L'Histoire

Création de l’Entente Orléanaise

En 1993, l’Entente Orléanaise va se créer autour de deux clubs : le CJF Fleury-les-Aubrais et l’ABC Saint-Jean-de-Braye. Le premier club venait d’obtenir le titre de champion de Nationale 3 tandis que le second évoluait en Nationale 2 et était reléguable. La première saison de ce club se fera dans le championnat de Nationale 2.

Renforcement de l’Entente

Au printemps 1997, le club d’Orléans Basket va se joindre aux deux autres, le CJF et l’ABC dans l’Entente. Cette arrivée permettra de consolider le club et les précédents résultats qu’il avait obtenu.
Les matchs de l’Entente vont désormais se dérouler au Palais des Sports d’Orléans afin de pouvoir accueillir un public de plus en plus nombreux.

Cette fusion des trois clubs va permettre à l’Entente d’enchainer les bonnes saisons et de se hisser rapidement à un meilleur niveau.
En 1999, le club sera champion de Nationale 2 ce qui lui permettra de pouvoir atteindre le championnat de Nationale 1 la saison suivante.
La montée en Pro B va très vite arriver. En finissant deuxième de Nationale 1 lors de la saison 2001-2002, l’Entente va atteindre le championnat de Pro B.

 

Débuts difficile en Pro B

L’Entente va vivre des débuts assez difficile en Pro B. Lors de ces deux premières saisons à ce niveau professionnel, le club sera repêché sur « tapis vert ».
Lors de la saison 2002-2003, l’Entente finira 15ème de Pro B (10 victoires et 20 défaites) ; et elle finira 16ème de Pro B lors de la saison 2003-2004 (9 victoires et 21 défaites).  

 

Vers une saison 2005-2006 exceptionnelle

Mais ces repêchages vont relancer le club orléanais. La saison suivante (2004-2005), l’Entente terminera 9ème (17 victoires et 15 défaites) les laissant aux portes de play-offs. Cette saison marque également le départ de Philippe Pezet, le dernier joueur issu de la toute première équipe de l'Entente orléanaise Mais cette saison aura surtout permis de redonner confiance au club, qui réalisera une saison 2005-2006 exceptionnelle.

Cette saison sera marquée par le titre de Champion de France de Pro B et donc l’ascension en Pro A. En 13 ans, le club est passé du championnat de Nationale 2 à celui de Pro B.
La saison 2005-2006 sera également marquée par la qualification du club pour la finale de la Coupe de France face à Dijon, après avoir éliminé successivement Cholet et Hyères-Toulon, deux clubs pensionnaire de Pro A.
A noter que l’Entente terminera cette saison là avec la meilleure affluence PROB, comme ce fût le cas les deux saisons précédentes.

 

De 2006 à 2009

Lors de la saison 2006-2007, l’Entente Orléanaise découvre la Pro A. Le club terminera pour cette première saison à la 11ème place (18 victoires et 16 défaites). A noter que le club a participé à la Semaine des As, une première pour un club tout juste promu.

L’Entente Orléanaise terminera à 13ème (12 victoires et 18 défaites) durant la saison 2007-2008.

La saison 2008-2009 est la plus belle saison réalisée par le club du Loiret dans son histoire. Seulement deux petites années après sa montée dans l’élite du basket français, l’Entente Orléanaise Loiret se donne les moyens et opère un recrutement audacieux. En effet, 6 arrivées notables sont enregistrées : Laurent Sciarra, icône du basket français, de par son talent et son palmarès, Cedrick Banks, l’artificier du Maccabi et ancien nancéen, Brian Greene, tout droit désigné successeur de Ben Dewar, Ryvon Covile, le robuste pivot venu du championnat d’Espagne, Adrien Moerman, meilleur espoir de Pro B 2008 et Tony Dobbins, le défenseur en provenance de Cholet.

Seulement deux saisons après la montée en Pro A, le club finira la saison à la 2ème place (21 victoires et 9 défaites). Le club attendra la finale de la Semaine des As et surtout la finale du championnat de Pro A ce qui lui a permis de se qualifier la saison suivante pour le tour préliminaire de l’Euroleague, compétition la plus prestigieuse et importante en Europe.

