Orléans Loiret Basket - Bcm Gravelines - Championnat

Avant-match

Samedi 25 Janvier 2014 à 20h00, l’OLB accueille le club de Gravelines-Dunkerque pour le compte de la 17ème journée de Pro A.

Après avoir été au plus bas lors de la 11ème journée avec une 9ème défaite conclue à Paris par la célèbre bagarre, le club s’est servi de cet incident comme d’un électrochoc et a depuis enchainé 5 victoires, remontant des bas-fonds du classement à une 11ème place, à 2 victoires des play-offs, 4 de la première place, mais également à 4 défaites de la dernière place.

A l’aller, l’OLB avait enfoncé les Gravelinois en l’emportant chez eux 69-74 malgré un déficit de 15 points à la mi-temps ! Kyle McAlarney (25 points à 50%, 3 rebonds) et Brian Greene (11 points, 13 rebonds, 3 passes) avaient une nouvelle fois réalisé un match XXL, de quoi contrer les 23 points de John Holland.

Depuis, Steven Gray est arrivé en tant que pigiste de Souleymane Diabate. L’extérieur avait déjà été vu l’an passé à Roanne, après avoir réalisé un cursus universitaire à Gonzaga et une première expérience professionnelle au BK Ventspils. Le joueur n’est pas pour rien dans la bonne phase de l’équipe avec 11,8 points, 4 rebonds et 2 passes de moyenne sur ses 6 matchs joués en Pro A. Il forme avec John Holland (13,2 points, 4,3 rebonds, 1,5 passes, 1,5 interceptions), Marcus Lewis (11,8 points à 56%, 5,9 rebonds, 1,8 passes) et Yakhouba Diawara (13 points, 4,1 rebonds) un quatuor redoutable.

En Eurocup, le club s’est relancé dans le Last 32 avec une belle victoire à Sassari après 2 premières défaites. Steven Gray (28 points) et Marcus Lewis (19 points, 10 rebonds) ont été particulièrement impressionnants au cours de cette rencontre. Autant dire que l’OLB aura la lourde tâche d’affronter un club revenu au premier plan avec une confiance retrouvée, et peut-être revancharde de la manière dont s’est déroulé le match aller !

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Le 5 de départ de ce match de prestige face à Gravelines-Dunkerque : Aldo Curti, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Terence Dials.

1er quart-temps :

Le match débute tambour battant avec un tir en première intention de Yakhouba Diawara, un joli mouvement dans la raquette de Terence Dials, mais également 3 banderilles gravelinoises à 3 points, creusant rapidement l'écart à 2-11. L’OLB joue avec une belle intensité mais est maladroit, à l'image des 2 tirs primés ouverts mais manqués de Brian Greene.
Le joueur se rattrape avec une belle passe dans le dos pour Kyle McAlarney qui marque le premier tir à 3 points. Le BCM de son coté est devenu un peu trop optimiste, forcent plusieurs tirs longue distance. L'ambiance au Palais est explosive avec plusieurs décisions arbitrales mal jugées selon les locaux. L’OLB revient à 3 points mais John Holland remet le couvert derrière la ligne des 6m75 : 9-15 à la moitié du quart-temps. Brian Greene réalise un joli drive avec une finition tout en toucher, puis une passe laser pour Fernando Raposo qui n'a plus qu'à déposer le ballon dans l'arceau. Laissé seul à 3 points dans le corner, David Noel ramène finalement l'OLB à 1 point, 16-17 à moins de 2 minutes de la fin du quart-temps… Avant que Kyle McAlarney ne fasse repasser l’équipe devant sur un autre tir primé. Une interception, la contre-attaque et le panier au buzzer du quart-temps de Darnell Harris donnent même 4 points d'avance aux locaux qui, malgré une entame de match très compliquée et une adresse absente, ont su s'organiser pour revenir au score : 23-19.

2ème quart-temps :

Malgré beaucoup de dynamisme, les Orléanais manquent de finition alors que 2 tirs longue distance des Nordistes les ramènent à égalité. L’OLB lutte avec Fernando Raposo qui marque au prix de 2 claquettes ou Abdoulaye Loum qui réussit un bras roulé, mais Steven Gray marque ses 2 et 3èmes paniers du 2nd quart-temps pour refaire passer son équipe devant : 28-29 et 16 minutes jouées. Une bonne combinaison orléanaise permet à Terence Dials de marquer 2 nouveaux paniers, mais en face Steven Gray continue de faire des misères à la défense locale.
Une contre-attaque de Juby Johnson permet aux Maritimes de rester en tête 32-35 à 3min30 de la pause. Un une-deux entre Steven Gray et Marcus Lewis leur apportent 2 nouveaux points, mais derrière Darnell Harris marque à 3 points. 2 lancers-francs sont inscrits par Aldo Curti, mais Steven Gray marque à 3 points… Enfin, les 2 dernières décisions arbitrales du quart-temps laisseront totalement perplexe le public Orléanais, entrainant une fin de période sous de gros sifflets : 37-41.

