JDA Dijon - Orléans Loiret Basket - Championnat

Avant-match

Vendredi 20 Décembre à 20h45, l’OLB affronte son dauphin Dijon pour un choc diffusé sur Sport +.

La JDA réalise une superbe saison, créant la surprise avec un bilan de 8 victoires et 3 défaites. Pour en arriver là, l’équipe a pu conserver une bonne partie de l’effectif play-offable de la saison passé (7ème place avec un bilan équilibré de 15 victoires en 30 matchs). Le meneur de jeu T.J. Campbell a rempilé, tout comme les 3 intérieurs Andre Harris, Zach Moss et Ferdinand Prenom. Ces 3 joueurs ont tous déjà passé au minimum 3 ans au sein du club. Pour se renforcer et combler les départs de son capitaine David Melody, de Larry Owens et de son meilleur marqueur Jérémy Leloup, le club a recruté intelligemment ; sont ainsi arrivés l’ailier Riley Mykal, déjà vu lors de la montée en Pro A de Nanterre et qui revient d’une année passée au Venezuela, le précieux extérieur Anthony Dobbins qui arrive après 2 belles années à Poitiers, Antoine Mendy qui quitte le club de Pau-Lacq-Orthez après 6 saisons, 2 descentes et 2 remontées entre la Pro A et la Pro B, ou encore Sambou Traore qui arrive en provenance de Limoges.

Riley Mykal est devenu le leader offensif de cette équipe avec 14,7 points marqués (à 41%), 3,8 rebonds et 1,9 passes par match tandis qu’Anthony Dobbins devient de plus en plus impressionnant au fil des années : le joueur cumule 11,5 points à 52%, 7 rebonds, 2,3 passes et 1,6 interceptions de moyenne pour 16,6 d’évaluation ! Andre Harris (12,8 points, 3,6 rebonds), T.J. Campbell (11,7 points, 2,2 rebonds, 4,2 passes) et Ferdinand Prenom (7,3 points à 65%, 4,5 rebonds en à peine 20 minutes) complètent parfaitement le tableau.

Réputée comme une équipe très défensive sous le commandement de Jean-Louis Borg, la cuvée 2013-2014 de Dijon ne déroge pas à la règle avec une moyenne de 67,8 points encaissés, la plus faible du championnat. Qualifié en Eurochallenge, le club y est également à son aise, avec une qualification récente pour le Top 16 suite à un premier tour bien géré (4 victoires en 6 matchs). La JDA reste sur 5 victoires toutes compétitions confondues et est pour le moment invaincu à domicile en championnat… Autant dire que la tâche s’annonce particulièrement ardue pour les joueurs orléanais. L’an passé, l’OLB avait surclassé Dijon lors de leurs 2 confrontations, avec une démonstration 92-68 à domicile (démarré par un 29-8) avec 29 points de Caleb Green, puis une solide victoire 74-83 à l’extérieur, avec 4 joueurs à 14 points ou plus… A l’OLB de rééditer ce type de performance dans ce « choc défensif » de la Pro A !

Avant match : Florian Boukobza

 

Résumé du match

Le 5 de départ orléanais de ce choc entre les 2 premiers de la Pro A : Aldo Curti, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Terence Dials.

1er quart-temps :
La défense très agressive de Dijon et sa grosse adresse derrière la ligne à 3 points (4 tirs réussis sur 5 tentés) leur permet de mener rapidement dans ce match. Les Orléanais s’en remettent aux 8 points de David Noel pour rester à 2 possessions d’écart, 14-10. La réussite va alors fuir les Dijonnais, permettant à l’OLB de virer en tête juste à la fin des 10 premières minutes de jeu, notamment grâce à l’entrée en jeu de Darnell Harris qui marque à 3 points, 14-15 pour les visiteurs.

2ème quart-temps :
Darnell Harris enchaine un 2ème tir primé concluant avant d’enchainer un autre panier en contre-attaque cette fois-ci. Si Zach Moss fait revenir les siens suite à 2 paniers tentés près de l’arceau, Maël Lebrun et Aldo Curti à 3 points redonnent de l’air aux Orléanais. Le scénario va se répéter avec T.J. Campbell et Riley Mykal qui remettent sur pied Dijon grâce à des paniers dans la raquette, mais suivi de 2 tirs à 3 points de Darnell Harris et Brian Greene qui donne 9 points d’avance aux Loiretains ! Andre Harris parvient tout de même à marquer un shoot longue distance qui diminue l’écart à la toute fin de la première mi-temps : 30-36.

L’OLB s’est appuyé sur une adresse exceptionnelle à 3 points (8 sur 11) pour pointer en tête à la mi-temps, malgré une équipe dijonnaise qui semblait prendre ce match par le meilleur bout. Mais si cette dernière a fourni une défense impressionnante, son adresse n’est pas au rendez-vous avec un 10 sur 29 aux tirs. Darnell Harris a marqué 11 points avec un 3 sur 3 à 3 points, David Noel a été essentiel en début de partie avec ses 8 points, tandis qu’en face T.J. Campbell est crédité de 8 points, et Mykal Riley de 7 points.

