Orléans Loiret Basket - Paris-Levallois - Championnat

Avant-match

L'OLB et sa nouvelle recrue LaQuan Prowell accueillent l'équipe du Paris-Levallois ce Vendredi 29 Avril 2011.

Le PL - en position de relégable il y a quelques jours encore - a fait un 1er pas important vers le maintien le week-end dernier : le club a effet dominé à domicile le concurrent direct Vichy 94-66 et récupéré du même coup le point-average particulier. L'équipe se positionne désormais à un "match et demi" de la relégation, avec 10 victoires et 17 défaites.

Une opportunité à saisir pour l'OLB est l'incapacité du club parisien à gagner hors de ses bases : les 2 seules victoires à l'extérieur ont été remportées lors des 2ème et 4ème journées de championnat ! A l'aller le 15 Janvier, le PL l'avait emporté 79-73 : les intérieurs Marcellus Sommerville (26 points, 4/7 à 3 points, 7 rebonds, 4 passes décisives) et Lamont Hamilton (16 points, 8 rebonds) avaient ravagé la raquette orléanaise. Malgré un J.R. Reynolds ultra adroit (24 points dont 6/7 à 3 points!), l'OLB avait lâché prise en toute fin de rencontre. Peu de temps après ce match, le club de la capitale faisait appel au meneur de jeu Eric Chatfield (déja vu à Dijon et à Rouen), au solide rebondeur Vasco Evtimov passé dans de nombreux clubs d'Euroligue, et se séparait de l'intérieur Guillaume Yango peu utilisé cette saison (4,3 points en 11 minutes).

Le club possède un secteur intérieur impressionnant avec la présence de Lamont Hamilton (14,9 points, 6,1 rebonds), Marcellus Sommerville (12,8 points, 6,3 rebond) et Vasco Evtimov (6,6 points, 6,8 rebonds) et peut se satisfaire du retour en forme d'Andrew Albicy, auteur d'un match monstrueux la semaine dernière (27 points à 9/11 aux tirs, 8 passes décisives et 6 interceptions) et de la bonne intégration d'Eric Chatfield (12,2 points, 2,5 passes décisives). Seul David Noël peine toujours à retrouver son rendement d'avant blessure.

L'OLB aura à coeur de prouver à son public que le précédent match au Palais des Sports était un simple accident ponctuel, tout en assurant mathématiquement le maintien en cas de victoire. Le club pourrait alors jeter tout son dévolu sur la course à la 8ème place !

Résumé du match

Le 5 de départ pour affronter Paris-Levallois ce soir est composé d'Aldo Curti - J.R. Reynolds - Maleye Ndoye - LaQuan Prowell - Ludovic Vaty.


1er quart-temps :
Ludovic Vaty trouve Maleye Ndoye à 3 points pour le premier panier du match. Mais Orléans est peu assuré dans ses choix et perd beaucoup de ballons (déjà 4 pertes de balles), alors qu'en face Michel Morandais et David Noel s'en donnent à coeur joie à 3 points pour donner 6 points d'avance à leur équipe : 9-3 après 3min30 de jeu. Une bonne passe de J.R. Reynolds pour LaQuan Prowell seul sous l'arceau et un 3 points de Maleye Ndoye permettent à l'OLB de ne pas aggraver l'écart. Maleye Ndoye, dans un bon soir, réussit un 3ème tir primé qui ammène une bonne séquence orléanaise. Un beau contre de Ludovic Vaty sur Vasco Evtimov suivi d'une passe de Tajuan Porter pour Adrien Moerman qui conclue en alley-oop remettent le club à 1 point à 3 minutes de la fin du quart-temps. L'écart se recreuse de nouveau à 7 points d'écart avant qu'Adrien Moerman ne ramène les siens à 4 points dans la dernière minute du quart-temps : 16-20.

2ème quart-temps :
Alors qu'Orléans peine à rester au contact du PL, Tajuan balance un 3 points en 1ère intention qui fait mouche, puis sert J.R. Reynolds seul dans le coin. Voila Orléans revenu à 26 partout après 3min30 de joué dans ce quart-temps. Ludovic Vaty réussit un block magnifique sur Lamont Hamilton, puis Tajuan Porter marque un nouveau 3 points qui enflamme le Palais des Sports. Les 2 équipes n'arrivent plus à se quitter, le jeu est émaillé de nombreuses fautes, avec notamment des Orléanais en difficulté sur les pénétrations adverses et avec la domination de Lamont Hamilton dans la raquette. J.R. Reynolds réussit un superbe lay-up en pénétration, et Maleye Ndoye rentre son 4ème 3 points (sur 4!) : 36-36 partout à 2 min de la mi-temps. Un 3 points et un and one de Maël Lebrun, puis une bâche de Ludovic Vaty au buzzer sur Eric Chatfield permet à l'OLB de regagner les vestiaires avec 4 points d'avance : 44-40.

Si Lamont Hamilton a dominé le jeu sous le panier (17 points, 9 rebonds, 3 interceptions), l'OLB a répondu avec ses armes : le shoot à 3 points (4/5 pour Maleye Ndoye, 2/2 pour Tajuan Porter). Mais attention car la belle adresse aux tirs d'Orléans (56% contre 45%) pourrait ne pas tenir tout le match !

