Orléans Loiret Basket - Nancy - Championnat

Avant-match

Vendredi 28 décembre 2012 à 20h45, l'OLB jouera son dernier match de l'année contre Nancy au Zenith d'Orléans et devant les caméras de Sport + !
A l'image de l'OLB, Nancy a connu un début de saison difficile (5 défaites en 6 matchs) avant de se reprendre (5 victoires en 7 matchs), pour au final se retrouver au même bilan que les joueurs de Philippe Hervé : 6 victoires, 7 défaites.

Après une année 2011-2012 marquée par un début tonitruant mais une fin de saison difficile qui l'a fait retomber en 5ème position et terminer sa course en quart-de-finale, le club a misé sur la continuité avec le maintien de John Linehan à la mène, Jamal Shuler à l'aile, et Marcellus Sommerville à l'intérieur. Seul le 4ème joueur cadre Akin Akingbala a mis les voiles durant l'intersaison, remplacé par l'américain Shawn King. Le pivot Abdel Kader Sylla est également resté fidèle au club tout comme le combo guard Kenny Grant, tandis que le SLUC a recruté 4 autres joueurs :
- l'ailier scoreur du Havre Nicolas Pope,
- l'ancien combo guard de Roanne monté sur ressort Souleyman Diabate,
- le poste 4 Bingo Merriex, passé par de nombreux clubs en Belgique et en Allemagne ainsi qu'au Havre en 2010,
- et enfin Hervé Toure, ailier français passé par plusieurs clubs prestigieux en Europe (Charleroi, Milan, Roma) et qui était arrivé en cours de saison dernière à l'ASVEL.
Le club a du faire face à la blessure de 2 joueurs majeurs (Jamal Shuler et Shawn King) et a du composer avec les arrivées de l'arrière américain Torrell Martin puis du pivot expérimenté Claude Marquis. Cependant, ces arrêts ne sont pas les seuls, avec des blessures pour John Linehan, Hervé Touré et Abdel Sylla !

Après 13 journées, 4 joueurs se sont fait particulièrement remarqué : Marcellus Sommerville (15,2 points à 45%, 6,2 rebonds), Souleyman Diabate (14,6 à 44%, 4,4 rebonds, 5,8 passes, 1,9 interceptions), et Shawn King (15,1 points 61%, 6,9 rebonds) puis son pigiste médical Claude Marquis (14,8 points à 54%, 9 rebonds). Le match de mercredi s'est soldé par une victoire à domicile face à Paris 89-84 ; l'équipe décimée par les blessures, Jean-Luc Monschau a maintenu ses titulaires une très grosse partie du match (de 34 à 40 minutes chacun) pour au final des statistiques impressionnantes pour 4 d'entre eux : 22 points et 16 rebonds pour Claude Marquis, 22 points et 10 rebonds pour Marcellus Sommerville, 21 points et 8 rebonds pour Martin Torrell, et enfin 15 points, 5 rebonds et 13 passes pour Souleyman Diabate ! Enfin, malgré un bilan équilibré de 3 victoires et 3 défaites, le SLUC ne s'est pas qualifié pour la 2ème phase d'Eurochallenge, laissant les 2 places qualificatives au BCM Gravelines-Dunkerque et au BC Minsk. La saison dernière, l'OLB avait gagné ses 2 duels face aux Lorrains : 83-68 à domicile avec 5 orléanais à plus de 10 points, et 73-83 à l'extérieur avec une nouvelle fois 5 joueurs au dessus de 10 point, et malgré les 27 points, 10 rebonds, 3 passes et 3 interceptions de Jamal Shuler.

Crucial pour la suite du championnat, ce match aura également un enjeu supplémentaire : l'équipe qui gagnera prendra un avantage déterminant pour disputer la Disneyland Paris Leaders Cup LNB tandis que le perdant ne sera plus en course pour cette Semaine des As nouvelle génération !

Résumé du match

Les titulaires pour ce match télévisé face au SLUC Nancy : Marc-Antoine Pellin, Chris Hill, Maël Lebrun, Brian Greene et Fernando Raposo.


