Orléans Loiret Basket - Le Mans - Championnat

Avant-match

Mardi 21 Octobre 2014 à 20h50, l’OLB accueille l’équipe du Mans, en match décalé de la 4ème journée de Pro A.

L’exercice 2013-2014 avait été excellent (3ème place avec 19 victoires pour 11 défaites), mais marqué par une élimination malgré l’avantage du terrain en quart de finale de play-offs face à Dijon. Le club s’est depuis séparé de son coach JD Jackson, présent au club depuis 1999 en tant que joueur, puis entraineur, pour un recrutement des plus prestigieux : Erman Kunter célèbre entraineur victorieux à Cholet puis plus récemment au Besiktas Istanbul. Le Mans a frappé une seconde fois avec l’arrivée dans l’équipe de l’arrière scoreur Rodrigue Beaubois, auteur de coups d’éclat aux Dallas Mavericks, avant son retour en Europe suite à plusieurs blessures lui ôtant petit à petit du temps de jeu en NBA.

Le MSB partage la même dynamique qu’Orléans en ce début de saison avec 2 défaites inaugurales suivies d’une victoire lors de la 3ème journée. Le club s’est ainsi fait surprendre de 2 points à domicile face au promu Rouen, puis a échoué à 1 point des Dijonnais dans leur salle, avant de l’emporter largement à domicile face au Havre. Lors de ce dernier match, Charles Kahudi a été au four et au moulin avec 17 points, 12 rebonds et 2 passes, la recrue venue de Bundesliga Ely Shy a ajouté 18 points, tandis que l’intérieur polonais Michal Ignersky a eu une grosse panne d’adresse (1/10) après 2 premiers matchs à 15 et 19 points. Ce dernier est connu pour ses passages au Cajasol Séville, au Besiktas Istanbul, au Lokomotiv Kuvan ou encore à la Virtus Roma. Le combo guard Daniel Ewing, pigiste médical de Rodrigue Beaubois blessé au tendon rotulien avant le début de saison, retrouve Erman Kunter qui l’avait déjà entrainé au Besiktas Istanbul. Il est propulsé 4ème joueur majeur de l’équipe, avec 11 points, 2 rebonds et 2 passes de moyenne, suivi par le pivot défensif Dounia Issa (2,7 points, 8 rebonds). A noter que le club a connu une désillusion en Coupe de France avec une défaite face au club de Pro B Le Portel, tandis que le premier match d’Eurochallenge est prévu le 4 Novembre prochain.

La saison passée, les Sarthois avaient démarré la confrontation par une victoire à domicile 67–59. L’OLB avait quant à lui offert une belle prestation au public du Palais des Sport pour conclure la saison : une victoire 70-63 pour ce dernier match de Philippe Hervé sur le banc du club. 5 joueurs s’étaient particulièrement illustrés : Brian Greene, Abdoulaye Loum, Darnell Harris, Kyle McAlarney et Aldo Curti. Une première victoire à domicile ferait le plus grand bien à l’OLB, lui permettant d’entrevoir la première partie de tableau plutôt que de redescendre en fond de grille. L’équipe mancelle étant également dos au mur, le match risque d’être de très haute lutte ce mardi !

Avant match : Florian Boukobza

 


Avant-Match - J04 - Orléans reçoit Le Mans... par ORLEANS-LOIRET-BASKET

Résumé du match

Le 5 de départ de ce match à domicile face au Mans : Marc-Antoine Pellin, Kyle McAlarney, David Noel, Drew Viney et Fernando Raposo.

