Orléans Loiret Basket - Strabourg IG - Championnat

Avant-match

Lundi 23 Décembre 2013 à 20h00, l’OLB accueille juste avant les fêtes Strasbourg au Palais des Sports, pour le compte de la 13ème journée de Pro A.

Après un exercice 2012-2013 très réussi avec une 2ème place en saison et une finale (toutefois perdue face à la surprise nanterrienne), la SIG réalise une saison plus que mitigée malgré un statut de favori, occupant actuellement la 8ème place avec 7 victoires en 12 matchs. Si le club a conservé son axe meneur (Louis Campbell) - ailier (Ricardo Greer) - pivot (Alexis Ajinça) de l’an dernier, il a renouvelé la majeure partie de son effectif restant, se séparant de l’arrière scoreur Gerald Fitch, mais aussi de John Shurna, Jeff Greer, Maxime Zianveni, Hugo Invernizzi ou encore Nicolas De Jong. Vincent Collet a pourtant recruté du lourd en échange : le meneur international français Antoine Diot, l’ailier scoreur Jérémy Leloup qui a explosé l’an passé à Dijon, le jeune espoir international Paul Lacombe, l’ailier shooteur Tim Abromaitis (joueur au même profil que John Shurna) ou encore Kevin Murphy, joueur drafté par les Utah Jazz l’an dernier et qui a la lourde tâche de remplacer Gerald Fitch dans le dispositif strasbourgeois.

Suite au départ tout récent d’Alexis Ajinça pour la NBA et les New Orleans Pelicans, l’équipe du Rhin proposera un profil inédit face à l’OLB, jouant sans son meilleur scoreur (13,9 points à 53%), meilleur rebondeur (6,9 prises) et meilleur contreur (1,8 passes). Cela ne l’a en tout cas pas empêcher de s’imposer la semaine dernière en Euroleague face à Milan, avec notamment l’excellent match de l’ex-pivot remplaçant Romain Duport (14 points, 9 rebonds). Si le club n’a toutefois pas réussi à rejoindre le Top 16 de la compétition, finissant la saison régulière avec un bilan de 3 victoires pour 7 défaites, l’aventure européenne continue avec un reversement dans le Last 32 d’Eurocup. Derrière Alexis Ajinça, l’ensemble des joueurs professionnels ont un apport significatif dans cet effectif. Si Kevin Murphy devient le meilleur marqueur avec 10,9 points par match, Louis Campbell (8,6 points, 3 rebonds, 4,5 passes, 2 interceptions), Antoine Diot (10,1 points, 3 rebonds, 3,9 rebonds, 1,9 interceptions), Jérémy Leloup (9,8 points, 2,8 rebonds, 1,7 passes) et Ricardo Greer (8,3 points, 4,4 rebonds, 3 passes) ont les 4 meilleurs évaluations alsaciennes.

Les 2 équipes avaient été très proches lors de leurs 2 dernières confrontations avec une victoire dans chaque camp. La SIG l’avait emporté à domicile 81-70 grâce aux 22 points de Ricardo Greer, aux 20 d’Alexis Ajinça, et malgré les 21 de Brian Greene. Au match retour, on retrouvait une nouvelle fois ces 3 hommes, mais Brian Greene avait finalement eu le dernier mot avec 28 points, contre 25 pour le pivot strasbourgeois et 22 pour l’ailier. Rien n’est donc joué dans ce match qui offrira à coup sûr un nouveau spectacle de qualité au Palais des Sports, en espérant bien évidemment que les Orléanais pourront recevoir leur premier cadeau de Noël avec quelques heures d’avance !

Avant match : Florian Boukobza

Résumé du match

Aldo Curti, Kyle McAlarney, Maël Lebrun, Brian Greene et Terence Dials débutent ce match de Noël face à Strasbourg.