1er quart-temps :

Chris Hill marque d'entrée de jeu un petit shoot mi-distance tandis que Fernando Raposo s'en va déposer un lay-up sur la possession suivante. L'OLB semble avoir démarré ce match du bon bout, avec des pénétrations nancéiennes stoppées et 5 nouveaux points marqués par Brian Greene et Chris Hill. Voila que les locaux mènent 9-0 après 2 minutes de jeu, et en 4 possessions orléanaises seulement, obligeant Jean-Luc Monschau à prendre un temps mort. Marcellus Sommerville trouve la cible, suivi de son compagnon à l'intérieur Claude Marquis, mais l'OLB est intenable avec 2 nouveaux tirs à 3 points réussis, de Brian Greene et Marco Pellin. En difficulté au tir, les visiteurs tentent uniquement des shoots près de l'arceau et cela marche avec 2 paniers de Claude Marquis et un dunk de Torrell Martin. Heureusement, l'OLB continue d'enchainer en attaque, par l'intermédiaire des 2 Green(e), l'écart est de 7 points après 6min30 de jeu, 20-13. L'OLB propose un jeu flamboyant en attaque alternant jeu court et jeu long, qui lui permet de conserver son avance malgré des difficultés à contenir les incursions nancéiennes dans la raquette. Jahmar Young et Claude Marquis chacun sur lancers-francs portent le score à 30-22 dans les dernières secondes du quart-temps. Un quart-temps où les Orléanais auront shoot à 71% dont 4 sur 5 à 3 points ! Malgré une adresse longue distance en berne, Nancy a su trouver des solutions à l'intérieur avec un 8 sur 14 aux tirs.


2ème quart-temps :

Drew Viney poursuit la bonne série orléanaise avec un 3 points d'entrée de jeu malgré la main bien placée de Marcellus Sommerville. Jahmar Young marque également son 3 points, après une bonne entente avec Caleb Greene, puis ce dernier monte au dunk sur la possession suivante : 38-22 pour Orléanais seulement 1min30 après le début de ce second quart-temps. Chris Hill avec un superbe 3 points de plus de 7m de longueur propulse les Orléanais à 19 points d'avance, puis Nando Raposo prend le meilleur par 2 fois sur les intérieurs nancéiens en captant 2 gros rebonds offensifs coup sur coup. Jahmar Young se joue de Marcellus Sommerville sur une remise en jeu fond de ligne et claque un dunk après avoir engagé sur le dos de son adversaire, puis Maël Lebrun réussit un nouveau tir primé, l'OLB en est à 8 sur 10 à 3 points ce soir ! Mené de 22 points à la moitié du quart-temps, le SLUC va continuer de marquer grâce à ses intérieurs, Bingo Merriex et Marcellus Sommerville. Cette technique continue d'ailleurs de leur réussir, Nancy revient à 48-34 en bénéficiant des espaces laissés par la défense orléanaise, et oblige Philippe Hervé à prendre 2 temps morts très rapprochés. Marco Pellin voit sa passe se faire intercepter, mais il se rattrape immédiatement en chipant la balle à Souleyman Diabate, Caleb Green enchaine avec un 3 points puis un and one, tandis que Diabate manque un tir à 3 points grand ouvert. L'OLB reprend immédiatement 20 points d'avance 54-34 à 2 minutes de la mi-temps. Nicolas Pope réussit un lay-up très compliqué mais il manque un tir à 3 points qui semblait plus facile juste derrière. Enfin, Marcellus Sommerville réussit un tir primé pour l'équipe, mais en face Caleb Green à la bagarre réussit à marquer et Chris Hill marque un sublime 3 points sur un step-back au buzzer de la possession, l'OLB conserve ses 20 points d'avance in-extremis à fin de la 1ère mi-temps : 59-39.


