Strasbourg IG - Orléans Loiret Basket - Championnat

Avant-match

Samedi 12 Avril 2014 à 20h00, l’OLB continue sa tournée des leaders de Pro A avec un déplacement à Strasbourg.


Forte d’une série en cours de 4 victoires, la SIG a retrouvé la première place du championnat, à égalité avec Limoges et Le Mans. Fin décembre, Strasbourg avait brisé l’invincibilité des Orléanais au Palais des Sports, l’emportant en prolongation 77-82. Après avoir compté 11 points de retard à 5 minutes de la fin du temps réglementaire, les Orléanais avaient refait leur retard, arrachant la prolongation sur un tir en déséquilibre de Darnell Harris. Cependant, le club avait été trop court pour prendre l’avantage dans les minutes de jeu additionnelles. Si Brian Greene (19 points) et Antoine Diot (16 points) étaient les meilleurs marqueurs de leurs équipes, on retenait également l’excellente prestation de Romain Duport (16 points, 6 rebonds) qui avait parfaitement pallié au départ dans la semaine d’Alexis Ajinça pour la NBA.

Le club a tout de même recruté en lieu et place du néo-Pelican, un recrutement de choix car il s’agit de l’intérieur australien David Andersen, joueur de 33 ans à haut pédigrée (passages à Bologne, Sienne, Moscou, Barcelone, Istanbul, Houston, Toronto, La Nouvelle Orleans) et élu en 2005 meilleur pivot d’Euroligue). Il n’était pas arrivé le premier, Strasbourg frappant déjà une première fois sur le marché des transferts avec l’arrière de 36 ans Bootsie Thornton, lui aussi très connu en Europe avec des contrats à Sienne, Barcelone, Istanbul ou encore Sassari. Enfin, l’emblématique Ricardo Greer a souhaité quitter le club en février, après une saison plus difficile par rapport à ses standards des années passées.

Le club peut s’appuyer sur un 5 majeur ultra compétitif composé de David Andersen (11,5 points, 4,2 rebonds), Romain Duport (9,2 points, 4,8 rebonds) et de ses 3 arrières : Antoine Diot (11,4 points, 3,2 rebonds, 4,9 passes), Bootsy Thornton (9,8 points, 2,7 rebonds, 1,8 passes) et Louis Campbell (8 points, 2,8 rebonds, 4,6 passes). Tandis que Jérémy Leloup, Tim Abromaitis, Axel Toupane et Paul Lacombe forment une « second unit » particulièrement redoutable…

Si le club voyage très bien (il a le meilleur bilan à l’extérieur), il est moins souverain à domicile avec 4 défaites en 12 matchs. A l’OLB d’en profiter pour se donner une petite marge en vue de la qualification en play-offs et viser l’avantage du terrain !

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Aldo Curti, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Terence Dials débutent ce choc face à Strasbourg.

1er quart-temps :

C’est Romain Duport à mi-distance qui marque les premiers points de ce match. L’OLB fait jeu égal en passant par l’intérieur avec Terence Dials et Brian Greene, puis prend les devants à 3 points, par l’intermédiaire de Kyle McAlarney et Brian Greene : 8-10 après 4 minutes de jeu. Si Romain Duport marque à nouveau de 4-5 mètres, Aldo Curti parvient à conclure son drive, se rattrapant de sa mauvaise gestion de la possession précédente.
Cependant, un tir primé d’Antoine Diot et 2 paniers intérieurs de Bootsy Thornton et David Andersen mettent immédiatement les Orléanais en difficulté, 17-12. Heureusement, l’OLB peut compter sur ses shooteurs longue distance attitrés Kyle McAlarney et Darnell Harris, qui limitent les dégâts malgré 5 points de Paul Lacombe : 22-18 à la fin du quart-temps.