 


1er quart-temps :

Bien défendu dans la raquette, Brian Greene ressort la balle pour Aldo Curti qui fait mouche à 3 points. Romain Duport réalise un superbe mouvement au poste face à Terence Dials puis continue sur sa lancée avec un shoot à 2m50 du panier. Kyle McAlarney donne malgré tout 4 points d’avance à l’OLB sur un tir de 7 mètres : 8-4 après 4min de jeu. La défense strasbourgeoise est en place, et un missile de 8 mètres d'Antoine Diot en fin de possession les fait repasser devant. Axel Toupane dans le corner inverse même l'écart 2 minutes plus tard : 8-12. Le chassé croisé continue avec Brian Greene d'abord, puis Fernando Raposo par 2 fois qui remettent l’OLB en tête, 14-12. Seulement, en face l'adresse est clairement au rendez-vous (4 sur 6 à 3 points), et Jérémy Leloup et Paul Lacombe donnent 7 points d'avance à la SIG à la fin de ce 1er quart-temps.

 


2ème quart-temps :

Strasbourg continue de faire ficelle sur ses tirs et dépasse la barre des 10 points d'avance. Le club se permet même un peu de showtime avec Louis Campbell qui réalise une passe dans le dos pour Paul Lacombe, 14-27 après 12 minutes de jeu. L’OLB de son coté est dépassé par des Strasbourgeois qui coupent toutes les lignes de passe, ils restent fanny pendant plus de 5 minutes. Les 2 lancers-francs d’Abdoulaye Loum sont manqués, le lay-up de Kyle McAlarney fait gamelle… Heureusement la situation n'est pas meilleure coté visiteur avec des Orléanais qui haussent le ton en défense, et l'écart ne s'accroit pas davantage. C'est une claquette de Terence Dials qui modifie enfin le score des Orléanais. Darnell Harris enchaine juste derrière avec un shoot mi-distance. Revenu à 8 points, l’OLB reste en difficulté, et se fait dominer dans les grandes largeurs au rebond (7 à 16), laissant de l’énergie et quelques points à son adversaire. Darnell Harris enclenche un tir concluant à 8 mètres, mais Strasbourg enchaine également des paniers et maintient ses 10 points d'avance. Ces derniers sont intenables au tir, tout en provoquant de nombreuses pertes de balles orléanaises, et l’écart enfle à 15 points à 2 minutes de la pause. Heureusement, Darnell Harris a la main chaude et limite les dégâts avec un autre tir primé, 24-38 à la mi-temps.

 


Avec un small ball ultra efficace, la SIG a réussi à déstabiliser l'attaque orléanaise tout en assurant offensivement avec une belle adresse (15 sur 28 aux tirs). Philippe Hervé va avoir du pain sur la planche à la mi-temps pour trouver des solutions aux stratégies mises en place par Vincent Collet. Darnell Harris (8 points à 3 sur 5, 2 interceptions) et Romain Duport (8 points à 4 sur 7) se partagent pour le moment la place de meilleur marqueur.

 


3ème quart-temps :

Brian Greene marque d'entrée de jeu sur une pénétration, suivi par Maël Lebrun qui s'immisce dans le dos de Romain Duport, 28-38. La SIG ne marque pas mais Romain Duport capte plusieurs rebonds offensifs. Sur la possession suivante, Maël Lebrun donne tout ce qu'il a au rebond et finit au sol pour obtenir le ballon tant désiré. Brian Greene aux lancers-francs remet les Orléanais à 30-38 après 2min30 dans ce quart-temps, avec un Palais des Sports qui pousse fort derrière ses joueurs. Mais c’est Antoine Diot et Tim Abromaitis qui vont répondre avec des tirs à 3 points qui recréent instantanément l'écart de la mi-temps. Maël Lebrun exécute une jolie pénétration en ligne de fond qui se termine en lay-up tout en toucher. Abdoulaye Loum récupère le rebond offensif et obtient un and one. A la peine, l'OLB réussit malgré tout à revenir à 10 points 36-46 à 1min30 de la fin du quart-temps. Les joueurs sont maladroits mais leur intensité leur permet de continuer d’espérer malgré une équipe strasbourgeoise toujours aussi bien en jambe. Abdoulaye Loum réussit un lay-up difficile puis un joli mouvement au poste avant qu'Antoine Diot ne réussisse un coast to coast à la dernière seconde du quart-temps : 40-49.

