Orléans Loiret Basket - Sluc Nancy - Championnat

Avant-match

Mardi 3 décembre 2013 à 21h00, l’OLB accueille le SLUC Nancy au Palais des Sports lors de la 9ème journée de Pro A.


Nancy se remet d’un exercice 2012-2013 très délicat marqué par une bataille permanente pour le maintien, du rarement vu dans la Lorraine.
Le club avait terminé la saison avec un bilan de 12 victoires et 18 défaites, pour ce qui restera la dernière saison de son emblématique entraineur Jean-Luc Monschau.
Le nouveau coach nancéien Alain Weisz est reparti de rien ou presque pour composer cette équipe, avec les départs des Jamal Shuler, Marcellus Sommerville, Souleyman Diabate, Brandon Brown, Hervé Toure ou encore Claude Marquis. Le club a tout de même pêché de sérieux poissons pour ne pas revivre une saison du même acabit :

- Au poste 5 l’ancien choletais Randal Falker revient d’une pige au Besiktas Istanbul pour apporter son activité.
- Au poste 4 Florent Pietrus fait son retour en France après 9 saisons en Espagne et un récent titre de champion d’Europe en Slovénie avec l’équipe nationale. Il formera un duo redoutable de combativité dans la raquette avec Randal Falker.
- Le poste 3 est partagé entre Paul Harris, joueur américain ultra athlétique longtemps resté en NBA D-League, et Nicholas Pope, déjà présent l’an passé à Nancy après des passages à Gravelines-Dunkerque et au Havre.
- Austin Nichols, l’ancien meilleur scoreur de Pro A avec Hyères-Toulon mais également vainqueur de la coupe de France 2010 avec l’OLB, sera principalement utilisé au poste 2, après 3 années passées au club du Tofas Bursa.
- Enfin, Nancy s’appuie cette année au poste 1 sur le petit Clevin Hannah, vu l’an dernier en Pro B à Evreux.

Jean-Michel Mipoka, poste 3-4 qui a passé ses 2 dernières années à Limoges, et les pivot Maxime Zianveni l’an passé à Châlons-Reims et Devin Booker (tout juste sorti de son université à Clemson) viendront compléter l’effectif en compagnie des anciens meneurs de jeu Nancéiens Kenny Grant et John Linehan.

Les Couguars se retrouvent actuellement à la 6ème place avec un bilan de 5 victoires en 8 matchs, à un point seulement des Orléanais. Le club apparait particulièrement en forme avec 5 victoires sur les 6 derniers matchs et notamment une victoire prestigieuse à Limoges il y a 2 semaines. Le week-end dernier, Nancy l’a emporté d’un petit point face à Villeurbanne, avec 17 points d’Austin Nichols. Le joueur a d’ailleurs pris les rênes de l’attaque avec 18,3 points par match à 47% aux tirs et 50% à 3 points, mais également 3,3 rebonds. A ses cotés, Randal Falker affiche également des statistiques impressionnantes, tournant à un double double de moyenne avec 10,8 points à 48%, 10,3 rebond, 3,3 rebonds et 1,5 interception pour 20,4 d’évaluation. Alain Weisz s’appuie également sur 4 autres joueurs pour jouer la grande majorité des minutes: Paul Harris (11,9 points à 45%, 5 rebonds), Clevin Hannah (9,9 points à 34%, 2,5 rebonds, 6,8 passes), Nicholas Pope (9,3 points à 44%, 3,4 rebonds) et Florent Pietrus (7 points à 45%, 8,3 rebonds).

L’an passé, les 2 équipes avaient fait statu-quo avec une victoire à domicile pour chacune d’elles. Brian Greene avait réalisé 2 excellents matchs avec 18 points puis 25 unités (à 9 sur 11) et 8 rebonds.

Après la défaite de Nanterre face à Dijon, l’OLB a l’occasion de rejoindre Limoges à la première place du championnat en cas de victoire, une raison supplémentaire de pousser fort derrière les hommes de Philippe Hervé !!