1er quart-temps :

L'OLB est maladroit en défense et ne trouve pas de solutions en attaque. Le Mans, plus agressif, en profite pour prendre 4 points d'avance. Fernando Raposo impose son physique sous le panier mais Shy Ely dégaine à 3 points. Kyle McAlarney trouve parfaitement Drew Viney qui conclut après une feinte de tir. L'OLB reprend ses repères petit à petit en défense et accélère en attaque, mais Marco Pellin manque l'immanquable sur un lay-up sans opposition, 4-7 après 4 minutes de jeu. Les 2 équipes marquent principalement dans la raquette, étant moins alertes à longue distance. Enfin, David Noel enfile une pépite à 3 points. Max Kouguere manque de chance sur sa tentative qui fait gamelle, et Daniel Ewing remonte vite la balle pour une passe à Michal Ignersky qui marque facilement. Ibrahima Sidibe à peine entré en jeu fait ficelle à 3 points, suivi par un dunk de Max Kouguere : après avoir été mené 9-17, l’OLB remonte à 14-17. Charles Kahudi est présent au rebond offensif, il ajoute 4 nouveaux points pour son équipe qui mène alors 15-21 à la fin de la période.

2ème quart-temps :

Max Kouguere s'immisce dans la raquette tout en tonicité pour le lay-up, mais c'est encore Le Mans qui creuse irrémédiablement l’écart. Dans le dur à 17-26, l'OLB reprend du poil de la bête grâce à un 3 points de Kyle McAlarney puis un and one de Derrick Nix. Après un superbe jeu de passe orléanais, la tentative d’Ibrahima Sidibe fait gamelle, et Le Mans souffle avec 2 paniers à 2 points. Mais la furia orléanaise est lancée, et David Noel puis Ibrahima Sidibe viennent ajouter 2 nouveaux tirs à 3 points, Orléans revient d'un seul coup à 1 points, 29-30 après 14 minutes de jeu ! Un temps mort est demandé par Erman Kunter, mais l’OLB tient, avec notamment cette belle phase défensive qui pousse le MSB au-delà des 24 secondes.

Kyle McAlarney se rattrape d’une perte de balle avec un floater qui fait basculer les locaux devant pour la première fois du match ! Daniel Ewing ne se laisse pas faire et plante un joli tir en arrière. Après plusieurs minutes sans panier, Marco Pellin tente sa chance à plus de 7 mètres… Et fait ficelle : 34 partout à 2 minutes de la pause. L’OLB reste malgré tout en difficulté depuis que l'intensité a rebaissé d'un cran. Fernando Raposo se fait siffler un and one salvateur, et David Noel réussit un excellent contre. Le joueur réussit à effacer superbement son vis-à-vis en 1 contre 1, mais il manque ensuite son tir en tête de raquette. Drew Viney seul à 3 points au buzzer ne saisit pas non plus l’opportunité, et l’OLB échoue à 5 points du Mans à la mi-temps.

L’OLB a débuté difficilement ce match et a dû courir derrière Le Mans pendant le reste de la première mi-temps une fois son jeu retrouvé. Les 8 joueurs orléanais qui ont foulé le terrain ont marqué, Kyle McAlarney (6 points à 3 sur 6), 3 rebonds, 3 passes, et David Noel (6 points, 2 rebonds) mènent la danse, tandis que coté sarthois, c’est surtout Charles Kahudi (11 points, 4 rebonds) et Romero Osby (10 points à 4 sur 8, 2 rebonds) qui ont fait le boulot offensif. L'OLB est particulièrement dominé aux rebonds : 13 à 20 pour Le Mans, dont 5 offensifs.

3ème quart-temps :

Si l’OLB défend bien, elle laisse encore un rebond offensif cruel à Charles Kahudi. L’équipe n'est pas non plus en veine avec ses tirs qui rebondissent toujours du mauvais côté de l'arceau. Le seul panier réussi, celui de Fernando Raposo, a dû rouler autour du cercle avant de rentrer. Les Orléanais se battent malgré les balles qui retombent dans les mains mancelles et un tir primé de Michal Ignersky. Derrick Nix fait parler sa vitesse d'exécution impressionnante pour son gabarit et obtient le and one, 41-46 après 24 minutes de jeu. Mais le pivot perd ensuite la balle et entraine une contre-attaque en supériorité numérique des Manceaux. A 41-50 pour les visiteurs, Marco Pellin enchaine 4 points grâce à 2 lancers-francs puis une interception et le panier en contre-attaque qui suit.

