Orléans Loiret Basket - Lyon/Villeurbanne - Championnat

Avant-match

Samedi 10 Novembre 2012 à 20h00, l'OLB enchaîne son 3ème match à l'extérieur en 5 jours, en se rendant cette fois-ci à l'Astroballe de Lyon-Villeurbanne.
Au sortir d'une saison 2011-2012 plus que décevante -le club échouant en 12ème position (13 victoires - 17 défaites)-, l'Asvel a décidé de recruter davantage de valeurs sûres du championnat plutôt que d'aller rechercher des potentiels américains. Le club a ainsi été piocher 2 joueurs majeurs de la cuvée 2011 de l'OLB : Amara Sy et Georgi Joseph, tout en complétant sa raquette avec l'un des pivots les plus reconnus de ce championnat : Uche Nsonwu-Amadi de Roanne.
Au niveau des arrières, Paccelis Morlendes viendra également apporter son expérience de la Pro A, après 2 années à Hyères-Toulon. Le joueur de 31 ans effectuera la rotation derrière le meneur de jeu Michael Thompson (en provenance de Francfort) et la paire d'arrières scoreurs Edwin Jackson et Paul Lacombe (qui entameront tous les 2 leur 4ème année dans le Rhône).
L'ailier Thomas Larrouquis (2ème joueur ayant joué à Roanne l'an passé) et le poste 4 Tim Abromaitis (Américain d'origine lithuanienne qui sort tout juste de NCAA) seront les 2 autres joueurs majeurs du club.
A noter toutefois la fracture au pied de Paul Lacombe qui le prive du terrain depuis le début de la saison.

Cette nouvelle escouade réalise un début de saison plutôt correct, avec 2 défaites pour 3 victoires dont une de prestige à Chalon lors de la première journée. Edwin Jackson prolonge son rôle de leader offensif de l'an passé avec 15,8 points par match à 48% aux tirs et 3,4 rebonds. Amara Sy (12,4 points, 5,6 rebonds, 2,8 passes) est toujours aussi complet, tandis qu'Uche Nsonwu-Amadi (9,4 points, 8,6 rebonds) et Georgi Joseph (7 points, 5,3 rebonds) forment un tandem diabolique au poste 5.
Enfin, Michael Thompson et ses 11 points, 2,2 rebonds et 3,2 passes décisives sont également précieux à l'ASVEL, même s'il manque un vrai "playmaker" à cette équipe.

L'an passé, l'OLB avait remporté les 2 duels avec une première victoire à Villeurbanne 71-73 (avec 22 points, 5 rebonds et 5 passes de Cedrick Banks) puis une seconde au Zenith d'Orléans (avec 21 points et 11 rebonds de David Monds).
Même si l'adversaire de ce week-end parait très coriace, l'OLB peut croire en ses chances à condition de régler ces problèmes de rigueur défensive en 1ère mi-temps et d'adresse derrière la ligne des 6m75 !

Résumé du match

Le 5 de départ de ce match de championnat face à Lyon-Villeurbanne : Marc-Antoine Pellin, Jahmar Young (en l'absence de Maël Lebrun suspendu), Brian Greene, Caleb Green et Fernando Raposo.

1er quart-temps :
L'OLB passe à coté de son début de match : 2 paniers d'Edwin Jackson et 2 autres de Tim Abromaitis permettent à l'Asvel de se lancer sur une série de 10-0. Obligé de prendre un temps mort après seulement 2min30 de jeu, l'OLB réussit finalement à marquer dans cette rencontre par l'intermédiaire de Marc-Antoine Pellin qui enchaine 3 tirs extérieurs. Cependant, les visiteurs sont complètement inefficaces face aux offensives villeurbannaises et l'écart se recreuse rapidement, 20-7 après de grosses maladresses orléanaises et un and one de Tim Abromaitis. Bambale Osby et Brian Greene marquent à l'intérieur, mais Michael Thompson enchaine 2 tirs à 3 points. Heureusement, Antoine Eito réussit son 1er tir à 3 points de la saison, 28-16 en faveur de l'Asvel.

2ème quart-temps :

Le score évolue vite à 33-16 après une domination totale de Villeurbanne à l'intérieur et un dunk d'Uche Nsonwu-Amadi. Les choses ne vont pas mieux en attaque, avec des joueurs qui n'osent plus prendre de tirs. Edwin Jackson lui ne se pose pas de question et donne 20 points d'avance à son équipe sur un tir à 3 points. L'Asvel se balade complètement ce soir. Caleb Greene se bat et obtient un and one, mais Tim Abromaitis et Amara Sy, 46-24 après 2 nouveaux paniers à l'intérieur de Caleb Greene. Le score défile vite et Philippe Hervé fait rentrer le jeune Espoir Anis Gabsi. L'équipe s'en remet à 2 tirs à 3 points de Brian Greene et Jahmar Young, mais l'ASVEL contrôle ce match aux lancers-francs ; fin de la 1ère mi-temps sur le score impitoyable de 53-33 !!

Les Orléanais sont loin d'afficher leur meilleur niveau durant cette première mi-temps, apparaissant complètement déstabilisé et désorganisé. L'adresse des Villeurbannais (16/26 à 2 points) contraste bien entendu avec les 9 sur 24 aux tirs d'Orléans, tout comme les 16 passes décisives à 5. Déjà 3 hommes en vert sont au-dessus des 10 points : Tim Abromaitis (12 points, 3 rebonds, 2 passes), Edwin Jackson (10 points, 5 rebonds, 6 passes) et Uche Nsonwu-Amadi (10 points, 6 rebonds), avec Amara Sy en embuscade (8 points, 5 rebonds, 1 passe). Du coté des hommes de Philippe Hervé, c'est une nouvelle fois les mêmes joueurs qui sauvent les meubles : Caleb Greene (9 points 1 rebonds), Marc-Antoine Pellin (7 points, 2 rebonds, 2 passes), et Brian Greene (7 points, 1 rebond, 1 passe).