Avant match : Boukobza Florian

Résumé du match

Le 5 de départ de ce match télévisé face à Nancy est classique : Aldo Curti, Kyle McAlarney, David Noel, Brian Greene et Terence Dials.

 


1er quart-temps :
Austin Nichols démarre fort avec un tir longue distance en première intention malgré son défenseur bien placé. Terence Dials très en jambe ne manque pas son bras roulé face à Randal Falker, puis réussit ensuite à éliminer son vis-à-vis d'une feinte pour marquer tranquillement 2 autres points.
David Noel place l'OLB devant avec un tir de 3 mètres à reculons. En manque de solutions face à la défense orléanaise, Clevin Hannah est obligé de forcer son talent en tirant à 6m50 malgré un défenseur orléanais sur le paletot.
Terence Dials réussit ses 2 lancers-francs, puis Kyle McAlarney sert parfaitement David Noel pour permettre à l’OLB de mener 10-5 avec un superbe jeu pratiqué des 2 cotés du terrain. Le temps mort d'Alain Weisz n'y fait rien, l'attaque nancéienne est repoussée au delà des 24 secondes. Brian Greene et David Noel se font plaisir à 3 points et Orléans prend le large 18-5 après 6min30. Austin Nichols sauve les siens sur un joli 3 points de 7m, mais l'OLB déroule avec un jeu ultra fluide et efficace, à l'image de cette passe de Brian Greene pour Fernando Raposo : 22-10 après 8 minutes de jeu.
Toujours aussi intraitable en défense, l'OLB manque toutefois des occasions de parfaire son avance avec des petites maladresses en attaque. Austin Nichols réduit finalement l’écart grâce à un troisième tir à 3 points à son actif avant la fin du quart-temps : 22-13.

 


2ème quart-temps :
5 points très rapides de Nicholas Pope remettent en selle les Nancéiens, d’autant que l’OLB commet plusieurs pertes de balle et laisse plusieurs rebonds offensifs à son adversaire. C’est après 3 minutes de jeu qu’Orléans retrouve la marque grâce à Abdoulaye Loum qui effectue un joli mouvement au poste.
Face au retour nancéien, l'OLB peut également compter sur Kyle McAlarney qui aligne un tir parfait de 7 mètres. Nicholas Pope réussit une jolie claquette avec la faute mais Maël Lebrun nous fait l'apanage de sa détente pour un finish au lay-up. L’ailier enchaine avec un 3 points qui donne 11 points d'avance à l'OLB à la moitié du quart-temps, 32-21. Jean-Michel Mipoka lui répond cependant à 3 points, laissé assez libre il est vrai par la défense des locaux. Mal embarquée, une possession orléanaise se finit malgré tout par une pénétration de Kyle McAlarney pour une passe à Terence Dials qui dunke à la dernière seconde.
Kyle McAlarney enchaine à 3 points, même si Paul Harris marque également derrière la ligne des 6m75. Nancy force des tirs à 3 points, mais le club réussit malgré tout à rester au contact des Orléanais moins à leur aise qu’en début de match. Brian Greene réussit un joli panier après être passé sous l'arceau, et Abdoulaye Loum profite de la défense permissive de Nancy sur cette action pour s'infiltrer dans la raquette et claquer un dunk monstrueux. Enfin, Terence Dials décidément très habile près de l'arceau ce soir permet à l'OLB de recreuser une petite avance pour la mi-temps : 43-34.

 


L'OLB a réalisé une première mi-temps de très haut niveau, obligeant les Couguars à réaliser des exploits individuels pour rester dans la course. La grosse différence d’adresse (65% dont 5 sur 8 à 3 points pour Orléans face aux 36% de Nancy) et d’évaluation (61 à 31) n'est toutefois pas tant répercuté au niveau des points, l'OLB n'ayant finalement "que" 9 points d'avance. Il lui faudra donc redoubler d'attention en 2ème mi-temps pour ne pas avoir de regrets en fin de match. Terence Dials (10 points) et Brian Greene (9 points) mènent le classement des scoreurs orléanais tandis que Kyle McAlarney s'est mué en passeur avec 5 dîmes. En face, Nancy s'est appuyé sur le trio Austin Nichols (9 points), Paul Harris et Nicholas Pope (8 points chacun).

