Orléans Loiret Basket - Rouen - Championnat

Avant-match

Dimanche 7 décembre 2014 à 17h00, l’OLB affronte au Palais des Sports d’Orléans le plus fort des 4 promus de ce début de saison : Rouen.

Le SPO s’en tire en effet avec les honneurs avec un bilan neutre de 5 victoires pour 5 défaites qui place l’équipe en milieu de tableau. Elle avait pourtant connu une saison de Pro B délicate l’an passée avec une 14ème place et une promotion due à une « wild-card ». Mais en même temps, le club s’est donné les moyens de jouer les yeux dans les yeux avec les autres clubs de l’élite, recrutant notamment l’ancien joueur NBA Daequan Cook qui a connu 4 clubs de la grande Ligue avant de s’exporter au Budivelnik Kiev puis de rejoindre Rouen. Le joueur a un certain « palmarès » outre-atlantique, inscrivant notamment 8,2 points lors de sa saison rookie avec le Heat de Miami, ayant un record de points de 24 unités en un match, et remportant le concours à 3 points du All-Star Game 2009.

Le club normand a mis les petits plats dans les grands en engageant également le pivot Alain Koffi, ex-international français durant ses années mancelles, l’ailier fort italien Joseph Trapani qui jouait au Spirou Charleroi l’an dernier, l’arrière Abdoulaye Mbaye qui connait son 4ème club de Pro A depuis ses débuts à Dijon en 2006, et enfin le meneur de jeu Michael Thompson, déjà vu à l’ASVEL et à Pau ces 2 dernières années. Le club a fourni son banc avec des joueurs de renom, comme les intérieurs Sean May et Akin Akingbala, même s’ils ne sont pas à leur maximum en raison de blessures passées ou en cours, sans oublier le meneur Kevin Hamilton, globe-trotter du basket, et l’ailier Jean-Michel Mipoka (passé par Cholet, Roanne, Limoges, Nancy…). Seuls Maxime Courby et Michel Félix ont été conservé de l’équipe 2013-2014, mais ils cumulent à peine 10 minutes de temps de jeu. Enfin, les manettes ont été confiées à Christophe Denis, ancien entraineur du Paris-Levallois.

Le club, qui restait sur 3 belles victoires, a cependant démarré cette semaine sur une faute note avec une défaite 68-76 à domicile face aux rivaux Havrais en match décalé de la 8ème journée de Pro A. Daequan Cook mène l’attaque de cette équipe ultra-défensive, avec 13,5 points de moyenne et 4,3 rebonds, mais 37% seulement d’adresse. Les intérieurs Alain Koffi et Joseph Trapani sont plus complets, avec respectivement 12,7 points à 58%, 5,9 rebonds, et 10,1 points à 43%, 7,8 rebonds. Enfin Michael Thompson score également (12 points), mais il se révèle très unidimensionnel avec seulement 2 passes de moyenne pour un meneur de jeu.

Après une belle victoire dans les grandes largeurs contre Gravelines le week-end dernier, l’OLB doit confirmer ses bonnes dispositions à domicile face à un club de Rouen décomplexé.

Avant-match : Florian Boukobza

Résumé du match

 Le 5 de départ de ce match à domicile face à Rouen : Marc-Antoine Pellin, Kyle McAlarney, David Noel, Abdoulaye Loum et Fernando Raposo.

1er quart-temps :

Daequan Cook marque le premier tir du match, mais David Noel et Kyle McAlarney sont également adroits à longue distance. Cependant, l'OLB doit faire face à un Sean May démoniaque qui inscrit 8 points à la suite, et un and one de Jean-Michel Mipoka donne 6 points d’avance aux visiteurs, 7-13 après 3min30 de jeu. Michael Thompson ajoute 2 points avant que Brian Greene ne prenne les choses en main : il drive, se retrouve seul à mi-distance sur un bon écran, et marque, 11-15 après 6 minutes de jeu. Darnell Harris réussit un pull-up jumper. L’OLB revient bien : sa défense pousse Rouen au delà des 24 secondes, Daequan Cook est malchanceux avec une gamelle sur son tir de loin, Maël Lebrun réalise une superbe interception de passe sur contre-attaque qui permet en plus d'envoyer Brian Greene tranquillement au lay-up de l'autre coté du terrain. Si Fernando Raposo a manqué ses 2 lancers-francs 2 minutes plus tôt, Joseph Trapani en fait de même, tandis que Derrick Nix obtient et réussi le and one ; l’OLB revient à 1 point, 18-19 à 1 minute de la fin du 1er quart-temps. Le SPO réalise un bel enchaînement qui se conclut par une passe de Michael Thompson pour Maxime Courby qui arrivait lancé vers le panier, mais c’est Derrick Nix qui a le dernier mot avec un nouveau lay-up tout en technique.