Mais Le Mans est plus régulier, et la barre des 10 points d'avance est franchie pour la première fois du match. L'OLB est en difficulté pour régler la mire et a un coup de retard en défense. Le score monte jusqu'à 46-60, avant que David Noel ne cesse l’hémorragie en marquant à 3 points sur un rebond défensif qui lui atterrit dans les mains. Marco Pellin à mi-distance remet Orléans à 10 points. Et si Fernando Raposo échoue à 2 reprises sur la ligne des lancers-francs, l’OLB profite de la baisse d’adresse du Mans et Kyle McAlarney marque un missile à 3 points dont il a le secret ! Une passe de quarterback de Marco Pellin sur jeu rapide pour Fernando Raposo qui réussit un alley-oop avec la planche, et voilà l'OLB revenu in-extremis à 5 points 56-61 après avoir connu jusqu'à 14 points d'écart dans ce quart-temps.

4ème quart-temps :

Antoine Eito marque à 3 points d'entrée de quart-temps, mais Kyle McAlarney lui répond immédiatement sur un nouveau tir incroyable. Antoine Eito est en verve face à son ancienne équipe, il réussit un and one qui met à mal les ambitions orléanaises. Alors que les tirs à 3 points du Mans ne font pas mouche, Orléans s'en remet à Fernando Raposo qui dunke puis provoque une faute technique. Kyle McAlarney force son jeu et perd une balle avant de se faire contrer sur la possession suivante, l'occasion pour Le Mans de reprendre 10 points d'avance sur un dunk de Daniel Ewing en contre-attaque puis sur un tir à 3 points de Charles Kahudi : 62-72 à 7 minutes du terme.

Poussée en fin de possession, Max Kouguere tente un 3 points qui met dedans, et David Noel enchaine. Charles Kahudi fait un air-ball, et Max Kouguere conclue une contre-attaque pour faire revenir l'OLB à 3 points ! L’OLB a effectué un énième retour dans ce match, mais une nouvelle fois Le Mans ne se laisse pas déborder par les événements et marque 2 paniers consécutifs. Marc-Antoine Pellin continue de faire espérer le Palais des Sports grâce à un 3 points à 4 minutes pile de la fin du temps règlementaire : 72-76. Dounia Issa marque à 2 points, Derrick Nix se fait contrer mais le meneur orléanais suit et obtient le and-one. Les défenses prennent le pas sur les attaques et le score stagne à 74-78, 2 minutes restantes à jouer.

Dounia Issa manque ses 2 lancers-francs mais Michal Ignersky obtient le rebond offensif et redonne 2 points de plus à son équipe. En contre-attaque, Kyle McAlarney trouve David Noel seul à 3 points qui marque, 78-80, mais Daniel Ewing joue le taulier en marquant juste derrière. La tentative de Max Kouguere est manquée, et Le Mans obtient un rebond offensif de plus qui ôte une grande partie des espoirs orléanais. Reléguée à 5 points, l'OLB réussi malgré tout à marquer à 3 points par l'intermédiaire de Kyle McAlarney, mais il ne reste plus que 6 secondes à jouer… Emmené sur la ligne des lancers-francs, Antoine Eito fait 1 sur 2, laissant une possibilité d'égalisation aux Orléanais ! Mais le match se finit en eau de boudin avec une perte de balle immédiate des locaux, et Le Mans peut repartir avec la victoire en concluant 2 derniers lancers-francs.

Si Le Mans a fait la course en tête pendant toute la rencontre, les joueurs orléanais ont eu le mérite de ne jamais lâcher et de réussir de nombreux come-backs dans la rencontre, se procurant notamment une balle d’égalisation à 6 secondes du terme, mais sans toutefois réussir à déposer sur le fil son adversaire. La domination mancelle aux rebonds (26 à 34, dont 9 rebonds offensifs) et le très mauvais 8 sur 18 aux lancers-francs auront sûrement eu un rôle dans la défaite des Orléanais qui avaient pourtant retrouvé une belle adresse à 3 points (13 sur 28 !).
Kyle McAlarney finit avec 17 points à 4 sur 8 à 3 points, 5 rebonds et 4 passes, David Noel à 15 points à 5 sur 7 à 3 points, 7 rebonds, 4 passes, et Marc-Antoine Pellin à 14 points à 2 sur 3 à 3 points, 6 rebonds, 4 passes, 3 pertes de balles. Mais l'homme du match est bien Charles Kahudi avec 20 points à 67%, 9 rebonds et 2 contres. Daniel Ewing (14 points, 3 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 3 balles perdues) a également été un élément décisif pour son équipe, notamment dans les moments importants.

