Orléans Loiret Basket - Le Havre - Championnat

Avant-match

 Samedi 1er Novembre 2014 à 20h00, l’OLB entame sa série de 2 matchs à domicile avec une rencontre au Palais des Sports face au Havre.

Le STB réalise un début de saison dans la moyenne, avec une victoire à domicile et une à l’extérieur en 4 matchs joués, plaçant l’équipe bien au chaud à la 8ème place.

Le club s’appuie sur son trio John Cox (13,3 points mais à 35%, 2,7 rebonds, 3,3 passes), Ricardo Greer (14,8 points à 46%, 7,3 rebonds, 2,3 passes, 1,8 interceptions) et King Shawn presque auteur d’un double double de moyenne (10,8 points à 69%, 9,8 rebonds, 1,5 passes pour 20 d’évaluation). Si le premier a déjà mené (avec brio) le jeu du Havre pendant 2 fois 2 saisons en 2006 puis 2010, le second est bien connu du championnat français et plus particulièrement du coté de Nancy et Strasbourg. Enfin, le dernier est un pivot qui avait déjà réalisé d’excellents débuts en Pro A à Nancy il y a 2 ans, avant d’être rapidement stoppé par une hernie discale, puis de reprendre la compétition l’année dernière en Italie. Autour de cet axe fort meneur-ailier-pivot, Hugo Invernizzi continue de progresser avec désormais plus de 10 points par match à près de 50% aux tirs.

La saison passée, l’équipe du Havre proposait un basket-ball chatoyant qui ne l’avait pas empêché de flirter avec la relégation. Mais le club avait su une nouvelle fois se tirer d’affaire, finissant à la 14ème place avec 9 victoires pour 21 défaites. Le STB et l’OLB avaient offert au Palais des Sports un match exceptionnel lors de la 2ème journée du championnat 2013-2014 ; si Cedrick Banks avait pris feu pour les Normands (26 points, 7 rebonds, 4 passes, 2 interceptions), Aldo Curti avait arraché la prolongation sur un tir au buzzer tandis que Kyle McAlarney avait donné un aperçu de son talent (22 points à 8 sur 11, 4 rebonds, 3 passes), tout comme Brian Greene (16 points, 9 rebonds, 2 passes, 3 interceptions), permettant finalement aux locaux de l’emporter 81-76. Le Havre avait cependant pris sa revanche en Mars avec une victoire plus conventionnelle, 76-65.

Après la déroute limougeaude, l’OLB se doit désormais de lancer sa saison et faire le plein de confiance avec ces 2 matchs à domicile à priori plus jouables. Il faudra pousser fort derrière les Orléanais !!

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

 Le 5 de départ de ce match d’Orléans face au Havre : Marc-Antoine Pellin, Kyle McAlarney, David Noel, Drew Viney et Fernando Raposo.

1er quart-temps :

Ricardo Greer s'infiltre dans la raquette et Nicholas Pope rentre un bon tir mi-distance pour le STB, mais Kyle McAlarney répond par 2 fois à 3 points. L'adresse de Kyle McAlarney ne cache cependant pas longtemps le problème défensif des locaux et Le Havre enchaine 3 nouveaux tirs concluants près du cercle. Marco Pellin part au lay-up mais Ricardo Greer marque déjà son 4ème panier du match, et Shawn King son 2ème… Les pénétrations de Marco Pellin et Kyle McAlarney limitent les dégâts, 10-14 à la moitié du quart-temps. Alors que le rythme du match diminue légèrement, le 3 points d’Abdoulaye Loum dans le corner fait le plus grand bien à l’OLB, d’autant que le joueur enchaine avec un reverse lay-up. Mais Le Havre reprend sa marche en avant, avec 4 points de Wilfried Yeguete et un tir primé de Tyrone Brazelton : 15-21 à 2 minutes. Fernando Raposo marque au poste, mais sur la possession suivante sa passe file droit dans les tribunes, donnant indirectement l’opportunité à John Cox de marquer à 3 points. Le meneur d’1m95 enchaine avec un panier en contre-attaque, et les Normands creusent l’écart à 17-26 2 minutes plus tard, puis à 17-28 à la fin du quart-temps, après un nouvel enchainement qui laisse la défense orléanaise pantoise…

2ème quart-temps :