2ème quart-temps :

Derrick Nix aux doigts de fée continue d’enchainer les paniers sous l’arceau, et une contre-attaque réalisée par Max Kouguere donne 3 points d'avance à l'OLB en ce début de quart-temps. Sean May voit sa tentative bien gênée par Abdoulaye Loum, et Marco Pellin pose un floater, mais Kevin Hamilton marque à 3 points tout en obtenant une faute. La bonne adresse de Marco Pellin se traduit par un autre tir mi-distance, mais Rouen capte plusieurs rebonds offensifs, permettant à Michael Thompson de se faire plaisir. Fernando Raposo laisse échapper un rebond puis manque un lay-up tout cuit, mais il se rattrape avec un rebond plein d’autorité sur la possession suivante. L’OLB manque d'adresse à 3 points avec 4 tirs consécutifs grand ouverts qui ne sont pas convertis. Rouen en profite pour reprendre l'avantage, 30-32. C'est sur sa 3ème tentative primée que Brian Greene trouve enfin la mire, mais en face Kevin Hamilton en fait de même. Marco Pellin réussit sa pénétration au buzzer de la possession, mais coté rouennais ça mitraille à tout va à longue distance ! Brian Greene passe sous la planche pour capter le rebond offensif et rajoute 2 points pour Orléans. Mais c'est encore Kevin Hamilton qui vient ajouter 5 points en 2 possessions, et une interception de dernière seconde de Jean-Michel Mipoka permet même à Sean May de marquer au buzzer un tir à 3 points… 37-45 pour Rouen qui vient de se créer un écart en toute fin de mi-temps.

L’OLB peut se mordre les doigts de rejoindre les vestiaires avec 8 points d’écart alors que l’équipe n’affichait pas un niveau inférieur à son adversaire. Mais les 9 pertes de balle, ainsi que le 2 sur 9 à 3 points en ont décidé autrement pour le moment. Orléans peut toutefois compter sur une excellente adresse à 2 points (15 sur 20), et un Brian Greene de retour aux affaires (9 points à 67% et 4 rebonds en 9 minutes). En face, Sean May a fait la différence avec 15 points à 7 sur 10, mais aussi 5 rebonds et 3 passes décisives.

3ème quart-temps :

Fernando Raposo dunke et Sean May shoote à mi-distance. Kyle McAlarney marque à 3 points tandis que sur la possession orléanaise suivante Marco Pellin et Abdoulaye Loum sont à 2 doigts de réussir le alley-oop du mois. Le meneur de jeu réussit un nouveau floater, symbole de l'OLB très incisif de ce début de quart-temps. Seulement, Jean-Michel Mipoka dégaine à 6 mètres dans le corner : 44-49 après 3 minutes de jeu. Derrick Nix met 2 paniers, mais le SPO ne s’en laisse pas compter, conservant ses 5 points d'avance, puis prenant même 10 points après un tir primé et un lay-up de Daequan Cook. Pendant ce temps, l’OLB manque une contre-attaque à 3 contre 1 et rate également plusieurs shoots ouverts. Un tir de Kyle McAlarney fait gamelle, mais Maël Lebrun est là pour la claquette ; l’arrière rate un second tir, mais cette fois-ci c’est Brian Greene qui est présent au rebond et qui marque. Seulement, entre temps, les lumières du Palais des Sports se sont éteintes, et les arbitres invalident le panier ! Darnell Harris venge son coéquipier avec un tir à 3 points sur la possession de remise en jeu. Alain Koffi réussit un bras roulé tandis que Kyle McAlarney s’infiltre et marque le panier avec la planche. Rouen est en difficulté aux lancers-francs avec de nombreux ratés, ce qui permet aux locaux de rester à 5 points à 10 minutes de la fin du match : 56-61.

4ème quart-temps :