Résumé : Florian Boukobza

Max Kouguere : Je pense qu'on a mal démarré le match, on a manqué d'agressivité. On a bien joué en 2ème mi-temps, mais on était tout le temps derrière. C'est une défaite que l'on va laisser derrière nous, et on va travailler dur pour affronter Limoges. Quand tu perds c'est toujours dur, je pense qu'on a un bon groupe, du mental, on va essayer de se soutenir les uns les autres pour essayer d’arracher la victoire à Limoges.

Antoine Eito : On continue de progresser, on fait toujours beaucoup d'erreurs, notamment sur les shooteurs ; c’est surtout l’intensité qui change, il faut continuer sur cette voie-là. Il faut rester lucide en restant intense, on a un groupe jeune, Daniel Ewing nous a fait du bien au niveau de la sérénité. Le seul regret, ce sont les 81 points, on prend 45 points en 2ème mi-temps alors qu'on veut être une grosse équipe défensive.

Erman Kunter : Pour moi, 48% à 3 points sur 28 tirs, c'est un pourcentage de folie. C'est très difficile de résister, ils ont tout mis, surtout en 2ème mi-temps. Le point positif, c'est que l'on résiste un peu plus. On a toujours une évaluation un peu meilleure que l'adversaire, ça veut dire que dans le money time on n’est pas bien. On s'entraine avec une équipe complète depuis dimanche. Je suis content car face à un pourcentage pareil c'est difficile de gagner. On ne lâche pas, on continue, on prend les rebonds. Orléans a beaucoup de blessés, mais c'est une équipe très bien organisée, très bien coachée, très bien centrée. Ils jouent jusqu'au bout.

François Peronnet : Les joueurs ont voulu aller la chercher, je les ai félicités dans le vestiaire pour leur abnégation, leur volonté de ne pas lâcher. Les circonstances sont difficiles depuis le début de la saison, mais l'équipe a trouvé des ressources mentales et physiques. Ils ont joué les yeux dans les yeux avec Le Mans qui est une grosse équipe. Je ne peux que les féliciter pour ça. Cette équipe souffre depuis le début de la saison, et quand ça va mieux elle se prend un coup sur la tête. Ibrahima Sidibe a répondu présent, c'est le résultat de son engagement depuis de nombreuses années avec nous. Ça lui permet de nous donner un bon coup de main dans ces moments difficiles. On a réussi à développer du jeu, à se créer des situations, ça fait partie des points positifs de la soirée.
 

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Gueye Serigne
 0  0  0  0
McAlarney Kyle
 17  5  4  18
Raposo Fernando
 12  3  1  9
Kouguere Max
 8  2  1  7
Pellin Marc-Antoine
 14  6  4  14
Queta Mohamed
 0  0  0  0
Sidibe Ibrahima
 6  0  2
Harris Darnell
 0  0  0  0
Nix Derrick
 7 2  0  1
Noel David 15   7  4  17
         
         

Le Mans Sarthe Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Kahudi Charles
 20  9  1  28
Daniel Ewing
 14  3  3  13
Ely Shy
 6  0  1  3
Eito Antoine
 9  3  2  13
Cornelie Petr
 0  0  0  0
Wallez Antoine
 0  0  0  0
Mendy Kevin
 2  2  0  3
Ignerski Michal
 9  6  0  7
Johnson Armon
 8  1  3  10
Issa Dounia  5  4  4  10
Osby Romero  13  6  1  14

 

Nos partenaires

Précédent
Suivant