2ème quart-temps :

A peine entré en jeu, Tim Abromaitis marque son premier panier. Le match se complique particulièrement pour les Orléanais qui sont étouffés par la défense strasbourgeoise. Si Brian Greene trouve la solution après 2min30 de jeu dans ce quart-temps, les tirs consécutifs à 3 points d’Axel Toupane mettent l’OLB dans les cordes, 34-21. Aldo Curti marque ses 2 lancers-francs sur une faute accordée gracieusement, mais Jérémy Leloup en avait marqué 4 la minute précédente. Le drive de Louis Campbell place les Orléanais à 17 points, 40-23 ! Et l’écart titille même les 20 points après 2 nouveaux paniers de Strasbourgeois complètement à leur aise.
A 46-27, 2 paniers de Kyle McAlarney et Darnell Harris font prendre un double temps mort à Vincent Collet, mais seul Abdoulaye marquera après cette pause : 47-33 à la mi-temps, avec 6 derniers points Orléanais qui permettent d’entretenir l’espoir.

3ème quart-temps :

Les 2 équipes se répondent coup pour coup, Terence Dials dunke par 2 fois et Abdoulaye Loum marque également à l’intérieur. Si l’OLB arrive à limiter l’attaque alsacienne le club gâche des occasions de revenir et se voit punir par un dunk en contre-attaque de Bootsy Thornton. L’OLB et la SIG ont manqué leurs 9 derniers tirs à 3 points, et c’est un Strasbourgeois qui rompt cette mauvaise série : David Andersen dégaine derrière la ligne des 6m75 après un 2 points de Brian Greene : 59-43 pour Strasbourg. Kyle McAlarney se démène avec 4 nouveaux points mais Paul Lacombe et David Andersen à 3 points plombent les Orléanais, 65-47 à 10 minutes du terme.

4ème quart-temps :

Jérémy Leloup est le plus prompt à marquer, mais Brian Greene répond avec un lancer-franc puis le panier sur le rebond de son second lancer-franc manqué. Le poste 4 américain est le seul orléanais encore efficace, il permet à l’OLB de ne pas s’écrouler sous les 20 points d’écart… Mais il se fait siffler sa 5ème faute et doit quitter le terrain dans une ambiance très chaude. Les arbitres sifflent une faute technique à Antoine Diot tandis que Darnell Harris se charge de marquer les lancers-francs, 71-54. Mais Jérémy Leloup met un point d’honneur à enfoncer les Orléanais, il enchaine tir à 3 points et dunk pour faire sauter cette barre symbolique des 20 points.
L’OLB se maintient à niveau aux lancers-francs, mais Jérémy Leloup est intenable avec un nouveau tir primé. Arrivés en toute fin de match, les visiteurs redresseront malgré tout la tête avec 2 tirs à 3 points de Darnell Harris et Kyle McAlarney, et un dunk d’Abdoulaye Loum : score final 84-67.

La SIG aura été supérieur à l’OLB en tout point ce soir, les Orléanais ont complètement décroché dès le 2ème quart-temps. Pour preuve ce 39,7% aux tirs, face au 52,8% des Strasbourgeois. Les 25 rebonds locaux à 14 rebonds et 10 pertes de balles à 15 sont d’autres indicateurs de la domination des locaux. Kyle McAlarney et Brian Greene auront surnagé au scoring ce soir avec 19 points à 6 sur 11 (mais 0 dans toutes les autres catégories) pour le premier, et 14 points à 6 sur 13, 2 rebonds et 2 interceptions pour le second. Abdoulaye Loum (6 points, 6 rebonds) et Darnell Harris (10 points à 3 sur 10, 5 rebonds et 3 passes) auront également été précieux malgré une adresse difficile pour l’arrière.
En face, les 9 joueurs qui ont foulé le terrain ont eu une évaluation supérieure à 8 ! On notera les 18 points à 5 sur 8 de Jérémy Leloup, les 12 passes décisives d’Antoine Diot, ou encore les 12 points en 15 minutes de Paul Lacombe.
 

Résumé match : Florian Boukobza

Nos partenaires

Précédent
Suivant