 


4ème quart-temps :

Brian Greene se démène avec 2 paniers mi-distance, mais Strasbourg ne se démonte pas et maintient l'écart. Pas attaqué alors qu’il est seul au niveau de la ligne à 3 points, Abdoulaye Loum dégaine finalement et marque, faisant revenir l'équipe à 6 points ! Mais le prochain panier est strasbourgeois, sur une contre-attaque de Paul Lacombe : 47-55. Le tir à 3 points d'Axel Toupane redonne finalement 11 points d'avance aux visiteurs, à la moitié du quart-temps. Brian Greene répond à 3 points -un shoot loin d'être simple- tandis que Tim Abromaitis manque son dunk. Abdoulaye Loum s'arrache dans la raquette pour réaliser une claquette. Romain Duport ne manque pas la cible à 2 points, mais Abdoulaye Loum marque un 3 points, puis réalise une grosse défense sur Tim Abromaitis. 55-60 à 3 minutes de la fin du match. Abdoulaye Loum est fauché sur sa tentative de dunk et obtient la faute mais il manque ses 2 lancers-francs. Kyle McAlarney est au rendez-vous : il réussit le tir à 3 points qui remet l'OLB à une possession à 1 minute de la fin du match ! Jérémy Leloup manque 1 lancer-franc sur 2, Brian Greene manque son lay-up (bien aidé par la défense viril de son vis-à-vis), mais la défense orléanaise est présente pour empêcher Strasbourg de creuser un écart irrattrapable. il reste alors 10 secondes à jouer, et l'OLB a dans les mains la balle pour égaliser et aller en prolongations. Strasbourg préfère assurer et fait faute sur Kyle McAlarney. Le joueur orléanais ainsi qu’Antoine Diot vont alors enchainer chacun 2 séries de 2 lancers-francs, tous concluants ! A la fin du 4ème lancer d’Antoine Diot, l’OLB va tout juste avoir le temps de remonter le ballon jusqu’à la ligne à 3 points, où Darnell Harris tente un tir en déséquilibre… Qui fait ficelle !! L’OLB arrache la prolongation !!!

 


Prolongation :

Louis Campbell dégaine à 3 points sur la toute fin de la première possession. L’OLB exécute une défense féroce, mais la SIG récupère le rebond offensif et rajoute 2 points dans sa besace sur un lay-up de Paul Lacombe. Darnell Harris marque à 3 points mais son tir est invalidé suite à une faute préalable d'Antoine Diot sur Fernando Raposo… Qui manque alors ses 2 lancers-francs ! Romain Duport marque à mi-distance au buzzer de la possession et redonne 6 points d'avance à Strasbourg après 2 minutes de prolongations. Darnell Harris marque sur jeu rapide, mais en face Romain Duport est inflexible et marque de nouveau à mi-distance. Darnell Harris réalise un petit numéro en pénétration, puis Antoine Diot manque son tir à 3 points dont le rebond est arraché par Maël Lebrun. Brian Greene à 3 points remet alors l'OLB à 1 point, 73-74, 1 minute à jouer !! Malheureusement pour le public, Jérémy Leloup va réussir son tir primé tandis que la tentative de Brian Greene est manquée. La mission se complique désormais pour les locaux, d'autant que Strasbourg obtient 2 lancers-francs supplémentaires pour une faute technique sifflée contre Brian Greene. Malgré les lay-ups de Kyle McAlarney et de Maël Lebrun, le match est joué car la SIG enfile ses lancers-francs comme des perles : défaite d'Orléans, pour la première fois à domicile cette saison, 77-82.

 


Malgré la défaite, l’OLB pourra être fier de sa belle remontée et de sa prolongation obtenue au courage face à une équipe de Strasbourg particulièrement impressionnante et atypique. Le club pourra juste regretter la domination alsacienne au rebond (36 prises à 29) et le 0 sur 7 aux lancers-francs réalisé par ses 2 jeunes intérieurs. Abdoulaye Loum a pourtant été l’élément déclencheur du retour orléanais, avec ses 14 points à 6 sur 8 et 4 rebonds en 19 minutes. Brian Greene aura réalisé un nouveau match XXL avec 19 points à 7 sur 13, 2 rebonds, 4 passes et 3 interceptions, tandis que Darnell Harris (15 points à 6 sur 12, 4 rebonds, 2 interceptions) et Kyle McAlarney ’12 points à 3 sur 11, 2 rebonds, 4 passes, 3 interceptions) ont une nouvelle fois su répondre présent dans les moments chauds. En face, les 7 joueurs de la rotation strasbourgeoise ont su se mettre en évidence. On retiendra les 16 points, 6 rebonds et 5 passes d’Antoine Diot, les 8 points, 5 rebonds, 8 passes de Louis Campbell, les 11 points, 8 rebonds, 4 passes de Paul Lacombe, ou encore les 16 points et 6 rebonds de Romain Duport impressionnant d’efficacité à mi-distance ce soir.


