Orléans Loiret Basket - Gravelines-Dunkerque - Championnat

Avant-match

Vendredi 23 Mars à 19h30, l'OLB retrouve le leader Gravelines-Dunkerque au Palais des Sports d'Orléans et devant les caméras de Sport +

Le BCM continue sur sa lancée du début de saison et fait figure d'épouvantail dans ce championnat. Le club présente un bilan de 19 victoires pour seulement 3 défaites (toutes à l'extérieur et par un écart inférieur à 4 points). Ainsi, depuis le match aller face à l'OLB et la terrible défaite des Orléanais 82-58, le club n'a perdu qu'un seul match face au Mans 83-85. Plus effrayant encore, Le club reste sur 3 victoires de plus de 20 points d'écart. En Europe par contre, le constat est complètement opposé avec une élimination du Top 16 avec 6 défaites en autant de match.

Hormis le départ de Xavier Silas et le retour de Pape Sy après son éviction des Atlanta Hawks, le club n'a pas connu de changement dans son effectif. Fort d'une grosse rotation avec 10 joueurs de haut rang dans son effectif, le club peut se permettre d'avoir sur le terrain seulement 2 joueurs plus de 21 minutes par match. Il s'agit d'Andrew Albicy, qui continue de s'affirmer comme l'un des meilleurs joueurs du championnat (12,1 points, 2,5 rebonds, 4,2 passes), et de Yannick Bokolo, toujours essentiel dans le dispositif gravelinois (8,5 points, 3,2 rebonds, 2,9 passes). Les 2 joueurs forment avec Pape Sy et J.R. Reynolds un quatuor infernal sur les postes extérieurs, tandis que la raquette nordiste n'est pas en reste avec J.K Edwards, Cyril Akpomedah, Dounia Issa et Ludovic Vaty qui réalise lui aussi une superbe saison (10 points et 5,5 rebonds en seulement 17 minutes de moyenne). Enfin, les postes 3 Juby Johnson et Rudy Jomby complètent avec efficacité cet effectif impressionnant.

Charge à l'OLB de laver l'affront du match aller et conserver du même coup cette 3ème place tant disputée !

Résumé du match

Le 5 de départ de cette grosse affiche face à Gravelines-Dunkerque : Marc-Antoine Pellin, Cedrick Banks, Maleye Ndoye, Amara Sy et Georgi Joseph.

1er quart-temps :
Yannick Bokolo porte le premier coup avec un panier en jeu rapide après une mauvaise passe de Georgi Joseph. Mais Cedrick Banks et Marco Pellin rentrent 2 tirs longue distance qui permettent à l'OLB de prendre les devants malgré un second panier en contre-attaque de Yannick Bokolo. Cedrick Banks réussit un joli floater avec la planche sur la tête de Ludovic Vaty, et la grosse défense d'Orléans empêche complètement Gravelines d'approcher le panier sur jeu placé : 9-4 après 4min30 de jeu. Si Maleye Ndoye s'illustre avec un gros rebond offensif, l'OLB manque plusieurs tirs ouverts qui l'empêche d'accroitre son avance. Car sa défense lui permet de garder le BCM à seulement 6 points marqués après 7 minutes de jeu ! J.R Reynolds se rappelle alors aux bons souvenirs des Orléans et enclenche 2 tirs à 3 points qui font mouche. Yannick Bokolo fait même passer devant son équipe, avant que Maleye Ndoye ne calme l'incendie avec une banderille à 3 points, 16-14 pour l'OLB.

2ème quart-temps :
David Monds capte un rebond offensif difficile et obtient le and one juste derrière, réjouissant le public du Palais des Sports. En peine avec son adresse extérieur malgré plusieurs positions de shoots ouverts, Orléans mise beaucoup sur David Monds dans la raquette. A 20-16 pour Orléans à la moitié du quart-temps, J.R. Reynolds va une nouvelle fois impulser son équipe en marquant 5 points, faisant repasser les Maritimes devant 20-21... puis enchaine un 4ème tir primé sur la possession suivante ! Si l'ancien orléanais réalise un air-ball sur le shoot d'après, Maleye Ndoye réussit le sien (23-26 à 3 min de la pause). Alors qu'Orléans en est à 3 sur 14 à 3 points, Pape Sy prend le relais de J.R. Reynolds et plante 2 nouveaux tirs des 6m45… Voila Gravelines qui porte le score à 23-32, assommant du même coup le Palais des Sports… Maleye Ndoye très combatif dans la raquette réussit un panier malgré les 2 intérieurs qui lui barrait le passage. Les dernières tentatives de J.R. Reynolds échouant, l'OLB retourne aux vestiaires avec 7 points à rattraper : 25-32 !

