Orléans Loiret Basket - Boulogne-sur-Mer - Championnat

Avant-match

Samedi 14 Février 2015 à 20h00, l’OLB accueille avec son nouvel entraineur la lanterne rouge Boulogne-sur-Mer.

Orléans avait obtenu sa première victoire de la saison sur le parquet de Boulogne, 86-92, grâce notamment aux 18 points à 7 sur 9 de Kyle McAlarney et aux 28 points et 18 rebonds cumulés par David Noel et Fernando Raposo. Le club a opéré de nombreux changements depuis, avec les départs de Keddrick Mays et Mickael Var, remplacés respectivement par le meneur de jeu Tweety Carter qui avait joué la saison dernière à l’ASVEL, et l’ailier Alando Tucker drafté au 1er tour outre-atlantique et qui a passé 3 saisons en NBA avant de prendre le chemin de l’Europe avec des expériences au Lokomotiv Kuban en 2011 ou encore au Lukoil Akademic Sofia l’an dernier.

Le SOM peut désormais compter sur un 5 majeur plus qu’intéressant avec l’arrière Kenny Boynton et ses 14,4 points à 42%, 3,1 rebonds, 2,3 passes et 1,5 interceptions par match, la doublette intérieur efficace Michael Lee – Stephen Brun (12,5 points à 47% et 5,5 rebonds pour l’un, 11,8 points à 40%, 7,9 rebonds et 2,7 passes pour l’autre), et bien entendu ses 2 nouvelles recrues : Tweety Carter (12,8 points à 38%, 2,8 rebonds, 3 passes décisives et 1,6 interceptions) et Alando Tucker, qui, bien que blessé pendant 5 journées du championnat et n’ayant participé qu’à des défaites du club, propose des statistiques très honnêtes (14,2 points à 40%, 3,4 rebonds, 1,4 passes, 1,4 interceptions). Cependant, le club doit composer avec un banc restreint et une défense qui encaisse 88,5 points par match (de loin la plus mauvaise de Pro A).

Derniers avec 3 petites victoires, les hommes de Germain Castano ont également perdu la semaine dernière contre Bourg-en-Bresse avec qui ils partageaient la dernière place. Autant dire qu’une défaite ce week-end les enfonceraient moralement et mathématiquement. Mais la situation orléanaise n’est pas beaucoup plus florissante, et ce premier match avec Pierre Vincent sur le banc sera déjà un « must-win » pour les joueurs du Loiret !

Avant-match : Florian Boukobza

Résumé du match

Pour son 1er match avec Orléans, Pierre Vincent n’a pas opéré de changement dans le 5 de départ, avec Marc-Antoine Pellin, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Sean May pour affronter Boulogne-sur-Mer.

1er quart-temps :

L’OLB débute parfaitement ce match avec une interception de Sean May et un panier en contre-attaque de Marco Pellin. Le cours du jeu va cependant rapidement s'inverser avec 2 attaques orléanaises manquées et 2 actions à 3 points pour Boulogne-sur-Mer. Cela continue avec une perte de balle de Marco Pellin sur son dribble puis un tir à 3 points d'Alando Tucker en contre-attaque. Le meneur orléanais réussit à s'immiscer dans la raquette, puis Kyle McAlarney marque à mi-distance. Boulogne de son côté s'évertue à tirer sur la ligne à 3 points, avec un pourcentage plus qu’honnête. En fin de possession, Darnell Harris réussit un tir à 3 points sur son défenseur, mais Kenny Boynton répond du tac au tac, 12-17 après 7 minutes de jeu. Kyle McAlarney marque à son tour à 3 points, en première intention, et remet l'OLB à 2 points. A alors lieu un enchainement de tirs manqués des 2 côtés du terrain, avant qu'enfin Fernando Raposo ne vienne égaliser sur une pénétration dans la raquette. Mais Alando Tucker sur une situation de jeu rapide puis sur un and one au buzzer redonne in-extremis 5 points d'avance au SOM, 17-22.

2ème quart-temps :