Résumé : Florian Boukobza


Antoine Diot :

Le mental et les efforts défensifs, le fait de se donner le ballon, c'est un ensemble de chose qui a fait qu'on a réussi à obtenir ce résultat ce soir. On a préféré poser le jeu, et on l'a plutôt bien fait. Orléans a encore défendu ce soir, on a très bien travaillé, le coach avait donné des consignes bien précises. On a réussi à trouver des paniers faciles en se passant le ballon. On a vu dès le début de la prolongation que tout le monde a gardé ses nerfs. Tout le monde est resté concentré. C'est Orléans qui avait la dynamique positive, on a montré beaucoup de mental.

 


Vincent Collet :

C'est une victoire magnifique qui a failli nous échapper cruellement à la fin du temps règlementaire, mais qu'on a su reprendre fort logiquement. Même à la fin du match on a fait ce qu'il fallait, c’est juste que Darnell Harris a mis un panier exceptionnel qui a permis d'égaliser. Pour nous, c'était vital de gagner pour la Leaders Cup. On avait bien senti vendredi qu'on avait des arguments à faire valoir. On a changé de façon de jouer, car normalement on marquait surtout à l'intérieur. Ca aurait été cruel pour nous, et ça aurait été très dur de se relever après une défaite en prolongations. C'est Abdoulaye Loum qui a été l'investigateur du retour, heureusement pour nous il a manqué ses lancers.

 


Abdoulaye Loum :

Il y a une énorme déception, c'est très dur de perdre chez soi. On doit travailler pour gagner le prochain match et progresser plus. Au début du match, on n’a pas eu la volonté de jouer dur, on aurait fait un bon début de match ça ne se serait pas terminé comme ça je pense. On est satisfait de notre bilan des matchs aller, mais il y a des défaites qu'on n’aurait pas du avoir, c'est très dur, on va essayer de finir sur une bonne note au Mans.

 


Philippe Hervé :

Non, pas une énorme déception, dans le sens où je savais que le match serait très compliqué. C'est très compliqué de jouer un match où il n'y a plus d'intérieurs. Très honnêtement, compte tenu du profil de Strasbourg il y avait vraiment la possibilité de perdre. Ils avaient déjà gagné il y a quelques jours contre Milan qui est une équipe du top 16 d'Euroleague. Alors que nous on n’était pas préparé à ça. Donc je ne suis pas surpris qu'on puisse perdre Strasbourg chez nous ce soir. Il n'y a qu'une chose qui ne me satisfait pas du tout sur ce match : les rebonds, mais là encore les repères sont complètement faussés, avec des rapports pour nos grands qui ne sont pas du tout les mêmes. Le reste, je savais que ça allait être compliqué et je suis même très content de la 2ème mi-temps, car arriver à tenir Strasbourg à 27 points en 2ème mi-temps… Mais on a eu une approche pas assez agressive sur le début de la 1ère mi-temps. L'absence de David Noel nous coute très très cher, car on aurait pu s'ajuster avec un 4 puissant.
 

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
HARRIS Darnell  15  4  1  13
MCALARNEY Kyle  12  2  4  11
GREENE Brian  19  6  2  20
Maël LEBRUN  6  6  0  6
Fernando RAPOSO  4  1  1  1
CURTI Aldo  3  2  2  4
DIALS Terence  4  4  0  8
LOUM Abdoulaye  14  4  1  11
KOZAN Murat  0  0  0  0

 

       

Strasbourg

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
TOUPANE Axel  10  2  0  10
DIOT Antoine   16  6  5  19
Leloup Jérémy  10  7  2  9
LACOMBE Paul  11  8  4  15
CAMPBELL Louis  8  5  8  19
DUPORT Romain  16  6  1  15
ABROMAITIS Tim  11  2  1  11

Photos du match

  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg
  • Olb_Strasbourg

Nos partenaires

Précédent
Suivant