Dominant le BCM dans le 1er quart-temps grâce à une bonne défense, l'OLB a subit une terrible avalanche de 3 points dans le 2ème quart-temps, l'acculant à 7 points à la mi-temps. L'ancien orléanais J.R. Reynolds est le premier instigateur de ce retournement de situation avec 4 tirs à 3 points consécutifs. Il en est pour l'instant à 14 points et 2 rebonds, tandis que Yannick Bokolo a marqué 8 unités en 1ère mi-temps. Pour Orléans, c'est Maleye Ndoye qui a porté l'équipe sur ses épaules avec pas moins de 12 points à 5 sur 6 et 4 rebonds ! C'est le seul orléanais au-dessus des 5 points, ses coéquipiers ayant du mal à trouver la mire (seulement 3 sur 16 à 3 points et 33% aux tirs totaux pour Orléans, contre 41% pour Gravelines).

3ème quart-temps :
J.R. Reynolds à 3 points au buzzer puis à 2 points montre tout de suite qu'il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, et 4 pertes de balle consécutives des Orléanais les font plonger immédiatement à 16 points d'écart... Avec une entame aussi catastrophique, l'OLB ne peut pas non plus compter sur la chance en attaque avec plusieurs tirs qui font gamelle dans l'arceau ! L'équipe a la tête sous l'eau et laisse plusieurs paniers faciles à son adversaire… 25-43 après seulement 3 minutes de jeu !! Le BCM en totale confiance se permet même de tenter des shoots en 1ère intention à plus de 7 mètres du panier. L'OLB relève alors les manches et grappille difficilement quelques points initiés par un tir primé d'Amara Sy. Un contre en phase descendante non sifflé de Ludovic Vaty apporte un peu plus de frustration aux Orléanais pendant que Yohann Sangare réalise un air-ball sur sa tentative à 3 points… 28-49 à 4 minutes de la fin du quart-temps. La défense de Gravelines est impressionnante dans la raquette, enchainant plusieurs contres sur les tentatives de lay-ups orléanais. Yohann Sangaré est obligé de s'employer pour réussir 2 lay-ups, mais en face Gravelines est insolent de réussite avec un nouveau 3 points de Juby Johnson (7 sur 11 dans cet exercice pour les oranges sur les 2ème et 3ème quart-temps).

4ème quart-temps :
L'OLB y met du sien et arrache plusieurs fois la décision avec volonté, mais un nouveau 3 points de Pape Sy fait retomber les espoirs d'un retour orléanais. Toutefois, la trappe réalisée en défense par Orléans force les nordistes à perdre la balle en attaque, permettant aux locaux de faire illusion (43-59 à 7 minutes de la fin du match). 2 tirs à l'intérieur de David Monds et 2 lancers-francs de Maleye Ndoye ramènent alors Orléans à 12 points 1min30 plus tard. David Monds et un shoot mi-distance grappillent 2 nouveaux points et l'OLB se retrouvent à 10 points à la moitié du quart-temps ! Le Palais des Sports peut de nouveau y croire !! Mais le BCM n'est pas n'importe quelle équipe et cette fois-ci c'est Cyril Akpomedah qui se charge d'éteindre l'incendie avec un 3 points au buzzer, malgré la main de Cedrick Banks devant les yeux. Un and one d'Amara Sy puis un panier sur interception de Marco Pellin remet l'OLB à 10 unités à 3 minutes de la fin... Jusqu'à ce que Pape Sy ne mette un tir à 6m au buzzer... Malgré toute sa volonté, l'OLB ne peut rien faire face à la vista des extérieurs oranges. Les tentatives finales d'Orléans manquent la cible, et comme un signe J.R. Reynolds enfonce un peu plus Orléans avec un dernier tir à 3 points : score final 54-69.

