirs et 5 rebonds (14 d'évaluation). Alexis Ajinca détient quant à lui la 3ème évaluation du match avec seulement 7 !


3ème quart-temps :

Le quart-temps débute difficilement pour les Orléanais : Maël Lebrun manque un dunk facile en contre-attaque, puis Strasbourg les prend de vitesse en enchainant les paniers : un and one de Ricardo Greer, un panier à l'intérieur d'Alexis Ajinca, un lay-up de Louis Campbell, et surtout 2 tirs à 3 points de Jeff Greer ! L'OLB vient de prendre un 13-0 en 3 minutes, et même un 15-0 après les lancers-francs d'Alexis Ajinca. Chris Hill stoppe la série avec un tir de 6 mètres, puis un tir primé de plus de 7 mètres. Cependant, les Orléanais ne tiennent pas le rythme face aux locaux, et John Shurna seul à 3 points puis Alexis Ajinça au alley-oop reprennent 15 points d'avance. Brian Greene marque au dunk mais l'adresse manque aux Orléanais qui ont été soufflés par ce début de quart-temps manqué. Relégués à 17 points, l'OLB va marquer par l'intermédiaire de Caleb Green et de Drew Viney qui se démènent dans la raquette. Cependant un dernier panier à 3 points de John Shurna remet les équipes à 15 points de différence à la fin du quart-temps.


4ème quart-temps :

Si aucun panier n'est marqué pendant le début du quart-temps, Brian Greene avec 2 lancers-francs et un tir intérieur, et Drew Viney à 3 points redonnent l'espoir d'une victoire... D'autant que Marco Pellin réussit un 2+1 : voila l'OLB revenu à 5 points, 65-60 après seulement 3 minutes de jeu ! Mais le vent tourne très vite dans ce match... Et un dunk d'Alexis Ajinca et un tir primé de John Shurna redonnent immédiatement 10 unités d'avance à l'équipe strasbourgeoise. Les meneurs Marco Pellin et Antoine Eito vont prendre leurs responsabilités avec un panier à 2 points et une interception plus le panier de la contre-attaque pour le premier, et un joli 3 points pour le second. Cependant, le rythme de ce match s'est complètement emballé et Strasbourg maintient l'écart par l'intermédiaire d'Alexis Ajinca qui réussit un dunk impressionnant sur Drew Viney, et de Louis Campbell qui obtient un and one. Ce dernier quart-temps est complètement débridé, mais l'écart reste finalement stable, 77-67 à 3min45, puis toujours le même score 2 minutes plus tard tandis que les tirs ne rentrent plus et que Ricardo Greer et Drew Viney réussissent chacun un gros contre sur leur adversaire. Une faute antisportive sifflée contre Louis Campbell donne l'occasion à l'OLB de revenir à 5 points à 1 minute du terme, mais Drew Viney manque son tir à 3 points. Le match est désormais joué, Ricardo Greer se charge de marquer ses lancers-francs, Alexis Ajinca dunke pour la 5ème fois du match, et la dernière tentative à 3 points d'Antoine Eito fait gamelle : score final 81-70 pour les locaux.

L'OLB peut regretter son début de 2ème mi-temps catastrophique car il avait fait jeu égal sur le reste du match et aurait largement pu rafler la mise. Ce match reste tout de même encourageant à l'extérieur chez une équipe de tête, et malgré la défaite l'OLB peut se satisfaire de participer à la Leaders Cup en prenant le 8ème et dernier spot !

Malgré l'impression du match, les statistiques sont clairement en défaveur des Orléanais qui ont été dominés au tir (36,1% à 50,9%), au rebond (38 à 27) et à la passe (20 à 9), pour une évaluation de 62 à 107 ! L'OLB relève la tête uniquement au niveau des interceptions (14 à 9). Le club s'est reposé en très grande partie sur 3 joueurs : Brian Greene (21 points à 5 sur 12, 8 rebonds), Marc-Antoine Pellin (16 points à 5 sur 8, 4 rebonds, 4 interceptions mais 5 balles perdues et seulement 2 passes à son actif!), et Drew Viney (10 points à 4 sur 7, 5 rebonds). Du coté de l'Alsace, les joueurs attendus ont tous répondu présents : Ricardo Greer (22 points à 7 sur 9, 10 rebonds, 5 passes, 3 interceptions mais 6 pertes de balles), Alexis Ajinca (20 points à 7 sur 10, 3 rebonds, mais 4 balles perdues), John Shurna (11 points à 4 sur 8, 7 rebonds, 2 passes, 2 interceptions) et Louis Campbell (10 points à 3 sur 8, 4 rebonds, 8 passes mais 4 pertes de balles).


Marc-Antoine Pellin :
il nous a manqué du collectif ce soir, on a essayé de revenir au score individuellement. C'est le retour de vacances, c'est toujours difficile. On a su accrocher la première mi-temps malgré que l'on manquait des choses faciles. Eux, dès qu'ils ont eu l'occasion de prendre de l'avance, ils l'ont fait. C'est une 2ème partie de saison qui commence, il faut être prêt. Ca fait plaisir de se qualifier pour la Leaders Cup vu le début de saison que l'on a fait. Si l'on y va, ce n'est pas pour faire de la figuration. On est une équipe compétitive, il faut que l'on cherche à regarder devant. Ce soir il nous a manqué l'apport de Caleb Green, il était malade et a manqué la semaine d'entrainement.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Jahmar YOUNG  6  0  3  6
Chris HILL  7  2  0  -1
Brian GREENE  21  8  1  23
Maël LEBRUN  0  2  1  1
Fernando RAPOSO  2  2  1  2
Antoine EITO  4  1  1  0
Marc-Antoine PELLIN  16  4   2  16
Caleb GREEN  4  3  0  2
Drew VINEY  10  5  0  13
Bryan Pamba  0  0  0  0

Strasbourg

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
John SHURNA                11  7  2  19
Hugo INVERNIZZI  3  2  0  2
Axel TOUPANE  0  0  0  -3
Jeff GREER  10  4  1  9
Aymeric JEANNEAU  2  4  3  7
Alexis AJINCA  20  3  1  20
Louis CAMPBELL  10  4  8  13
Ricardo GREER  22  10  5  33
Romain DUPORT  3  4  0  7
Valentin CORREIRA  0  0  0  0

Nos partenaires

Précédent
Suivant