Clairement revenu au niveau des meilleures équipes du championnat, Gravelines-Dunkerque a réussi dans ce 2ème quart-temps à bloquer les incursions orléanaises du 1er quart-temps tout en assurant le scoring de l'autre coté du terrain (7 sur 15 à 3 points). L'OLB, toujours mal à l'aise au tir, fait malgré tout jeu égal avec son adversaire et a encore toutes les cartes en main pour rester en tête de la ligue à l’issue du match. Steven Gray est le meilleur scoreur pour le moment avec 12 points, tous inscrits dans le 2ème quart-temps, tandis qu’Orléans s'appuie sur une attaque beaucoup plus collective avec 6 joueurs entre 4 et 7 points.

3ème quart-temps :

Yakhouba Diawara est obligé de forcer un gros air-ball à la fin de la 1ère possession, mais l’OLB n'arrive pas à conclure correctement la sienne non plus. C'est John Holland qui marque le premier panier sur un shoot mi-distance. Acculé à 8 points des visiteurs, Orléans ne s’enfonce pas grâce au tir à 3 points de David Noel.
Malgré de nombreux coups de sifflets en sa défaveur, l'OLB arrive à contenir les attaques gravelinoises, et un coast to coast d'Aldo Curti les ramène à 3 points, 42-45. Si Yakhouba Diawara marque à 3 points, Orléans ne se désunit toujours pas. Malgré les circonstances délicates, Brian Greene obtient un and one, et Kyle McAlarney réussit un tir à 3 points ; l’OLB revient à 47-48 à la moitié du quart-temps tandis que Brian Greene harangue la foule en regagnant le banc. Dans une ambiance de feu, Aldo Curti fait repasser Orléans devant aux deux tiers du quart-temps. Mais un nouveau coup de sifflet des arbitres rend les joueurs, les entraineurs et le public orléanais totalement ahuris.
Aldo Curti et Darnell Harris manquent leurs tirs à 3 points tandis que Steven Gray et John Holland marque les leurs, redonnant 6 points d'avance à Gravelines. Steven Gray réalise un numéro de dribble suivi d’un shoot énorme, mais Darnell Harris l’imite avec un tir à 3 points parfaitement amené. Mais ce soir Steven Gray est irrésistible, il décoche une nouvelle flèche à 3 points, avant qu’Abdoulaye Loum ne fasse ficelle sur ses 2 lancers-francs pour conclure le 3ème quart-temps 58-62.

4ème quart-temps :

Steven Gray débute ce quart-temps avec un 3 points réussi, bien entendu. Mais Kyle McAlarney ne se laisse pas faire et marque à son tour ; 63-67 à 7 minutes du terme. Les 2 équipes se livrent à une belle bataille au rebond, un drive de Kyle McAlarney et un lay-up de Brian Greene permettent finalement à l'OLB d'égaliser une minute plus tard ! Steven Gray marque une nouvelle fois à 3 points, malgré la défense totale de Darnell Harris. David Noel va alors prendre les choses : il enchaine 2 lay-ups puis un tir à 3 points, l'OLB repasse devant 74-72, 3min21 à jouer ! Le club loiretain prend le dessus : une superbe défense de Kyle McAlarney sur Steven Gray oblige ce dernier à balancer une brique au buzzer de la possession, et David Noel continue de son coté avec 2 nouveaux points.
Kyle McAlarney à 3 points donne même 6 points d'avance à l'OLB, 79-73 à 2 minutes du terme, tandis que les tirs gravelinois ne rentrent plus désormais. Le match n'est toutefois pas terminé, avec un and one accordé à John Holland, accordé tout comme le lay-up de Yannick Bokolo malgré le contre de Brian Greene… Et voici le BCM revenu à 1 point. Darnell Harris nous gratifie d’un air-ball magistral sur sa tentative à 3 points, mais sur la défense qui suit Brian Greene réussi un contre, approuvé par les arbitres cette fois-ci : l'OLB a encore la balle en main et son point d'avance à 11 secondes du terme. Brian Greene, envoyé sur la ligne, ne convertit cependant qu’un seul lancer-franc sur les 2, et John Holland met les 2 siens, égalisant à 80 partout, 6 secondes à jouer… La tentative de Darnell Harris à 3 points butant sur l'arceau, nous aurons donc le droit à une prolongation, la 4ème de la saison orléanaise !

