Orléans Loiret Basket - Nancy - Championnat

Avant-match

Samedi 16 mars 2013 à 20h00, l'OLB se déplace à Nancy pour le compte de la 23ème journée du championnat de Pro A.

 Après un parcours similaire à celui de l'OLB durant la première partie de saison -un mauvais début (5 défaites en 6 matchs) suivi d'une belle remontée (6 victoires en 9 matchs)-, les chemins des 2 clubs ont ensuite divergé avec une série noire de 7 défaites consécutives en cours pour le club lorrain ! Il se retrouve ainsi mal embarqué au classement, avec une 14ème place et un bilan de relégable (7 victoires pour 15 défaites).

L'OLB l'avait emporté 98-87 face à Nancy lors du dernier match joué en 2012, avec un gros duel entre Caleb Green (23 points à 9 sur 12, 4 rebonds) et Marcellus Sommerville (23 points à 9 sur 13, 8 rebonds, 5 passes mais 6 balles perdues). Seulement, l'Orléanais avait été mieux entouré avec 5 autres coéquipiers dont l'évaluation était supérieur à 10.

Le SLUC mise toujours sur son duo dans la raquette Marcellus Sommerville (15,5 points à 45%, 7,2 rebonds) - Claude Marquis (11,3 points à 53%, 6,2 rebonds) ainsi que sur le meneur de jeu dynamite Souleyman Diabate (13,9 points, 4,5 rebonds et 6,6 passes décisives). Le club a récupéré depuis 5 matchs 2 de ses éléments clés (le scoreur Jamal Shuler qui s'était blessé lors de la 1ère journée du championnat et le défenseur John Linehan absent près de 3 mois) et a recruté depuis 2 semaines un nouvel ailier : Brandon Brown, joueur américain de 28 ans déjà passé par pas moins de 11 pays différents en Europe et en Amérique du Sud ! Mais si Schuler tourne à près de 16 points par match à 50% aux tirs depuis son retour et Brown à 12,5 points à 77 % et 3,5 rebonds en 2 matchs, leurs bonnes performances n'ont pas permis pour le moment à l'équipe de renouer avec la victoire.

Les statistiques vont clairement du coté d'Orléans, mais elles ne révèlent pas vraiment la menace que représente toujours ce club qui aura à coeur de casser sa grosse série de défaite et se sortir de cette situation délicate. Comme l'OLB sera toujours handicapé par les blessures, et que Nancy a subit 2 très courtes défaites à domicile "encourageante" face aux 2 leaders du championnat (79-83 face à Gravelines et 73-74 face à Strasbourg), il faudra une nouvelle grande performance des hommes de Philippe Hervé pour revenir dans le Loiret avec une victoire !

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Le 5 de départ de ce soir pour affronter le SLUC Nancy Lorraine : Bryan Pamba, Chris Hill, Drew Viney, Brian Greene et Brandon Hunter.

1er quart-temps :
Bryan Pamba ouvre le score sur un joli lay-up, mais un and one de Hervé Touré et un 3 points de Marcellus Sommerville permettent à Nancy de reprendre les devants. L'OLB est adroit à longue distance avec des paniers de Drew Viney, Brian Greene, ou encore Brandon Hunter (de plus de 6m), et le leader change de nouveau : 8-6 pour les visiteurs. Mais cela va encore bouger avec les intérieurs Claude Marquis et Marcellus Sommerville qui dominent dans la raquette.
Les paniers s'enchainent avec des gros trous d'air en défense des 2 cotés. Une interception de Claude Marquis et un panier de Jamal Shuler en contre-attaque donnent 6 points d'avance aux Nancéiens : 16-10 après 7 minutes de jeu. L'OLB va alors refaire surface grâce à 2 banderilles à 3 points de Torrell Martin. Si Marcellus Sommerville y va également de son tir primé, 5 points de Brian Greene remettent les 2 équipes à égalité, 22-22 à la toute fin de ce premier quart-temps très offensif (pour ne pas dire peu défensif).

2ème quart-temps :
Un tir improbable de Brian Greene à 3 points lance ce 2ème quart-temps. Kenny Grant réduit l'écart aux lancers-francs, mais l'OLB a parfaitement resserré sa défense et les paniers du SLUC se font rares. Les 2 tirs à 3 points d'Antoine Eito et de Chris Hill font mouche et l'équipe prend une petite avance 29-36 à la moitié du quart-temps.
Si Marcellus Sommerville réussit un dunk sur une bonne passe de Souleyman Diabate, les Nancéiens commettent des pertes de balle grâce au bon pressing orléanais et Antoine Eito réussit un floater bien pensé en fin de possession. Souleyman Diabate marque en contre-attaque mais Brian Greene est partout : il prend le rebond défensif puis se retrouve à la conclusion de l'attaque orléanaise, redonnant 8 points d'avance à son équipe une minute avant la mi-temps. Cependant, les Orléanais commettent 2 pertes de balle qui donnent 2 dernières occasions faciles à Nancy : ils en saisiront une sur deux, 34-40 pour les visiteurs !

Après un premier quart-temps sans véritable défense, l'OLB a pris les devants dans le 2ème quart-temps grâce à une intensité retrouvée et une belle adresse (9 sur 14 à 2 points, 6 sur 11 à 3 points contre 11 sur 18 à 2 points, 2 sur 8 à 3 points). Hormis cette adresse, les 2 équipes ont fourni des statistiques assez proches, avec un nombre de balles perdue élevé pour les 2 (8 et 7). 2 hommes ont clairement dominé cette première mi-temps : Brian Greene totalement injouable (16 points à 100% à 1, 2 et 3 points, 4 rebonds) et Marcellus Sommerville (14 points et 2 rebonds).