3ème quart-temps :
Un and one d’Andre Harris et un tir qui fait ficelle de TJ. Campbell remettent la JDA en tête dès le retour des vestiaires. Le club s’est refait une santé au niveau de l’adresse, avec T.J. Campbell qui obtient un and one puis Mykal Riley qui marque à 3 points. David Noel et Kyle McAlarney limitent les dégâts sur des lay-ups, Brian Greene prend ses responsabilités avec 2 paniers à l’intérieur, mais T.J. Campbell est en feu avec 2 nouveaux tirs à 3 points ! Brian Greene montre qu’il ne s’en laissera pas compter ce soir, il enchaine à son tour 2 tirs primés, dont l’un de 8 mètres de distance ! Les 2 hommes se livrent un duel complètement fou, 51 partout ! A moins de 2 minutes de la fin du quart-temps, Tony Dobbins se faufile entre Darnell Harris et Brian Greene pour marquer au lay-up, mais Terence Dials s’en va par 2 fois au dunk pour un score de 53-55 à 10 minutes du terme.

4ème quart-temps :
Les 2 équipes se neutralisent en ce début de période, avec peu de réussite des 2 cotés. Kyle McAlarney place un dribble qui laisse T.J. Campbell sur les fesses et marquer à mi-distance. Tandis que Tony Dobbins manque 2 tirs à 3 points ouverts, Terence Dials obtient le and one, donnant 5 points d’avance à l’OLB. Andre Harris marque à 3 points dans une fin de match oppressante entre 2 équipes défensives qui donnent tout ce qu’elles ont dans ce domaine. Il faut tout le talent de Brian Greene pour débloquer la situation, sur un tir à 3 point envoyé sur la tête d’Andre Harris : 62-67 à la moitié du quart-temps. Ce dernier marque alors qu’il ne restait plus qu’une seconde sur la remise en jeu, mais son homologue orléanais Darnell fait mouche à 3 points suite à une superbe action collective. Mykal Riley marque à son tour à 3 points après un temps mort, mais l’OLB réalise une autre action collective de grande valeur conclue par un dunk rageur de Fernando Raposo. Mykal Riley manque 2 tirs à 3 points mais l’ailier se rattrape en interceptant la passe d’Aldo Curti et en marquant en contre-attaque. A 1min30 de la fin du match et à un score de 64-67, Nando Raposo manque un panier facile dans la raquette mais la bonne défense de Brian Greene sur T.J. Campbell redonne la balle aux Orléanais. Darnell Harris dans un fauteuil dans le corner marque à 3 points, son 5ème du match en autant de tentatives ! Le match est pourtant loin d’être plié : Tony Dobbins puis Andre Harris réussissent 2 tirs à 3 points coup sur coup pour égaliser à 70 partout à 12 secondes du terme… La solution passe par David Noel qui s’infiltre dans la raquette et marque le panier… Mais ce match choisira finalement son camp à 3 dixièmes de secondes de la fin avec un shoot à 3 points loin d’être simple de Mykal Riley qui fait mouche ! 73-72 pour les locaux. L’OLB vient de perdre son 3ème match de la saison, au terme d’une cruelle dernière minute de jeu marquée par 3 tirs primés de son adversaire.

L’OLB a manqué l’occasion de prendre la poudre d’escampette au championnat et doit de nouveau partager la 1ère place avec son bourreau d’un soir. L’équipe avait pourtant toutes les clés pour l’emporter avec une petite avance en fin de match grâce à une adresse phénoménale à 3 points (13 sur 22, soit 59%). Brian Greene (18 points à 7 sur 10, 6 rebonds) et Darnell Harris (17 points à 5 sur 5 à 3 points, 4 rebonds) avaient fait le nécessaire au niveau du scoring, tandis que David Noel (12 points à 5 sur 7, 2 rebonds, 5 passes) et Terence Dials (11 points à 4 sur 5, 5 rebonds) avaient rendu une partition complète. Mais 3 Dijonnais en avaient décidé autrement ce soir, chacun marquant 19 points : Mykal Riley (19 points à 6 sur 13, 9 rebonds, 4 passes, 3 interceptions), T.J. Campbell (19 points à 7 sur 12, 6 passes, 2 interceptions) et Andre Harris (19 points à 7 sur 12, 4 rebonds, 2 passes).

Aldo Curti :
Oui c’est cruel, car on aurait pas dû les laisser revenir. On a fait le plus dur, mais ils ont mis les shoots importants. Le bilan de 9 victoires pour 3 défaites reste positif, il ne faut pas oublier le travail que l’on fourni depuis le début de saison.
 

Résumé match : Florian Boukobza

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
HARRIS Darnell        
NOEL David        
MCALARNEY Kyle        
GREENE Brian        
Maël LEBRUN        
Fernando RAPOSO        
CURTI Aldo        
DIALS Terence        
LOUM Abdoulaye        
         
         
         

JDA Dijon

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Moss Zach
       
Mutuale Malela
       
Mendy Antoine
       
Riley Mykal
       
Prenom Ferdinand
       
Traore Sambou
       
Harris Andre
       
Aboudou Lens
       
Loum Macoumba
       
Dobbins Anthony
       
Yao-Delon Olivier
       
Campbell T.J.
       

 

Nos partenaires

Précédent
Suivant