Prolongation :

Gravelines attaque mieux cette prolongation avec 2 tirs qui rencontrent leur cible. Brian Greene trouve Fernando Raposo qui peut marquer au lay-up. Le tir de Brian Greene à 3 points fait gamelle, tout comme celui de Steven Gray, et Gravelines conserve 2 points d'avance, 84-82 à 2 minutes de la fin de la prolongation. Fernando Raposo obtient le and one, mais ne le convertit pas. Kyle McAlarney récupère avec un peu de réussite le ballon en toute fin de possession et marque à 3 points. Mais une situation similaire se produit de l’autre coté du terrain avec John Holland qui marque derrière la ligne des 6m75 avec une réussite certaine dans l’exécution.
Brian Greene obtient 2 lancers-francs à 7 secondes du terme, il met les 2… Mais Gravelines a désormais la balle de match dans ses mains ! Le lay-up de Steven Gray est manqué mais Yannick Bokolo parvient à marquer in-extremis sur le rebond offensif ! Egalité de nouveau, et l'OLB n'a plus que 0,8 secondes pour arracher la décision… C'est ce que fera Abdoulaye Loum sur un tir incroyable en fade away !!! Quelle fin de match incroyable, victoire d’Orléans 91-89 !!

Le public du Palais des Sports en a eu une nouvelle fois pour son argent avec un match de très haut niveau, du suspense à n’en plus finir et la victoire obtenue au prix d’une action pleine de panache ! L’OLB ne pouvait rêver meilleur match pour étrenner son maillot doré. Si Kyle McAlarney (20 points) et Brian Greene (13 points, 9 rebonds, 5 passes) ont de nouveau été au rendez-vous, l’équipe a également pu compter sur les 17 points, 7 rebonds et 4 passes de David Noel et les 10 points, 10 rebonds, 3 passes et 2 interceptions de Fernando Raposo. Ces joueurs ont su prendre les choses en main dans les moments clés. Coté orange, 2 hommes se sont clairement détachés du lot : Steven Gray bien entendu avec 31 points à 54% et 3 rebonds, et John Holland avec 24 points, 6 rebonds et 2 passes.

Résumé : Boukobza Florian


Philippe Hervé :
Il fallait bien que le match se termine comme ça, c'est le basket qui sort vainqueur d'un match pareil. C’est le genre de match que j'aurais envie de voir des tribunes car je les apprécierais plus. Je me met à la place du public. On a vu des beaux matchs, on en a gagné, on en a perdu, le basket est vainqueur et c'est ce qu'il faut retenir. Gravelines était fort, beaucoup de paniers en 1 contre 1 réussis. Steven Gray était monstrueux, ils ont réussi à tenir sur leurs individualités.

Jonathan Rousselle :
Très déçu, on prend un coup sur la tête de perdre comme ça. Avec un peu de recul on a fait un bon match, il a manqué ce brin de réussite car on a eu les shoots pour l'emporter. Ca se termine sur un shoot un peu hallelujah, mais c'est le basket. On peut se féliciter d'avoir été dans le match tout le long, en ayant eu qu'un entrainement pour le préparer. Ca laisse de l'espoir et c'est intéressant, c'est sur.

David Noel :
Il y a quelque chose dans cette équipe d’Orléans. Je n'avais rien à prouver face à mon ancienne équipe, je n'ai pas quitté Gravelines en mauvais termes. Abdoulaye Loum qui marque un shoot incroyable, c’est super pour lui.

Christian Monschau :
On a livré 3 matchs d'une extreme difficulté cette semaine. Arriver à produire ce qu'on a fait aujourd'hui, bravo aux gars. On aurait mériter aussi, mais ça s’est joué à rien. On doit tout de suite se reconcentrer, le prochain match face à Sassari est dans 3 jours.
 

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
HARRIS Darnell  12  2  2  11
NOEL David  17  7  4  21
MCALARNEY Kyle  20  1  0  13
GREENE Brian  13  9  5  17
LEBRUN Mael  0  1  0  -2
RAPOSO Fernando  10  10  3  21
CURTI Aldo  6  4  2  9
DIALS Terence  6  7  0  4
LOUM Abdoulaye  7  1  0  6
KOZAN Murat  0  0 0  0

BCM Gravelines 

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
ROUSSELLE Jonathan  5  0  2  4
JOHNSON Juby  5  2  1  5
DIAWARA Yakhouba  11  3  0  5
BOKOLO Yannick  4  4  2  3

AKPOMEDAH Cyril

 3  5  1  7
CAMARA Ousmane  2  9  0  10
HOLLAND John  24  6  2  22
LEWIS Marcus  4  6  1  6
GRAY Steven  31  3  1  23
Ryan AYERS        

Photos du match

  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • v
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines

Nos partenaires

Précédent
Suivant