Saison 2009-2010

Le début de la saison 2009-2010 sera marqué par la participation à l’Euroleague. En disposant des clubs de Charleroi et de Trévise lors des tours préliminaires, le club a participé au tour principal de cette compétition. Mais le club n’a pas pu rivaliser avec les meilleures équipes des championnats européens et sera éliminée dès le premier tour. Mais de très belles confrontations ont eu lieu au sein du Zénith d’Orléans et au Palais des Sports pour cette première participation, dont la victoire contre le Partizan de Belgrade.

En championnat, le club a terminé 6ème (18 victoires et 12 défaites). Le parcours de l’Entente s’arrêtera en quarts de finale des play-offs.

 

Cette saison sera surtout marquée par le premier titre majeur de l’Entente. Le club a réalisé un parcours exceptionnel en Coupe de France et a remporté ce trophée à Bercy face à l’équipe de Gravelines-Dunkerque, suite à un match très disputé.
Cette victoire en Coupe de France a permis à l’Entente de se qualifier pour le tour préliminaire de l’Eurocup.

En avril 2010, la Ville de St Jean de Braye ne subventionne plus l'Entente et la ville de Fleury-les-Aubrais revoie sa participation financière à la baisse.
De ce fait, l’Entente n’a plus raison d’être et s’appelle désormais Orléans Loiret Basket.

 

 2010/2011 : Une saison difficile


La première saison du club sous le nom « Orléans Loiret Basket » connait des débuts difficiles. En effet la défaite face à Cholet pour le match des Champions ainsi que l’élimination au tour préliminaire de l’Eurocup, ponctuée par la dernière place lors du 1er Tour de l’EuroChallenge présageaient une saison compliquée. Les joueurs de Philippe Hervé se classent 11ème de la saison régulière de pro A avec 12 victoires pour 18 défaites.

Cependant on retiendra de cette saison le match exceptionnel contre Strasbourg qui a marqué d’une pierre blanche l’histoire du club. Durant le match, Orléans Loiret Basket s’est permis d’infliger une série de 37 -0 à son adversaire. C’est une performance historique en pro A.

Saison 2011/2012


Le club d’Orléans Loiret Basket a démarré cette nouvelle saison sous le signe de l’innovation, en tournant un film en 3D diffusé lors de la soirée de lancement de saison.

En championnat le club termine à la 3ème place du classement général en égalant le record de victoire dans une saison (21 victoires et 9 défaites). A noté quelques défaites renversantes dans la capitale et sa banlieue.

Les Playoffs auront eux aussi réservé leur lot d’émotions et de surprises. Les quarts de finales ont été compliqués mais ont finalement souris aux Orléanais qui s’imposent face au club de Paris-Levallois. Les demi-finales n’auront pas eu la même fin heureuse en voyant s’incliner les joueurs de Philippe Hervé après trois matchs intenses et à fort renversements, face à une équipe de Chalon à qui tout réussi.

Le public Orléanais retrouvera donc l’Europe la saison prochaine.

Saison 2012 / 2013

A 'intersaison beaucoup de mouvement vont s'opérer dans le club, avec les départs d'Amara Sy, Yohann Sangaré, Georgi Joseph, Davids Monds et Maleye Ndoye notamment.

Arrivées de Antoine Eito, Fernando Raposo, Bambale Osby, Jahmar Young, Dwayne Broyles. Arrivées en tant que pigistes médicaux de Ryan Ayers, Chris Hill, Drew Viney, Torrell Martin, Brandon Hunter, Terence Dials et du jeune Darius Adams.

 

Saison 2013/2014 : la fin d'un cycle 

Cette saison marque la derniere de Philippe Hervé au club, le club termine à la 9ème place de la PROA et rate les Playoffs d'un rien. Qualifié pour le Leaders Cup, les Hommes de Philippe Hervé échouent face au Paris Levallois 89 à 64.

Saison 2014/2015

En ce début de saison Orléans Loiret Basket s'apprete à entrer dans une nouvelle aire avec le départ de Philippe Hervé aprés 9 saisons passées à la tete du club du Loiret., François Peronnet son adjoint est appelé à lui succéder. 

2 joueurs viennent renforcer l'équipe Derrick Nix, Pivot américain et Max Kouguere un Ailier avec beaucoup d'éxpérience, le reste de l'équipe est composé de joueurs deja presents dans le rooster 2013 / 2014.