Darnell Harris réussit d’entrée un tir primé, mais Orléans enchaine de nouveau plusieurs pertes de balle. 2 possessions avec un jeu bien huilé et conclues par 2 paniers intérieurs faciles sous le panier permettent à l’OLB de revenir à 1 point, et c’est sur 3 lancers-francs que Darnell Harris fait rebasculer les locaux en tête, 26-25 après 2min30 dans ce quart-temps. Une pénétration long de ligne de Max Kouguere oblige Germain Castano à prendre un temps mort. Alando Tucker provoque une faute sur son tir à 3 points pourtant archi-forcé en toute fin de possession et obtient donc 3 lancers-francs. Stephen Brun réussit un tir en première intention de plus de 7 mètres, tandis que l'OLB manque plusieurs tentatives pourtant ouvertes. Darnell Harris réussit un superbe contre sur la tentative de lay-up d'Angelo Tsagarakis en contre-attaque, mais Tweety Carter marque à 3 points juste derrière… Pour un 9-0 boulonnais. Kyle McAlarney récupère une balle perdue et marque 2 points faciles, mais Stephen Brun réussit un nouveau tir primé, au buzzer cette fois-ci. Un alley-oop entre Tweety Carter et Alando Tucker donne même 10 points d'avance à Boulogne, 31-41 à 3 minutes de la mi-temps. Sean May marque par 2 fois à mi-distance malgré l'opposition, et Angelo Tsagarakis envoie une grosse brique. Sur jeu rapide, Marco Pellin envoie Abdoulaye Loum au dunk pour revenir rapidement à 4 points. Ce dernier manque par la suite un lay-up tout fait, mais Marc-Antoine Pellin récupère le rebond et redonne la possibilité au jeune intérieur de marquer, l’OLB vient d’effectuer un retour express en à peine 2 minutes, même si le SOMB peut finalement compter sur un tir extérieur de Kenny Boynton juste avant la pause : 40-43.

Après avoir démarrer le 2ème quart-temps par un 12-3, puis encaissé un 0-9… L'OLB a finalement enchainé un 8-0, pour revenir au contact. Le club devra être plus constant en 2ème mi-temps s’il souhaite reprendre définitivement les devants. Les visiteurs ont également pu compter sur une superbe adresse à 3 points (7 sur 14), tandis qu’au niveau des statistiques individuelles, on repère les 9 points à 2 sur 3 et 2 rebonds de Darnell Harris, les 9 points à 3 sur 7, 3 rebonds et 3 passes de Sean May, mais aussi et surtout les 15 points à 5 sur 8, 4 rebonds, 2 passes et 2 interceptions d’Alando Tucker.

3ème quart-temps :

Kenny Boynton obtient à son tour 3 lancers-francs sur un tir primé. Brian Greene marque avec un pied sur la ligne à 3 points, et Sean May bien servi par Kyle McAlarney ajoute 2 nouveaux points, mais 5 nouvelles unités pour Boulogne oblige Pierre Vincent à prendre rapidement un temps mort. L’OLB n’est vraiment pas en phase avec son shoot ce soir, même si Marco Pellin réussit sa tentative, lui aussi le pied sur la ligne à 3 points ! Cela ne suffit pas à l’OLB pour recoller, et 2 rebonds offensifs de la SOM pour un panier final de Darnell Wilson puis une action rapide de Tweety Carter donnent 11 points d'avance à Boulogne à la moitié du quart-temps, 46-47. Sean May réalise une bonne passe dans le rythme pour Brian Greene mais Kenny Boynton envoie un nouveau missile à 3 points. Max Kouguere place un gros dunk en contre-attaque mais les Boulonnais sont chauds comme la braise ce soir et Alando Tucker réussit un nouveau tir à 3 points compliqué au buzzer. Sean May marque à mi-distance, mais les coups de sifflets arbitraux s'enchainent contre les Orléanais. Après avoir acculé le SOM au-delà des 24 secondes de sa possession, l’OLB et Max Kouguere apportent 2 nouveaux points en contre-attaque. Un drive de Marco Pellin et un lay-up de Darnell Harris (après avoir remonté tout le terrain dans les dernières secondes du quart-temps) permettent à l'OLB de revenir une nouvelle fois à 4 points.

4ème quart-temps :

Emmenés sur la ligne des lancers-francs, Fernando Raposo et Max Kouguere ne marquent qu'un lancer sur les 4 tentatives, les empêchant de recoller au score. Avec encore une faute sifflé contre un Orléanais sur un tir à 3 points adverse et plusieurs balles perdues suite à des passes mal ajustées, l’OLB perd du terrain. Max Kouguere se bat et retourne sur la ligne des lancers-francs. Il rentre une nouvelle fois 50% de ses shoots, mais en face Kenny Boynton réussit un 3 points pourtant bien forcé : 62-72 à 6min30 du terme. Sean May sert parfaitement Abdoulaye Loum, 2 lancers-francs de Max Kouguere puis 2 autres de Sean May sont marqués, mais 2 points importants en tête de raquette par l'habitué du Palais des Sports Aloysius Anagonye repoussent une nouvelle fois le retour orléanais. Et sur un nouveau rebond offensif, Alando Tucker marque en pénétration. Sean May et Stephen Brun alignent à mi-distance, mais ce dernier enchaine avec un tir de plus de 7 mètres, sans oublier la contre-attaque de Kenny Boynton qui met un gros frein aux espoirs orléanais, 72-83 à 2min15 de la fin du match. Kyle McAlarney marque à 3 points, mais Tweety Carter met un nouveau shoot impossible… L’objectif pour les Orléanais est désormais d’assurer le point-average positif… Chose qui ne sera pas non plus réussie malgré le lay-up de Darnell Harris et le shoot mi-distance de Brian Greene qui ramènent l’OLB à 6 points avant un dernier lancer-franc de Kenny Boynton : 79-86.