3ème quart-temps :
Lamont Hamilton intenable dans la raquette est également en réussite à 3 points, Andrew Albicy rentre ensuite un lay-up en contre-attaque, et le PL repasse déjà en tête après une minute seulement de jeu. Le match est émaillé de nombreuses fautes venant hacher le jeu. Maleye Ndoye place 5 points en 2 actions mais le PL conserve toujours une petite avance (55-51) après un 3 points de Michel Morandais. L'OLB va alors sortir l'artillerie lourde à 3 points : J.R. Reynolds, Jamar Smith par 2 fois, et enfin Tajuan Porter mettent dedans... L'OLB a complètement inversé la tendance : 63-59 pour les locaux à la fin du quart-temps !

4ème quart-temps :
Beaucoup de tension émane de cette rencontre, apportant également un lot de maladresses des 2 cotés. Enfin, Aldo Curti réussit un and one qui donne 7 points d'avance à Orléans. Le meneur de jeu enchaine avec un 3 points à plus de 7m au buzzer ! Mais l'OLB est gêné par la défense de zone mise en place par Paris et son pressing tout terrain. Le PL revient au forceps, avec un panier intérieur et des lancers-francs d'Eric Chatfield. Si Ludovic Vaty réussit un panier in extremis au buzzer de la possession, David Noel égalise à 71 partout avec un 3 points dans le corner à 3min15 du terme. Dans l'action qui suit, l'ailier est exclu après sa 5ème faute du match, mais le bilan n'est pas meilleur coté orléanais avec les sorties prématurées d'Aldo Curti et de Ludovic Vaty ! La persévérance de J.R. Reynolds lui apporte 2 lancers-francs après un tir contré (74-72, 1m30 à jouer). Mais l'OLB est sans solution face à Lamont Hamilton, et le joueur marque presque facilement un lay-up redonnant 4 points d'avance aux visiteurs. La tentative de Tajuan Porter à 3 points ne rentrera pas, puis celle de J.R. Reynolds fera gamelle… l'OLB qui a encaissé un 17-3 ne peut désormais plus revenir : défaite finale 72-77.

Alors que l'OLB possédait une superbe adresse à 3 points lors des 3 premiers quart-temps (13 sur 26), la défense de zone mise en place par Paris a déréglé l'attaque orléanaise (1 sur 9 à 3 points, 2 sur 10 à 2 points). Cumulé à la domination totale de Lamont Hamilton dans la raquette (26 points à 10 sur 16, 11 rebonds, 4 interceptions) et aux nombreuses fautes sifflées contre Orléans (32 lancers-francs tentés pour le PL), la défaite était presque inévitable ! Et ceci malgré un grand Maleye Ndoye (19 points à 6 sur 9 aux tirs, 2 passes décisives).
Désormais, les play-offs apparaissent inaccessibles pour l'OLB qui devra se satisfaire du maintien en Pro A. En effet, seul une victoire de Vichy face à Strasbourg demain, 4 victoires de ces 2 clubs lors des 2 dernières journées, et 2 défaites orléanaises pourraient amener la rétrogradation ! Reste donc à conclure cette saison avec panache.

Résumé : Florian Boukobza

Andrew Albicy (joueur Paris-Levallois) :
-La série de défaites à l'extérieur nous pesait, ça nous a couté la position où l'on est. Aujourd'hui on a réagi et c'est très important pour sauver notre peau.
-Ils ont été en difficulté sur la défense de zone en 4ème quart-temps, ils ont dû forcer des shoots.

Christophe Denis (coach Paris-Levallois) :
-Orléans a la particularité d'avoir une défense collective très difficile à percer. On avait même envisagé de commencer le match avec la défense de zone. On les a forcé à shooter très rapidement dans le 4ème quart-temps et ça a payé.
-Nous ne sommes pas soulagé, nous sommes content d'avoir gagné.

Maël Lebrun :
-Ils ont commencé à mettre la défense de zone au moment où on n'était plus adroit à 3 points. Il y avait vraiment un manque d'énergie, un relâchement.
-C'est dur, on voit les play-offs s'échapper, on a de la déception par rapport aux supporters.

Philippe Hervé :
-Je suis fatigué de me battre avec ce groupe, d'être obligé de les boxer dans le 3ème quart-temps. Être aussi peu responsable des choses me fatigue. Il n'y a aucun leadership. Cette immaturité là se traduit beaucoup plus à domicile, où il y a plus de pression, d'enjeu.
-C'est sûr que ce n'était pas simple à gérer, avec LaQuan qui arrive il y a 3 jours et qui s'est blessé, Eric qui est notre leader et qui est forfait, Jamar qui n'est plus là depuis 1 mois, et les arrières qui sont en difficulté pour gérer le jeu. Ca nous oblige à être trop dépendant à 3 points.
-Il sera grand temps de présenter toutes nos excuses au public orléanais pour cette piètre saison à domicile !

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
LaQuan PROWELL  2  2  0  1
William HERVE  0  1  2  2
Eric CAMPBELL        
Maël LEBRUN  6  1  0  5
Maleye N'DOYE  19  1  2  19
Aldo CURTI  6  1  0  4
Jamar SMITH  6  7  1  8
Tajuan PORTER  9  3  8  9
Adrien MOERMAN  5  6  0  6
Ludovic VATY  8  3  1  12
JR REYNOLDS  11  3  7  12

Paris Levallois

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Ball Jimmal
 2  3  0  2
Albicy Andrew
 8  2  6  12
Noel David
 15  5  1  18
Aka Wilfrid
 0  0  0  1
Hamilton Lamont
 26  11  0  31
Evtimov Vasco
 2  2  2  2
Chatfield Eric
 13  5  2  9
Morandais Michel
 11  5  3  12
Mutuale Malela
       
Oniangue Giovan
       
Sane Landing        

Photos du match

  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris
  • Olb_Paris

Nos partenaires

Précédent
Suivant