François Peronnet peut donc s'appuyer sur un collectif deja rodé pour entammer cette nouvelle saison. Le début de saison demarre par une double défaite à Pau, en championnat et en Coupe de France. La phase ALLER se termine par 4 victoires et 13 défaites, marqué par une serie de blessure et la pige de Drew Viney. La phase RETOUR demarre par une magnifique victoire qui donne un peu d'air aux joueurs Orléanais à Bourg en Bresse. A noter les 41 d'evaluations de Darnell Harris

Une défaite de 2 points à Rouen va finir par celler le sort de François Peronnet remplacer par Pierre Vincent.

La fin de la saison sera marqué par les victoires marquantes au Mans, à Paris et contre le CSP Limoges au Palais des Sports. Ce match est marqué par le nouveau record de Darnell Harris avec un 9/9 à trois points.

La derniere victoire face à la JDA Dijon scelle le sort de l'OLB qui restera en PROA. La prochaine sera la 10ème au plus haut niveau.   

 

 

SAISON 2015/2016

Orléans Loiret basket prépare la saison 2015-2016 avec pour objectif de faire mieux que la précédente. Seuls Kyle McAlarney, Abdoulaye Loum et Darnell Harris font encore partie de l’effectif. Et c’est le coach Pierre Vincent qui, le premier, signe un contrat de trois saisons avec l’OLB. Il dispose d’un effectif remanié : Antoine Eito, meneur expérimenté habitué des coupes d’Europe, arrive à l’intersaison avant d’être rejoint par le pivot seychellois Abdel Sylla. Le jeune arrière de l’INSEP Luc Loubaki, puis l’ailier sénégalais Antoine Mendy rejoignent ensuite les troupes dé- but juillet. Vieux routier du championnat de France, Marcellus Sommerville vient compléter le secteur intérieur. Et début août, c’est le talentueux pivot Chevon Troutman qui vient renforcer l’équipe. L’ailier canadien Kris Joseph clôt le recrutement avant la reprise au 15 août. Après une présaison marquée par deux victoires en Coupe de France contre Angers et Tarbes, les matchs de préparation laissent présager d’une bonne saison avec six victoires et deux défaites. Le premier match de Pro A est pourtant une douche froide côté OLB, avec une défaite 87-68 sur le parquet de la JDA Dijon. La blessure de Chevon Troutman, remplacé par Chris Booker, n’arrange pas non plus le début de saison orléanais. La première victoire intervient cependant la journée suivante contre Nancy (81-76) au Palais des Sports. Sept matchs plus tard, le bilan est positif (5V-4D), avec, cerise sur le gâteau, un exploit contre Strasbourg (69- 63) dans un Palais des Sports en fusion. Mais Kris Joseph se blesse… S’ensuivent cinq défaites consécutives qui pèsent leur poids dans la course à la Leader’s Cup : Orléans la ratera pour une petite victoire…

La phase retour commence par trois défaites de rang face au Mans, Nanterre et Strasbourg, avant que cette série d’insuccès ne se brise lors d’une magnifique perf face à Gravelines (85-80), avec un Kris Joseph de gala (21 pts, 3 rebonds, 22 d’éval en 22 minutes), et malgré dix points de retard à dix minutes de fin. Lancés, les hommes de Pierre Vincent enchaînent alors quatre victoires en cinq matchs avec, en prime, une victoire à Chalon/Saône (75- 79). Antoine Mendy et Kris Joseph sur le flanc, c’est un ancien de la maison, David Noel, qui joue alors les pompiers de service. Un match à Monaco perdu sur le fi l après avoir pourtant compté douze points d’avance à six minutes de la fin et une défaite à Paris dans les toutes dernières secondes scellent définitivement toute ambition de play-offs. Mais le maintien vite assuré, l’OLB fi nit sur les chapeaux de roue avec cinq victoires sur les sept derniers matchs, avec notamment une victoire épique à Nancy après deux prolongations (99-92) et deux tirs au buzzer égalisateurs d’Antoine Eito et de Kyle McAlarney, qui termine pour sa part, entre la 24e et 33e journée, avec des stats dignes d’un MVP : 18,2 pts 3,5 pds 17 d’éval. en 34 minutes de moyenne, avec notamment un 42/85 (49,4 %) à trois points !

 

Nos partenaires

Précédent
  • Lyonnaise des eaux
  • SOCOS
  • TAO
  • Bouygues
  • Orléans Loiret Basket Association
  • Zenith
  • Jlc45
  • Realites
  • U
  • SODC
  • Cofely
  • Groupe Partnaire
  • BFC
  • Eurovia
  • Veolia
  • KAPPA
  • Le village de l'auto
  • Dalkia
  • Orléans metropole
Suivant