Sean May frappe le premier dans la raquette puis enchaine à mi-distance, redonnant 9 points d'avance au SPO après 32 minutes de jeu. Les choses vont de mal en pis pour les Orléanais qui subissent la loi de Sean May tout en manquant leurs tirs. Kyle McAlarney est - c’est assez rare pour le noter- en difficulté avec son shoot extérieur avec un 2 sur 7 à 3 points. Enfin, Fernando Raposo vient rebooster l'OLB avec une pénétration concluante, suivi d’un tir réussi de Kyle McAlarney, en une-deux avec Darnell Harris. Une faute offensive normande et un and one de Darnell Harris permet même à l'OLB de revenir en un souffle à 5 points ! Mais Sean May est toujours aussi solide à mi-distance, et Daequan Cook réussit un reverse magnifique. C'est encore Fernando Raposo qui ranime la flamme orléanaise, toujours bien servi par Marco Pellin. 2 lancers-francs de Kyle McAlarney, plus tard, l’OLB est revenu de nouveau à 5 points. Le retour orléanais continue avec la magnifique passe transversale de David Noel pour Kyle McAlarney à 3 points, puis c’est le tour de Darnell Harris qui réussit un tout aussi magnifique 3 points au buzzer de la possession et sans aucune aide, l'OLB revient à 74-75 à 2min30 de la fin du match ! Le match se joue à 100 à l’heure, une pénétration de Kyle McAlarney égalise le score, Abdoulaye Loum place un contre ultra puissant dont il a le secret, mais c’est aux lancers-francs que Kyle McAlarney fait repasser les Loiretains devant, 78-76 à 1min30 de la fin. Abdoulaye Loum place une claquette spectaculaire, mais Jean-Michel Mipoka, après avoir rentré 2 lancers-francs, réussit un tir à 3 points décisif. Alors qu’il reste 20 secondes à jouer et que Rouen mène d’un point, les 2 équipes vont s’envoyer continuellement sur la ligne des lancers-francs. Mais c’est Michael Thompson qui va avoir le dernier mot avec un 6 sur 6 tandis que David Noel manquera l’une de ses 2 tentatives et que le tir à 3 points de dernière chance de Kyle McAlarney ne rentrera pas. Défaite 83-87 pour des Orléanais qui pourront s’en vouloir d’avoir raté le coche !

Après avoir couru après le score toute la 2ème mi-temps depuis le petit éclat pris juste avant la pause, les Orléanais s’inclinent d’un chouïa face à un SPO impérial dans le money-time. Malgré la belle moisson de rebonds offensifs (15 à 9), Orléans n’a pas rivalisé face au 54% d’adresse général du SPO (26 sur 37 à 2 points). Sean May signe son retour au premier plan avec à un match de mammouth (25 points à 67%, 6 rebonds, 4 passes décisives), bien aidé par Daequan Cook (15 points, 3 rebonds), Michael Thompson (14 points et beaucoup de sang froid aux lancers-francs, 5 passes) et plus encore par Jean-Michel Mipoka (13 points à 80%, 4 rebonds, 5 passes). Coté Orléanais, malgré son 4 sur 12 à 3 points, Kyle McAlarney reste l’élément clé de l’attaque orléanaise avec ses 22 points à 43%, 3 rebonds et 2 passes. On peut également remarquer les 12 points de Derrick Nix en 12 minutes, et les matchs très complets de Marc-Antoine Pellin (8 points, 5 rebonds, 3 passes, 2 interceptions) et Darnell Harris (11 points, 3 rebonds, 2 passes).

Résumé : Florian Boukobza

Christophe Denis :
Ca a été difficile contre cette équipe d'Orléans, on connait leur capacité à mettre beaucoup de points en très peu de temps. Il faut rester très prudent, on savait que cette victoire on allait devoir la chercher, ça n'a pas été évident du tout. On n'a pas l'habitude de faire des matchs aussi offensifs. On est ravi que Sean May nous ai aidé à faire ce match offensif là. On peut partir du principe qu'il a enfin lancé sa saison.

Jean-Michel Mipoka :
C'est bien de gagner, surtout après la déconvenue qu'on a eu lors de notre dernier match. On a retrouvé du mouvement, on a bien fait tourné la balle, Sean May nous a beaucoup aidé. On était vraiment beaucoup plus performants en attaque ce soir.

François Peronnet :
Le résultat est la conséquence d'une première mi-temps où nous n’avons pas été au niveau de notre adversaire. 9 ballons perdues pendant les 20 premières minutes et quelques problèmes de replis leur ont donné des paniers faciles. Sur la 2ème mi-temps, on a pu apprécier le courage, la capacité à revenir au score. C'est le Brian Greene que l'on connait, avec un niveau de condition physique qui est différent de celui qu’il avait, mais c'est tout a fait normal.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
MCALARNEY Kyle  22 19 
GREENE Brian
LEBRU Mael
RAPOSO Nando
KOUGUERE Max
PELLIN Marc-Antoine 8 12 
LOUM Aboulaye
HARRIS Darnell

11

13 
NIX Derrick 12  10 
NOEL David
         

Adversaire

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
GOUNTAS Malcolm 0
MAY Sean 25 28 
COURBY Maxime
TRAPANI Joseph 12 
HAMILTON Kevin
THOMPSON Michael 14  5 12 
COOK Daequan 15 12 
KOFFI Alain
MIPOKA Jean-Michel 13  22 
         

Photos du match

  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen
  • Olb_Rouen

Nos partenaires

Précédent
Suivant