 


3ème quart-temps :
Bien servi par Brian Greene, Aldo Curti marque à 3 points. Seulement, l'OLB semble moins impérial en défense et laisse par 3 fois Nancy conclure des paniers assez facilement. Moins en réussite, Terence Dials se bat et obtient le and one après avoir récupéré le rebond de son propre tir. Et le tir à 3 points en se retournant de Kyle McAlarney refait passer l'OLB à 11 points de son adversaire, 52-41 après 3 minutes dans ce quart-temps.
En fin de possession, David Noel trouve malgré tout la solution avec un tir de 3 mètres avec la planche. Clevin Hannah marque un jumpshot après une bonne exécution d'écran mais Abdoulaye Loum fait parler son adresse à 3 points. Nancy s'en sort avec des paniers requérant une grosse grinta, à l'image de ce floater en cloche balancé de 3 bons mètres de Clevin Hannah, ou de ce tir d'Austin Nichols à 6 mètres qui rentre malgré son défenseur qui le colle au corps.
Dans ce style, David Noel n'est pas mal non plus avec un panier en pénétration avec la planche malgré le défenseur qui s’opposait. Kyle McAlarney réussit un petit numéro de dribble pour disposer de son défenseur et faire la passe parfaite pour Nando Raposo à l'intérieur. Austin Nichols marque à 3 points mais une passe transversale de Maël Lebrun permet à Darnell Harris d’inscrire également 3 points, donnant 12 points d'avance à Orléans à 10 minutes du terme : l’arrière orléanais réussit juste après un gros contre sur la tentative de tir à 3 points de Kenny Grant dans les toutes dernières secondes du quart-temps, 65-53.

 


4ème quart-temps :
Laissé seul à 3 points, Austin Nichols saisit immédiatement l’opportunité. Mais Fernando Raposo se bagarre dans la raquette et obtient lui aussi un panier. L’OLB se fait prendre plusieurs fois la balle mais 2 gros contres d’Abdoulaye Loum puis de Fernando Raposo permettent de maintenir le score malgré un ballon qui va de toute vitesse d'un camp à l'autre. Une bonne exécution orléanaise donne le champ libre à Maël Lebrun pour claquer un gros dunk, mais juste derrière Paul Harris en fait de même et calme temporairement l’ambiance du Palais des Sports, 69-58 à 7 minutes de la fin du match.
Darnell Harris réussit un joli pull-up jumper, puis est à l’origine d’un alley-oop que Fernando Raposo conclut… Dos au panier et avec la planche ! 73-58 45 secondes plus tard. Paul Harris maintient Nancy en vie, puis John Linehan balance un tir à 3 points concluant. Le jeu devient haché, avec beaucoup de fautes et aucun point marqué des 2 cotés. Le SLUC manque également 2 tirs à 3 points qui auraient pu faire mal aux locaux. Les visiteurs commencent vraiment à accumuler les fautes et arrivent dans la pénalité, Aldo Curti se charge alors de marquer ses 2 lancers-francs. Falker part au dunk sur une passe de John Linehan mais Darnell Harris réussit une jolie pénétration avec le floater au bout, et l’OLB conserve 10 points d'avance à moins de 2 minutes de la fin du match. Terence Dials, envoyé sur la ligne des lancers-francs, réussit un second match parfait aux lancers-francs (5 sur 5 ce soir).
Clevin Harris n’abdique pas, tout d’abord en faisant preuve de malice avec une remise en jeu sur le dos de David Noel puis avec talent en marquant un 3 points difficile, mais le chrono a travaillé pour les joueurs orléanais et les 7 points d’avance à 20 secondes de la fin du match sont suffisantes pour terminer ce match sans angoisse. Paul Harris marque finalement le dernier panier du match, mais cela n’empêche pas l’OLB de rejoindre la première place du championnat avec une belle victoire 80-75 pleine de maitrise !