Orléans a continué sur la lancée de son 1er quart-temps avec une adresse de 61% (dont 10 sur 15 à 3 points) mais également une domination au rebond (18 à 13), lui permettant de prendre 20 points d'avance malgré des difficultés à contenir l'attaque nancéienne (14 sur 20 à l'intérieur, mais 1 sur 7 à 3 points). Caleb Green (15 points à 6 sur 9 et 3 rebonds) et Chris Hill (13 points à 5 sur 10, 2 rebonds et 4 passes décisives) sont les 2 orléanais les plus en vue, tandis que Marcellus Sommerville a tout tenté pour diminuer l'écart (13 points à 6 sur 7, 6 rebonds, 2 passes mais 4 pertes de balle).


3ème quart-temps :

Si Drew Viney réussit un premier panier intérieur, c'est Nancy qui entame le mieux ce 3ème quart-temps avec un lay-up et un tir à 3 points de Nicolas Pope. L'OLB est en difficulté en attaque, avec des tirs qui ne rentrent plus et des pertes de balle, mais c'est finalement en défense que l'équipe limite les dégâts. Drew Viney trouve Brian Greene en fin de possession pour le lay-up mais Nicolas Pope continue de se montrer incisif en attaque, 63-49 à la moitié du quart-temps. Sentant que le match pourrait tourner en leur défaveur si Nancy poursuivait sa série, Drew Viney et Caleb Green prennent leurs responsabilités avec un 3 points sur remise en jeu pour le premier et un lay-up en déséquilibre complet plus un tir primé pour le second. L'OLB reprend le large 71-49 à 2 minutes de la fin du quart-temps. Souleyman Diabate réussit un and one mais Maël Lebrun l'imite à 3 secondes de la fin de la période ! Ce délai est toutefois suffisant pour le dragster Souleyman Diabate qui inscrit un lay-up au buzzer, 76-56 !


4ème quart-temps :

Le tir à 3 points de Maël Lebrun lance les hostilités pour ce 4ème quart-temps. Si Nancy jette ses dernières forces dans la bataille avec Claude Marquis qui dunke, et Marcellus Sommerville qui marque à 3 points puis place un gros contre sur la tentative de Jahmar Young, il reste toujours 20 points d'avance aux Orléanais 83-63 après le dunk de Fernando Raposo sur une bonne passe de Marc-Antoine Pellin. Torrell Martin marque à 3 points mais sur la possession suivante un superbe renversement de jeu de Maël Lebrun permet à Brian Greene de réussir un 3 points facile. 5 points du SLUC sont stoppés par une passe astucieuse de Marco Pellin qui permet à Fernando Raposo de dunker libéré de tout marquage, 90-73 à 3min30 du terme. Le meneur orléanais délivre un autre caviar pour un tir à 3 points de Maël Lebrun dans un fauteuil. Malgré un lay-up dans le trafic de Souleyman Diabate, un and one de Caleb Green porte le score à 96-79 à 1min15 de la fin. Les Nancéiens sont très adroits en cette fin de match avec Torrell Martin qui réussit 2 tirs à 3 points, et combatif avec 2 paniers de Claude Marquis dans la raquette, leur permettant de réduire l'écart final : 98-87 à l'issue des 40 minutes !


Orléans a livré un très grand match offensif ce soir, avec un superbe 15 sur 27 à 3 points. En difficulté en 1ère mi-temps, Nancy a su rééquilibrer la balance (51% aux tirs, et 2 rebonds captés de plus que les Orléanais) pour ne pas sombrer durant cette rencontre. A noter le 100% aux lancers-francs des Orléanais qui se rattrapent de leur calamiteux 14 sur 26 de mercredi dernier ! Rendez-vous le 12 janvier pour un match de haut niveau face au nouveau leader, Strasbourg.

Individuellement, Caleb Green a fait le boulot avec 23 points à 9 sur 12 et 4 rebonds, il a pu compter à ses cotés sur les performances notables de Brian Greene (18 points à 7 sur 10, 4 rebonds), Chris Hill (15 points à 6 sur 13, 5 passes décisives), Maël Lebrun (12 points à 4 sur 6, 3 rebonds, 3 passes), Drew Viney (10 points à 4 sur 5, 5 rebonds, 3 passes), et enfin Marco Pellin (7 points à 3 sur 6, 7 passes). Marcellus Sommerville a lui aussi réalisé un gros match (23 points à 9 sur 13, 8 rebonds, 5 passes mais 6 balles perdues), tout comme son meneur de jeu Souleyman Diabate (13 points à 5 sur 13, 4 rebonds, 3 interceptions, et... 14 passes décisives !)

