Orléans Loiret Basket - Le Mans SB - Semaine des As

Résumé du match

C'est dans une ambiance très chaude ou les supporters mettent le feu dès l'entrée des équipes qu'a débutée cette dernière journée de la Semaine des As 2009 au Havre, pour la finale opposant le Mans Sarthe Basket à l'Entente Orléanaise.

Le match démarre en intensité par une balle orléanaise, où Coville va inscrire le premier panier sous le cercle sur la première possession. Le pressing demi terrain du Mans indique la grande volonté de proposer un défi physique. Sous l'impulsion d'un Dobbins toujours aussi appliqué, Orléans creuse un premier écart sur le score de 11 à 5. Quand Antoine Diot prend sa deuxième faute, Jackson fait entrer sa nouvelle star Dixon, et ses joueurs passent en défense de zone, punie immédiatement par un shoot longue distance de Moerman, son deuxième. Le MSB prend son premier temps mort, alors que le score est de 14-7 en faveur d'Orléans, alors qu'il reste 3 minutes et 40 secondes dans le premier quart temps. Après une minute infructueuse en terme de paniers, le score se débride dans la dernière minute - en faveur d'Orléans surtout - qui provoque de nombreuses fautes (8 au total dans le premier quart temps), et mène 20-14 à l'issue du premier quart temps.

Début du deuxième quart temps, le Mans met en route. Sous l'impulsion de l'accélération de Dixon, le MSB recolle au score 22 à 20 quand Philippe Hervé prend son premier temps mort à la 12ème minute. Le Mans prend l'avantage juste après sur un shoot primé de Dixon, suivit d'un mi distance de Bluthenthal. Le duel en grande opposition de style entre Dixon et Sciarra tourne clairement à l'avantage de l'américain. Le MSB crée même un premier écart à 22-29 quand Bluthenthal punit d'un tir à mi distance, le passage en force de Sciarra qui avait tenté de poster Dixon. Le Mans a durci sa défense, et il faut un panier miraculeux de Curti suivit d'un shoot d'équilibriste de Sciarra pour revenir 27-29, puis égalité 29-29 sur un lay back de Brian Greene. Cependant, Sciarra prend sa troisième faute à 3min11 de la mi temps, et est obligé de sortir. Dès ce moment, les équipes se rendent coup pour coup. Bluthenthal sur un tir longue distance donne un avantage important au Mans à 25 secondes du terme pour mener 37-33 à la mi temps. Bien malin qui pourra dire à ce stade qui sera le nouvel « As » du basket français.

Un air de Western. La deuxième mi temps commence sur la musique d'Ennio Morricone, la situation s'y prête, à la fin, il n'en restera qu'un seul debout. C'est Le Mans, bien reparti qui entame la deuxième période le plus en jambe, sur un hook de Koffi, et deux banderilles longue distance de Dixon et Ndoye. L'écart atteint pour la première fois les 10 points en faveur des oranges, et même les 13 sur un shoot à 9 mètres de Dee Spencer, invisible jusqu'alors. Il faut toute l'énergie d'un Adrien Moerman pour qu'Orléans ne sombre pas. Alors que Orléans est toujours relégué à 10 points 40-50 à la 25ème minute, JD Jackson donne l'occasion à l'Entente de revenir un peu, en écopant d'une faute technique, sanctionnée par les deux lancers transformés de Cédric Banks. C'est ce même Banks qui ramènera son équipe un instant plus tard à 3 petits points, inscrivant un panier à 3 points en contre attaque, qui suit juste une gamelle de Dixon. Le score est de 49-52 à 2min30 de la fin du quart temps. Bluthenthal joue alors les pompiers de service pour redonner de l'air à son équipe sur une nouveau tir de loin. Alors que le quart temps était presque terminé, Bluthenthal inscrit un tir longue distance au buzzer qui fera sans doute très mal à Orléans. A l'entame du dernier quart temps, Le Mans mène 49-58.

Laurent Sciarra de retour pour le dernier acte, le combat final peut avoir lieu. Quand celui ci manque un tir à trois points à 6 min 30 de la fin et que son équipe est menée 51-66, on sent que l'on est à un moment charnière du match, et on craint que le match n'échappe totalement aux orléanais. Cela étant, il le reste encore du temps pour revenir, et personne ne peut oublier le come back réussi la veille face à l'Asvel. Philippe Hervé le sent et prend un temps mort, pour tenter le tout pour le tout. La percussion suivie de la contre attaque d'Aldo Curti pour une passe décisive pour Lolo Sciarra arrive à point nommé pour revenir à -11, 55-66, mais il ne reste que 4min19, le temps est compté. Brian Green irréprochable dans l'attitude tente de prendre le jeu à son compte, mais malheureusement pour lui, de manière infructueuse. à 2 minutes du terme, quand Philippe Hervé prend son dernier temps mort, Le Mans mène toujours de 10 points 67-57. Le jeu est haché par les fautes en série et le concours de lancers francs qui en résulte, mais les manceaux tiennent le bon bout quand Bluthenthal inscrit un lancer à 50 seconde de la fin pour mener 61-70. Le shoot de Curti n'y changera rien, Le Mans s'impose aux As pour la deuxième fois de son histoire, sur le score de 64-74!

Remise des trophées, le titre de MVP de la Semaine des As est pour la star du Mans, David Bluthenthal.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval Min.
Cedrick BANKS  9  2  3  8  26
Ryvon COVILE  3  0  5  26
William HERVE  -
Nobel BOUNGOU COLO  0  0  0  1
Johwe CASSEUS  -
Aldo CURTI  17  2  3  15  30
Brian GREENE  6  4  1  1  32
Luc LOUVES  0  0  1
Adrien MOERMAN  12  4 10   24
Laurent SCIARRA  5  5  20
Anthony DOBBINS  3  29
Terence DIALS  4  2  11

Adversaire

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval Min.
Antoine GOMIS   -
Dewarick SPENCER   9  4  24
Alain KOFFI   13  7 1 21   32
Antoine DIOT   1  1
Maleye NDOYE   8  1  24
Jérémy LELOUP   0  1  11
Joao Paulo BATISTA  11   5 10   24
Pape BADIANE   6  6 13   14
David BLUTHENTHAL  17   8 17   28
Bobby DIXON   9  2 10  35 

Nos partenaires

Précédent
Suivant