Le 2ème quart-temps démarre tambour battant pour les Orléanais qui marquent 7 points en à peine plus d'une minute de jeu ! La bonne période continue avec une belle feinte de passe de Marco Pellin qui part au lay-up et qui le manque… mais Drew Viney réussit la claquette tout en obtenant une faute, voilà l'OLB revenu à 1 point ! Le Havre n'y est plus de son coté de terrain et est même poussé au delà des 24 secondes de possession. Et sur un 3 points de David Noel, l'OLB repasse devant, 30-28 après moins de 3 minutes de jeu dans ce quart-temps ! La série de 13-0 est stoppé par un lancer-franc de Ricardo Greer, ce qui n’arrête pas Drew Viney qui réussit un superbe step-back jumper ! Abdoulaye Loum rajoute 3 nouveaux points sur un tir lointain. Le Havre marque enfin son premier panier au bout de 4min30 de jeu, malgré 2 contres d'un Abdoulaye Loum très actif des 2 cotés du terrain. Il ne manquerait que des lancers-francs réussis de Derrick Nix pour combler parfaitement le Palais des Sports ! Avec Abdoulaye Loum qui joue les terreurs dans la raquette avec un nouveau contre, Le Havre est obligé de multiplier les tentatives à 3 points, sans succès. alors que l’OLB commençait à redescendre sur terre niveau adresse, Kyle McAlarney déclenche un superbe tir de 7m50 : 38-34 pour Orléans. Darnell Harris à mi-distance et Derrick Nix au lay-up accentuent un peu plus l’avance avant la mi-temps : 44-37 !

Après un premier quart-temps qui laissait planer de gros doutes sur l’issue du match, l’OLB a su redresser superbement la barre avec un 13-0 d’entrée de second quart-temps puis un 14-9 pour assurer une avance de 7 points à la mi-temps. Drew Viney a été très précieux avec 10 points à 4 sur 5, tout comme Abdoulaye Loum (8 points à 3 sur 5, 2 contres, 3 rebonds), tandis qu’au Havre c’est Ricardo Greer (12 points à 5 sur 9, 3 rebonds) et John Cox (10 points, 2 rebonds) qui ont fait la plus grande partie du boulot.


3ème quart-temps :

Le havre a de bonnes intentions dans la raquette orléanaise et y marque 3 paniers par l’intermédiaire de ses 2 scoreurs Ricardo Greer et John Cox, mais Orléans égalise les comptes grâce à un Drew Viney en feu qui enchaine tir à 3 points et and one en moins d’une minute. Le Havre continue ses infiltrations près de l’arceau, avec Nicholas Pope et Ricardo Greer par 2 fois ; Orléans réagit par Kyle McAlarney à 3 points, mais surtout avec 3 paniers de Fernando Raposo omniprésent ! Le pivot orléanais donne 10 points d'avance à l'OLB, 59-49 à 3min30 de la fin du quart-temps. C’est alors à John Cox de se mettre encore un peu plus en valeur avec l’enchainement de 8 points sur 3 tirs longue distance. Max Kouguere marque son premier panier du match, mais Le Havre a fait un pas en avant avec cette série en revenant à 5 points : 62-57, tandis que la tentative de Darnell Harris au buzzer du quart-temps fait gamelle.

4ème quart-temps :

Marco Pellin trouve parfaitement Derrick Nix pour 2 points facile du Big Men. Abdoulaye Loum électrise une nouvelle fois le Palais des Sports avec 2 contres coup sur coup, ce qui n’empêche cependant pas Shawn King de marquer sur la 3ème tentative. Drew Viney se met au diapason de son coéquipier et réalise une grosse bâche sur la tentative de Ricardo Greer. Un tir intérieur de Derrick Nix redonne 9 points d’avance aux locaux mais ce diable de John Cox marque à 3 points en contre-attaque, 68-62 à 6 minutes du terme. Ricardo Greer marque par 2 fois à 2 points pendant que les Orléanais manquent leurs occasions à 3 points. John Cox rate lui aussi 2 opportunités d’égalisation, et Darnell Harris bien calé derrière la ligne des 6m75 redonne 5 points d'avance à 3 minutes de la fin. Alors que le jeu se ferme et que les 2 équipes éprouvent toutes les difficultés à se rapprocher du panier, John Cox continue de tirer parti de son avantage de taille sur son vis-à-vis et rajoute 5 points en 3 possessions, remettant les équipes à égalité à une minute de la fin. Abdoulaye Loum fait alors un air-ball, tout comme John Cox ! L'OLB a désormais 6 secondes pour arracher la victoire : acculé par la défense havraise sur la ligne de fond derrière le panneau, Kyle McAlarney réussit malgré tout une louche extraordinaire tout en toucher !! Le Havre n’a plus que 4 dixièmes de seconde pour changer la donne mais c'est bien trop court et Orléans peut savourer sa victoire, 73-71 !