 


Même si l’écart n’est que de 5 points à l’arrivée, l’OLB a clairement dominé ce soir, proposant un jeu magnifique des 2 cotés du terrains. Cela se voit notamment dans les statistiques : 55% aux tirs et 47% à 3 points contre 43% et 35% pour les Couguars, 35 rebonds captés à 27, 19 passes décisives à 15, 101 d’évaluation à 73 ! L’OLB n’aura guère pêché qu’au niveau des balles perdues (16 contre 11).
Terence Dials a été une base offensive solide ce soir, le pivot termine avec 15 points, 6 rebonds et 3 passes décisives. Cette victoire reste malgré tout collective avec 7 joueurs loiretains entre 7 et 11 points. Nancy ne peut pas en dire autant avec 3 joueurs qui ont principalement alimenté la marque : Austin Nichols (19 points), Paul Harris (18 points, 5 rebonds) et Clevin Hannah (14 points).

 

Résumé : Florian Boukobza


Austin Nichols : C’était un match vraiment difficile, Orléans est une grosse équipe. Nous avons joué dur, nous avons fait ce que nous avons pu. Nous gardions en tête que nous avions une chance de revenir, nous n'avons pas lâché. C'est vraiment bien de rester accroché tout le match à une équipe comme Orléans chez elle.

 


Fernando Raposo : Je trouve que vers la fin, on s'est relâché, on a subi la pression des arrières sur les montées de balle. C'est vrai que si on avait fait le boulot jusqu'à la fin on aurait dû gagner par +12 +13. On a un petit problème de relâchement quand on est devant. J'ai le sentiment qu'on aurait pas dû perdre à Nanterre, et donc qu’on devrait être seul en tête ce soir.

 


Alain Weisz : Je ne pense pas qu'Orléans ait été en danger de perdre le match même si on est revenu et que l'on fait +7 sur le dernier quart-temps. On a fait ce que l’on pouvait ce soir, on avait beaucoup ciblé les shooteurs à 3 points qui avaient fait des merveilles depuis le début de saison. Ils ont fait le boulot à l'intérieur alors que l’on était diminué avec l’absence de Florent Pietrus, on a pas trouvé de solution à l'intérieur.
Et on a trop shooté à l"extérieur (plus de la moitié des tirs a été prise à 3 points). On savait que ça allait être très difficile car Orléans jouait pour la 1ère place. Je retiendrais de mes joueurs une combativité jusqu'au bout, c'est le mérite que l’on a. Orléans, c’est une équipe qui est forte, bien sûr : elle est 1ère du championnat.

 


Philippe Hervé : Le bilan est très bon, tant qu'on arrive à gagner à domicile et qu'on peut espérer gagner à l'extérieur dans ce championnat difficile. On est très très heureux de cette victoire là, qui plus est dans un match compliqué à gérer à partir du moment où il n'y avait pas Florent Pietrus et que l'équipe allait jouer de manière atypique. On a eu beaucoup de maitrise au début mais ensuite on a beaucoup subi l'agressivité de Nancy quand ils jouaient petits.
Terence a un vrai impact, notamment dans le début de match. On a pu trouver cette force intérieure. On est bien en place offensivement et défensivement ; outre cette cohésion que l’on ressent, tout le monde est bien aligné, joueurs, staff…

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
NOEL David  11  5  0  16
MCALARNEY Kyle  10  3  6  14
GREENE Brian  9  3  2  9
Maël LEBRUN  7  1  2  10
Fernando RAPOSO  8  2  1  4
CURTI Aldo  5  3  3  7
HARRIS Darnell  7  5  2  13
DIALS Terence  15  6  3  17
LOUM Abdoulaye  4  0  8

Sluc Nancy 

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
HANNAH Clevin  14  3  2 12 
GRANT Kenny  0  1  2  -2
FALKER Randal  3  7  3  7
SENE Benjamin  0  0  0  0
NICHOLS Austin  19  1  0  10
HARRIS Paul  18  5  1  19
POPE Nicholas   9  5  3  12
LINEHAN John  5  0  2  5
ZIANVENI Maxime   2  4  0  4
Ryan AYERS        

Photos du match

  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy
  • Olb_Nancy

Nos partenaires

Précédent
Suivant