Saison 2014/2015

En ce début de saison Orléans Loiret Basket s'apprete à entrer dans une nouvelle aire avec le départ de Philippe Hervé aprés 9 saisons passées à la tete du club du Loiret., François Peronnet son adjoint est appelé à lui succéder. 

2 joueurs viennent renforcer l'équipe Derrick Nix, Pivot américain et Max Kouguere un Ailier avec beaucoup d'éxpérience, le reste de l'équipe est composé de joueurs deja presents dans le rooster 2013 / 2014.

François Peronnet peut donc s'appuyer sur un collectif deja rodé pour entammer cette nouvelle saison. Le début de saison demarre par une double défaite à Pau, en championnat et en Coupe de France. La phase ALLER se termine par 4 victoires et 13 défaites, marqué par une serie de blessure et la pige de Drew Viney. La phase RETOUR demarre par une magnifique victoire qui donne un peu d'air aux joueurs Orléanais à Bourg en Bresse. A noter les 41 d'evaluations de Darnell Harris

Une défaite de 2 points à Rouen va finir par celler le sort de François Peronnet remplacer par Pierre Vincent.

La fin de la saison sera marqué par les victoires marquantes au Mans, à Paris et contre le CSP Limoges au Palais des Sports. Ce match est marqué par le nouveau record de Darnell Harris avec un 9/9 à trois points.

La derniere victoire face à la JDA Dijon scelle le sort de l'OLB qui restera en PROA. La prochaine sera la 10ème au plus haut niveau.   

 

 

 SAISON 2015/2016

Orléans Loiret basket prépare la saison 2015-2016 avec pour objectif de faire mieux que la précédente. Seuls Kyle McAlarney, Abdoulaye Loum et Darnell Harris font encore partie de l’effectif. Et c’est le coach Pierre Vincent qui, le premier, signe un contrat de trois saisons avec l’OLB. Il dispose d’un effectif remanié : Antoine Eito, meneur expérimenté habitué des coupes d’Europe, arrive à l’intersaison avant d’être rejoint par le pivot seychellois Abdel Sylla. Le jeune arrière de l’INSEP Luc Loubaki, puis l’ailier sénégalais Antoine Mendy rejoignent ensuite les troupes dé- but juillet. Vieux routier du championnat de France, Marcellus Sommerville vient compléter le secteur intérieur. Et début août, c’est le talentueux pivot Chevon Troutman qui vient renforcer l’équipe. L’ailier canadien Kris Joseph clôt le recrutement avant la reprise au 15 août. Après une présaison marquée par deux victoires en Coupe de France contre Angers et Tarbes, les matchs de préparation laissent présager d’une bonne saison avec six victoires et deux défaites. Le premier match de Pro A est pourtant une douche froide côté OLB, avec une défaite 87-68 sur le parquet de la JDA Dijon. La blessure de Chevon Troutman, remplacé par Chris Booker, n’arrange pas non plus le début de saison orléanais. La première victoire intervient cependant la journée suivante contre Nancy (81-76) au Palais des Sports. Sept matchs plus tard, le bilan est positif (5V-4D), avec, cerise sur le gâteau, un exploit contre Strasbourg (69- 63) dans un Palais des Sports en fusion. Mais Kris Joseph se blesse… S’ensuivent cinq défaites consécutives qui pèsent leur poids dans la course à la Leader’s Cup : Orléans la ratera pour une petite victoire…

La phase retour commence par trois défaites de rang face au Mans, Nanterre et Strasbourg, avant que cette série d’insuccès ne se brise lors d’une magnifique perf face à Gravelines (85-80), avec un Kris Joseph de gala (21 pts, 3 rebonds, 22 d’éval en 22 minutes), et malgré dix points de retard à dix minutes de fin. Lancés, les hommes de Pierre Vincent enchaînent alors quatre victoires en cinq matchs avec, en prime, une victoire à Chalon/Saône (75- 79). Antoine Mendy et Kris Joseph sur le flanc, c’est un ancien de la maison, David Noel, qui joue alors les pompiers de service. Un match à Monaco perdu sur le fi l après avoir pourtant compté douze points d’avance à six minutes de la fin et une défaite à Paris dans les toutes dernières secondes scellent définitivement toute ambition de play-offs. Mais le maintien vite assuré, l’OLB fi nit sur les chapeaux de roue avec cinq victoires sur les sept derniers matchs, avec notamment une victoire épique à Nancy après deux prolongations (99-92) et deux tirs au buzzer égalisateurs d’Antoine Eito et de Kyle McAlarney, qui termine pour sa part, entre la 24e et 33e journée, avec des stats dignes d’un MVP : 18,2 pts 3,5 pds 17 d’éval. en 34 minutes de moyenne, avec notamment un 42/85 (49,4 %) à trois points !

 

Nos partenaires

Précédent
  • Bouygues
  • Jlc45
  • Le village de l'auto
  • Cofely
  • Veolia
  • U
  • Orléans Loiret Basket Association
  • SOCOS
  • Zenith
  • KAPPA
  • Dalkia
  • TAO
  • Lyonnaise des eaux
Suivant