L’OLB peut souffler avec cette première victoire à domicile qui lui redonnera confiance avant d’enchainer un 2ème match au Palais des Sports. Les joueurs ont su se ressaisir après un mauvaise premier quart-temps et tenir ensuite jusqu’à la fin du match. Kyle McAlarney termine à 13 points, 3 rebonds et 2 passes tandis que Drew Viney (16 points à 6 sur 9, 4 rebonds) et Fernando Raposo (10 points à 5 sur 6, 2 rebonds) ont chacun fait la différence dans les 2ème et 3ème quart-temps. Abdoulaye Loum (9 points, 4 rebonds, 4 contres, 2 interceptions) et Darnell Harris (10 points, 2 rebonds, 2 interceptions) ont su apporter leur dynamisme du banc. En face, John Cox et Ricardo Greer ont inscrit à eux 2 la bagatelle de 52 points ! Le premier termine à 28 points à 10 sur 21, 5 rebonds et 2 passes, pendant que le second culmine à 24 points à 11 sur 17, 9 rebonds et 2 passes. Mais aucun autre havrais n’a marqué plus de 8 points… Enfin, les statistiques montrent 2 difficultés majeurs de l’OLB : l’adresse de ses pivots aux lancers-francs (0 sur 4…) et la flopée de rebonds offensifs captés par le STB (15 rebonds à 4 !)

Résumé : Florian Boukobza


Wilfried Yeguete :
On était revenu dans le match à la fin, on avait nos chances mais on a raté quelques actions. C'est vraiment dommage pour nous, il va falloir qu'on avance et se préparer pour mardi. Le 2ème quart-temps : ils étaient à domicile, ils ont commencé à mettre leur shoots et se sont adaptés à notre défense qui n'était pas aussi bonne qu'au premier quart-temps. L'intensité était là, mais on aurait pu faire encore mieux.

Eric Bartecheky :
On a fait un 2ème quart-temps terrible, on a fait des erreurs qui se sont payées cash. Mais ce soir je suis en colère envers les arbitres, on ne s'est pas fait siffler une faute sur John Cox à la fin du match, alors qu'Orléans a eu trop de coups de sifflet en leur faveur. On ne peut pas se permettre de faire des erreurs, ça se paie cash. On est déçu ce soir, mais il faut vite se plonger sur le match de Boulogne.

Kyle McAlarney :
J'avais beaucoup de confiance, j'ai voulu avoir la balle, et j’ai mis un tir chanceux, pas un tir préparé à l'entrainement. Le 2eme quart-temps a été notre meilleure période. Nous pouvons être meilleurs en défense, défendre mieux en équipe et le 2ème quart-temps en est un bon exemple. Les gars qui sont sortis du banc nous ont beaucoup apporté, de l'énergie, c'est ce qui nous permet de devenir une grosse équipe défensive. Quand vous êtes à la maison, vous avez la foule avec vous c'est vraiment appréciable, je suis vraiment confiant en mon équipe et mon coach, il faut juste réussir à changer cette dynamique.

François Peronnet :
C'est une récompense qu'ils ont mérité, même si sur le match il y a des moment ou on a manqué de lucidité. Il y a un bel engagement, et cela va au-delà du match, on a des joueurs qui ont une vraie conscience au quotidien. A la fin du 1er quart-temps, il fallait amener un peu de sérénité, un peu de confiance. Ce soir ils étaient un peu plus détendu. Kyle McAlarney : C’est sa qualité, sa capacité à prendre des tirs difficiles. C'est un joueur qui a des mains, c'est son rôle dans cette équipe là. Abdoulaye Loum nous amène son énergie, c’est une étincelle, il n'a pas été impacté par ce que l’on a vécu pendant ces 2 mois donc c’est plus facile pour lui, mais il faut reconnaitre que son engagement et son impact nous ont apporté dans ce match.

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
McAlarney Kyle
 13 3 10 
Lebrun Mael
 0  0
Raposo Fernando
 10
Kouguere Max
2
Pellin Marc-Antoine
2
Loum Adboulaye
12 
Sidibe Ibrahima

 0

Harris Darnell
10 2 1 10 
Viney Drew
16 19 
Nix Derrick
6
Noel David 5
         

STB Le Havre

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Cox John
 28 21 
Plas Guillaume
0
Pitard Gédéon
0 0
Invernizzi Hugo
0 -1 
Pope Nicholas
4 1 0 -1
Greer Ricardo
24 26 
Yeguete Wilfried
4  4
Djo Ebala Maxime
0  0  0
Diarra Nianta
0
Brazelton Tyrone
3
King Shawn
12  17 

 

Photos du match

  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre
  • Olb_LeHavre

Nos partenaires

Précédent
Suivant