3ème quart-temps :
Marcellus Sommerville donne le ton d'entrée de jeu en plantant un 3 points dans le corner, et une grosse action de Hervé Touré qui contre la tentative de Torrell Martin puis claque un dunk ramènent immédiatement Nancy à un point d'Orléans. Après un désastreux 7 sur 25 aux lancers-francs la semaine dernière, les Orléanais ont redressé la barre avec Brandon Hunter ou encore Bryan Pamba qui réussissent leurs 4 tentatives. Seulement, le SLUC également marque des lancers-francs, par l'intermédiaire de Brandon Brown ou Jamal Shuler qui obtient une faute sur un tir à 3 points.
2 paniers intérieurs de Hervé Touré et Brandon Brown remettent même les joueurs de Jean-Luc Monschau devant, 52-50 après plus de 25min de jeu... Mais Brian Greene est toujours impérial et parfait aux tirs, il remet 5 points dans la besace orléanaise, avec notamment un tir à 3 points sur une passe remarquable de Bryan Pamba. Brandon Brown de son coté réussit 3 dunks en à peine 2 minutes, et Souleyman Diabate fait repasser Nancy devant 58-57. Dans ce véritable chassé-croisé, c'est Torrell Martin qui aura le dernier mot en marquant face à ses anciens coéquipiers le dernier panier du quart-temps : 58-59 pour Orléans.

4ème quart-temps :
Alors que l'OLB semble moins à l'aise en attaque, les 3 nancéiens en forme de cette 2ème mi-temps (Hervé Touré-Brandon Brown-Souleyman Diabate) mettent chacun un panier à l'intérieur qui leur donnent 5 points d'avance après 2 minutes dans ce quart-temps. Le temps mort de Philippe Hervé n'y fait rien, les tirs orléanais ne rentrent plus, même ceux de Brian Greene. Alors qu'Antoine Eito marque un seul lancer-franc, Marcellus Sommerville réussit 2 paniers qui plongent la tête des Orléanais sous l'eau, 68-60 à 6 minutes du terme. Heureusement, l'OLB peut compter sur Drew Viney qui ramène à lui seul l'équipe à 2 points grâce à 2 tirs à 3 points coup sur coup ! 2 lancers-francs de Souleyman Diabate et un panier de Hervé Touré sur rebond offensif remettent cependant les locaux à 6 points devant à 2min30 de la fin du match : 72-66. 2 lancers-francs puis un and one de Brandon Brown laissent désormais peu d'espoir aux Orléanais avec un + 11 ; écart qui est légèrement comblé par un lay-up d'Antoine Eito et un tir primé de Chris Hill. Mais à 8 points de retard à 1 minute du terme, les Orléanais sont condamnés à l'exploit... Qui n'arrivera pas malgré un joli shoot extérieur de Chris Hill. Les Orléanais s'attachent malgré tout à conserver le point-average particulier, et si Brandon Brown monte au dunk, Brian Greene conclut le score du match aux lancers-francs, 82-75.

L'OLB n'aura finalement tenu que 3 quarts-temps face à cette équipe de Nancy qui jouait à un bien meilleur niveau que ce que laisse supposer son classement. Si finalement les 2 équipes ont shooté à un pourcentage proche à 2 points (52,5% pour les vainqueurs contre 54%), le très bon 10 sur 22 à 3 points des Orléanais (contre 3 sur 12 pour les Couguars) n'aura pas compensé les 16 pertes de balles et les 22 lancers-francs donnés à son adversaire. Individuellement, Brian Greene avait pourtant fait le nécessaire avec 25 points à 9 sur 11 et 8 rebonds pour 31 d'évaluation, Chris Hill l'avait secondé comme à son habitude (12 points, 4 rebonds, 3 passes mais 3 interceptions) et Bryan Pamba avait su se mettre en valeur (7 points, 2 rebonds, 6 passes et 2 interceptions). Mais ce n'était pas assez face aux 20 points et 7 rebonds de Brandon Brown, aux 13 points, 8 rebonds et 4 contres de Hervé Touré, aux 11 points, 3 rebonds, 9 passes, 3 interceptions mais 4 balles perdues de Souleyman Diabate, ou encore aux 21 points de Marcellus Sommerville.

Résumé : Florian Boukobza

Bryan Pamba :
On n'était pas loin de le faire, il fallait qu'on fasse un vrai gros match. Ce soir on a fait un beau match mais ce n'était pas assez. Il y avait des ballons qu'on aurait dû avoir, ils en ont voulu plus que nous. On est arrivé un peu soft dans le match, et dans la 2ème mi-temps aussi, ce qui fait que l'on a manqué de rythme en attaque. On est une équipe qui a de l'ambition, peu importe l'effectif qu'on a. Il y a de la déception, mais on pense au prochain match. J'essaie tout les jours de prouver à Philippe Hervé qu'il peut me faire confiance.
 

Statistiques du match

Sluc Nancy

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Sommerville Marcellus
 21  2  1  12
Pope Nicholas
 0  0  0  -1
Grant Kenny
 2  0  2
Shuler Jamal
 9  4  5  11
Sylla Abdel Kader
 1  0  0  -1
Diabate Souleyman
 11  3  9 19 
Linehan John
 1  0  1
Pourchot Vincent
 0  0  0  0
Toure Hervé
 13  8  1  25
Marquis Claude
 5  1  1  5
Brown Brandon
 20  7  1  22

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Torrel MARTIN
       
Bryan PAMBA
 7  2  6  12
Brian GREENE  25  8  1  31
Antoine EITO  8  0  6  6
Murat KOZAN
 0  3  0  1
Drew VINEY
 8  3  0  9
Chris HILL
 12  4  3  11
Brandon HUNTER
 6  2  1  6

 

Nos partenaires

Précédent
Suivant