Le BCM aura été écoeurant de réussite ce soir, et il aura fallut d'une légère baisse de régime des Orléanais pour encaisser un terrible 27-5 à cheval entre le 2ème et le 3ème quart-temps. Si les statistiques des 2 équipes sont très proches dans la plupart des secteurs de jeu, il ne faut pas voir plus loin les raisons de la défaite orléanaise : 35% d'adresse pour l'OLB contre 49% pour le BCM, 4 sur 26 à 3 points face à 12 sur 26 ! A partir de là, la mission était presque impossible face au leader du championnat.
J.R. Reynolds aura fait la différence à lui seul ou presque avec 25 points à 9 sur 14 aux tirs dont 7 sur 11 à 3 points et 3 rebonds. Pape Sy a également su faire très mal à 3 points quand il le fallait (11 points à 3 sur 6 à 3 points, 3 rebonds, 3 passes, 3 pertes de balles), tandis que Yannick Bokolo et Cyril Akpomedah ont fait tous les 2 un match consistant (10 points à 5 sur 8 aux tirs, 5 rebonds pour le premier, 9 points à 4 sur 6, 5 rebonds pour le second).
Coté locaux, Maleye Ndoye a bien été contenu par Gravelines en seconde mi-temps, terminant finalement à 15 points à 5 sur 7 et 5 rebonds. David Monds a quant à lui réussi à faire revenir offensivement l'équipe dans le match avec 9 rebonds et 14 points à 6 sur 10, dont 8 unités dans le dernier quart-temps.

Résumé : Florian Boukobza

Philippe Hervé :
On n'aura pas joué le match avec nos qualités qui sont en premier lieu de jouer avec intensité. Il y a eu une énorme frustration sur les 15 premières minutes d'avoir autant d'échecs aux tirs. On aurait du se retrouver avec 10 points d'avance.
Il y a 21 points d'écart sur l'adresse ce soir, et dieu sait qu'ils ont mis des shoots plus compliqués que nous.
Un match frustrant, en terme de jeu je n'ai pas grand chose à redire, mais il nous manquait l'agressivité.
On a été les chercher dans le dernier quart-temps comme on aurait du le faire pendant les 40 minutes.

J.R. Reynolds :
Nous nous attendions à un match très dur à Orléans, ils sont très difficile à jouer à domicile.
Mon équipe m'a bien trouvé, c'est un bon match pour moi.
Nous prendrons les matchs un par un jusqu'à la fin de la saison.
Je n'ai pas de pression, nous avons vraiment une bonne équipe.

Christian Monschau :
On fait un bon 2ème quart-temps, mais ce qui était le plus dur, c'est d'enchainer avec un bon 3ème quart-temps.
On est content de la partie car on respecte beaucoup Orléans, l'équipe, le staff...
Notre réussite à 3 points est au dessus de nos standards mais cela a compensé plusieurs lay-ups manqués.
Quand Orléans revient à 10 points à 3min50 de la fin, on est inquiet, car on a déjà vu Orléans revenir de 10 points à 3min50...

Maleye Ndoye :
On a déjoué, ce n'est pas notre façon habituelle de jouer. On était peut être un peu crispé, on ne s'est pas lâché sur le terrain.
On a bien démarré le match, mais après on a manqué d'agressivité. En voulant bien jouer le match, on a joué au ralenti...
On va apprendre de ce match, il faut jouer les yeux dans les yeux contre ces équipes Gravelines et Chalon

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Cedrick BANKS  5  3  2  1
Amara SY  10  5  1  8
Maleye N'DOYE  14  5  0  18
Brian GREENE  3  1  2  -2
Maël LEBRUN  0  1  0  -2
David MONDS  14  9  1  17
Bryan PAMBA        
Marc Antoine PELLIN  4  3  5  10
Georgi JOSEPH 0
 4  1  3
Kozan MURAT        
Yohann SANGARE  4  0  3  4

BCM Gravelines Dunkerque

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Edwards J.K.
 2  4  6  9
Bigote Valentin
       
Jomby Rudy
 6  4  2  12
Sy Pape
 11  3  3  9
Johnson Juby
 3  0  0  -1
Loum Abdoulaye
       
Bokolo Yannick
 10  5  2  13
Akpomedah Cyril
 9  5  2  16
Reynolds J.R.
 25  3  0  22
Issa Dounia
 2  4  0  4
Vaty Ludovic  1  2  1  0

Photos du match

  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines
  • Olb_Gravelines

Nos partenaires

Précédent
Suivant