Résumé : Florian Boukobza

Chris Hill :

C'est bon de jouer en menant toute la rencontre, ce n'est pas souvent comme ça ! On a fait un très bon 3ème quart-temps. C'est important de gagner ce match, notamment après avoir perdu à Limoges. On gagne 2 matchs sur les 3 de Noël. C'est important pour le moral de finir l'année comme ça.


Marcellus Sommerville :

Nous avons pêché en défense, et ils ont mis des tirs difficiles. Le 9-0 dans le 1er quart-temps nous fait mal. Je ne pense pas que l'on était fatigué, nous étions un peu en retard sur les situations, leur laissant beaucoup de tirs ouverts.


Jean-Luc Monschau :

Il faut d'abord féliciter Orléans pour cette qualité de match. C'est à mon sens un très beau match, très spectaculaire, agréable à regarder. Orléans a commencé avec un 9-0 et quand on voit que l'on termine à 11 points, on se dit que ce 9-0 était préjudiciable. On n'a pas pu empêcher Orléans de mettre les tirs, parfois ils étaient vraiment bien construits. Le 10 sur 15 à 3 points explique en grande partie que l'on est encaissé 60 points en une mi-temps. En 2ème mi-temps, c'était beaucoup mieux au niveau défensif, et on a commencé à mettre des 3 points. Sur le reste du jeu, on a du faire jeu égal avec Orléanais vu qu'on ne perd que de 11 points. Mais le 15 sur 27 à 3 points d'Orléans pèse trop. Je ne suis pas surpris par cette équipe d'Orléans, ils collent à leur performance de leurs dernières rencontres, à leur stratégie, leur choix. Philippe Hervé a quand même réussi à réunir une sacrée collection de pistoleros : à la mi-temps, il y avait déjà 7 tireurs à 3 points différents, c'était un peu trop lourd à supporter.


Philippe Hervé :

Ce n'est pas du tout le même type d'opposition que Limoges, mais c'est surtout une réussite complètement différente pour nous, on a marqué des paniers loin du cercle. On était mieux, on a eu une petite explication hier. J'ai demandé au groupe de donner le meilleur. On peut perdre beaucoup pendant les matchs de Noël, et j'ai bien aimé la prise de conscience du groupe sur ce match la, d'être capable d'imprimer très rapidement un tel rythme. Je n'ai pas aimé la fin de match des joueurs d'expérience de l'équipe, il y a eu trop de relâchement, de balles perdues. Sur un match comme ça, on pouvait à minima envisager un écart de 20 points. J'aurais bien aimé que les cadres assument jusqu'au bout, j'ai pris le risque de les faire jouer jusqu'au bout car le point-average a son importance. J'ai cette impression que l'on a pas complètement terminé le job comme il le fallait. Si on se projette plus loin dans la saison, félicitations au groupe, l'équipe n'a jamais lâché, la cohésion a toujours été bonne. Je tiens à féliciter le groupe pour sa capacité à revenir de situations difficiles. On a tenu bon avec la cohésion et l'abnégation de cette équipe, c'est sur nos points forts qu'on a su rebondir.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Jahmar YOUNG        
Murat KOZAN
       
Brian GREENE        
Maël LEBRUN        
Fernando RAPOSO        
Antoine EITO        
Marc-Antoine PELLIN        
Caleb GREEN        
Drew VINEY
       
Chris HILL
       

Sluc Nancy

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Sommerville Marcellus        
Pope Nicholas
       
Grant Kenny
       
Diabate Souleyman
       
Pintiaux Romain
       
Merriex Bingo
       
Pinda Kingsley
       
Pourchot Vincent
       
Sene Benjamin
       
Martin Torrell
       
Marquis Claude
       

Photos du match

  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy

Nos partenaires

Précédent
Suivant