3ème quart-temps :
Fernando Raposo marque le 1er panier de cette mi-temps, mais l'Asvel continue de creuser l'écart sur la ligne des lancers-francs. Edwin Jackson marquee avec une facilité déconcertante tandis que la salle semble complètement anesthésiée par ce spectacle moribond ; 63-39 pour l'Asvel à la moitié du quart-temps. 5 points consécutifs de l'OLB matérialisés par un tir à 3 points de Jahmar Young et par un dunk de Caleb Greene poussent Pierre Vincent à demander un temps mort malgré les... 19 points d'écart. S'ensuit un petit tir concluant d'Amara Sy, un gros dunk d'Uche Nsonwu-Amadi et un tir à 3 points de Tim Abromaitis pour l'Asvel. Heureusement pour les visiteurs, Ryan Ayers par 2 fois et Jahmar Young vont enchainer 3 tirs à 3 points consécutifs, terminant finalement ce 3ème quart-temps sur le score de 72-57.

4ème quart-temps :
2 tirs primés d'Antoine Eito ramènent assez miraculeusement les Orléanais à 11 points, mais Edwin Jackson et Michael Thompson ne s'en laissent pas compter et répondent avec 2 lay-ups. Une nouvelle fois, les Orléanais montrent un tout autre visage en cette fin de match, proposant un jeu intense et plus précis. Malheureusement, des coups de sifflet arbitral et des difficultés dans la finition ont raison des espoirs orléanais Un tir à 3 points de Michael Thompson et 2 paniers d'Amara Sy redonnent même 18 points d'avance 84-66 à 4 minutes du terme. 2 tirs extérieurs de Jahmar Young et un and one de Caleb Green replacent les Orléanais à la porte des 10 points d'écart, mais il est désormais trop tard à 1min30 de la fin du match. Un tir à 3 points de Caleb Greene clôt le score de ce match, 92-80 en faveur de l'ASVEL.

L'OLB est une nouvelle fois retombé dans ses travers en proposant une prestation médiocre en 1ère mi-temps avant d'hausser considérablement son niveau de jeu en seconde mi-temps mais trop tardivement. Le club termine finalement ce match avec un très bon 12 sur 24 à 3 points mais cela reste malheureusement le seul élément de satisfaction des Orléanais qui ont été dominé à 2 points (60% contre 44,7%), aux rebonds (33 contre 25) et à la passe (23 contre 16) sur l'ensemble du match. Au niveau individuel, Caleb Green (20 points, 3 rebonds et 3 passes), Marc-Antoine Pellin (7 points, 5 rebonds, 6 passes, 2 interceptions) et Brian Greene (14 points, 7 rebonds) auront une nouvelle fois fourni une prestation solide. Mais ils auront été trop seuls malgré les bons apports en seconde mi-temps de Jahmar Young (16 points à 4 sur 7 à 3 points mais 1 sur 7 à 2 points, 4 rebonds) et d'Antoine Eito (9 points, 4 rebonds). A l'Asvel, 4 joueurs auront marqué plus de 16 points et enregistré une évaluation supérieure à 20 : Uche Nsonwu-Amadi (17 points, 9 rebonds, 2 passes), Edwin Jackson (18 points, 6 rebonds, 8 passes), Tim Abromaitis (17 points à 6 sur 8, 4 rebonds, 4 passes, 2 interceptions) et enfin Amara Sy (19 points à 8 sur 12, 9 rebonds).

Résumé : Florian Boukobza

Antoine Eito :
C'est l'histoire de notre début de saison, tous nos débuts de match sont catastrophiques. Tous les points du début de match ont été marqué par Marco (Pellin), pourtant ça ne doit pas être son rôle principal. Cette équipe a besoin de réagir, mais ce sont seulement les joueurs qui sont capables de le faire, pas le staff. C'est une prise de conscience individuelle, chacun doit savoir ce qu'il doit faire sur le terrain, se poser les bonnes questions. Aujourd'hui, il y a seulement 3 joueurs qui sont stables dans cette équipe. On s'entraine mieux qu'on joue, le discours est entendu, mais il n'est pas appliqué.
A propos de ces 3 revers en 1 semaine : on doit pouvoir s'en remettre, on doit le faire, on n'a pas le choix. On ne peut pas faire de résultats comme ça dans une équipe comme Orléans.

Statistiques du match

ASVEL Lyon Villeurbanne

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Nsonwu-Amadi Uche
 17  9  2  24
Morlende Paccelis
 4  2  3  4
Jean-Charles Livio
 3  1  0  5
Sy Amara
 19  9  1  21
Jackson Edwin
 17  6  8  23
Leon Théo
 0  0  0  0
Abromaitis Tim
 17  4  4  22
Chassang Alexandre
 0  1  0  0
Larrouquis Thomas
 2  0  2  3
Thompson Michael  13  1  3  10

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Jahmar YOUNG  16  4  1  8
Anis GABSI
 0  1  0  0
Brian GREENE  14  7  1  13
Maël LEBRUN        
Fernando RAPOSO  2  0  0  -3
Antoine EITO  9  1  4  12
Marc-Antoine PELLIN  7  5  6  16
Caleb GREEN  20  3  3  16
Bambale OSBY  6  0  0  3
Ryan AYERS  6  4  1  9

Nos partenaires

Précédent
Suivant