L’OLB a dû une nouvelle fois courir après le score pendant tout le match, et il lui a manqué un regain d’énergie dans le dernier quart-temps, face à une équipe boulonnaise revigorée et particulièrement adroite (12 sur 26 à 3 points, face au pâle 4 sur 20 des Orléanais dans cet exercice). Alando Tucker (25 points à 8 sur 17, 8 rebonds, 2 interceptions, 3 passes, 3 balles perdues) et Kenny Boynton (24 points à 6 sur 10, 5 rebonds et 2 passes) ont fait parler la poudre ce soir, tandis que l’OLB a pu compter sur 5 joueurs en double figure : Max Kouguere, Marc-Antoine Pellin, Kyle McAlarney, et en têtes d’affiche Darnell Harris (15 points à 4 sur 5, 3 rebonds, 3 passes) et Sean May (17 points à 6 sur 13, 5 rebonds, 2 interceptions et 3 passes décisives).

Résumé : Florian Boukobza

Max Kouguere :
On a eu un changement de coach, ça n'a pas été facile, il n'a pas eu beaucoup de temps pour préparer le match. En plus, il y a la fatigue, on a dû courir contre une équipe qui coure beaucoup. Ils ont eu beaucoup de réussite à 3 points. Les 15 jours sans match vont nous faire du bien pour tout préparer.

Stephen Brun :
On a vraiment respecté ce qu'on voulait faire, les empêcher de marquer à 3 points, ils ne font que 4 sur 20. C'est vraiment une satisfaction, il faut donner une mention à Kenny Boynton qui fait un gros match offensivement et a bien défendu sur Kyle McAlarney. Cette victoire nous permet de dire qu'on n’est pas encore mort, il y a de l'espoir et on va tout faire pour maintenir le club. On n'a pas de poste 5 sur qui s'appuyer offensivement, donc le tir à 3 points est la solution la plus logique. Ce soir il y a eu une belle cohésion, qu'on aurait dû avoir la semaine dernière à Bourg-en-Bresse.

Germain Castano :
C'est difficile quand on perd beaucoup, on essaie de trouver des solutions, de leur rentrer dedans. On n’est pas mort, mais on est encore relégable. Ce soir, on a été efficace. On voulait absolument encaisser moins de 80 points, et j'ai bien aimé le sacrifice de certains joueurs pour le collectif. Ce soir, on a été un peu meilleur sur la sélection de shoots, et quand on fait 12 sur 24 à 3 points, ça nous facilite la tâche. J'ai eu peur car ils ont fait un vrai match de trainard.

Pierre Vincent :
J'ai envie de regarder les choses positives d'abord, défensivement je suis plutôt satisfait de ce qu'on a fait. Il faut être plus agressif, on a contrôlé la traction défensive, la seule limite que je vois à tout cela sont les fautes sur les tirs primés, ça donne 11 points faciles ; il ne faut pas donner les points à l'adversaire. Quand on a donné les points, c'était plus sur des mauvais choix offensifs, des tirs très tôt. Sur la partie offensive, c'est moins satisfaisant, je trouve que l'équipe doute beaucoup. Je ne le percevais pas à l'entrainement, mais j’ai trouvé les joueurs atteints. Max Kouguere a été intense, utile, il a attaqué quand il fallait. Je les encourage à jouer plus lentement, un peu plus de patience devrait faire notre force. Après, on a pas mal de tirs ouverts pendant le match et on ne les mets pas.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Sean MAY 17 19 
Kyle MCALARNEY 10 13 
Brian GREENE 6
Maël LEBRUN 0
Fernando RAPOSO 2
Max KOUGUERE 12 0 10 
Marc-Antoine PELLIN 11 5 13 
Abdoulaye LOUM 6
Darnell HARRIS 15 22 
David NOEL 0

Boulogne-sur-Mer

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Tweety CARTER 12 16 
Loic AKONO 0
Kenny BOYNTON 23 25 
Aloysius ANAGONYE 4
Alando TUCKER 25 26 
Denys LAURATET        
Darnell WILSON 5
Murat KOZAN 3
Stephen BRUN 14 13 
Angelo TSAGARAKIS -2 

Photos du match

  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne
  • Olb_Boulogne

Nos partenaires

Précédent
Suivant