Orléans Loiret Basket - ASVEL - Championnat

Avant-match

Retour à la Pro A avec ce match au Zenith face à l'Asvel, Samedi 25 Février à 20h00.
Lyon-Villeurbanne a appris à vivre sans ses joueurs NBA, faisant même mieux depuis leur départ (6 victoires pour 4 défaites). L'équipe classée en 7ème place (10 victoires pour 8 défaites au total) reste même sur 3 victoires, dont une de prestige au Palais des Sports Jean Weille de Nancy. En Eurocup, l'histoire est différente : si l'Asvel s'était brillamment sorti du 1er tour, le club est désormais éliminé du Top 16 avec une seule victoire en 5 matchs dans un groupe complètement dominé par les BC Donetsk et Khimki.

Niveau transferts, l'asvel s'est finalement séparé de Jamie Skeen qui n'avait jamais réussi à trouver ses marques, tandis qu'il y a 3 semaines Dimitrios Haritopoulos arrivait en provenance de Maroussi pour combler le manque de rotation à l'intérieur. Edwin Jackson à l'extérieur (12,8 points, 2,9 rebonds, 2,2 passes décisives) et Hilton Armstrong à l'intérieur (19,4 points et 7,1 rebonds) sont devenus les 2 fers de lance de cette équipe, avec Phil Goss (10,3 points, 2,5 passes décisives) et les jeunes Kim Tilly (9,9 points, 4,7 rebonds) et Léo Westermann (8,6 points, 2,1 rebonds, 2,9 passes) qui complètent le 5 de départ.

Au match aller, l'OLB l'avait emporté 73-71 après s'être fait une grosse frayeur dans le 4ème quart-temps, Cedrick Banks et ses 22 points se chargeant de sauver Orléans du retour des locaux. Pour l'OLB, il sera avant tout question de digérer la rapide élimination en Semaine des As pour prendre le dessus sur ce coriace adversaire !

Résumé du match

Marc-Antoine Pellin, Cedrick Banks, Maleye Ndoye, Amara Sy et Georgi Joseph seront les 5 titulaires ce soir pour affronter l'Asvel.
1er quart-temps :
Edwin Jackson place d'entrée de jeu un dunk puis un panier à 3 points, le joueur continue sur sa lancée avec un 2ème tir primé... qui cette fois-ci ne trouvera pas la cible, mais c'est bien l'Asvel qui mène rapidement dans ce match, 5-2. Orléans reprend alors le fil du match, les 2 équipes se répondent désormais coup pour coup. L'OLB perd même des occasions de prendre plusieurs points d'avance à cause d'un déficit d'adresse aux lancers-francs. Kim Tillie avec un panier après un gros rebond offensif fait mener son équipe 11-10 à la moitié du quart-temps. Georgi Joseph impose sa présence dans la raquette avec une belle claquette puis 2 nouveaux lancers-francs provoqués. Enfin, des paniers à 3 points puis à 2 points de Brian Greene donnent 6 points d'avance à Orléans. C'est toutefois sans compter sur la ténacité de Kim Tillie qui enchaine 3 tirs consécutifs dont un au buzzer du quart-temps : 23-19 pour l'OLB.

2ème quart-temps :
Après Georgi Joseph, c'est David Monds qui fait le boulot sous le panneau, le joueur enchaine rebonds offensifs et paniers. Adroits, les joueurs orléanais se créent de bonnes occasions et dominent ce début de 2ème quart-temps. Ils prennent 13 points d'avance (34-21 après 3 minutes dans ce quart-temps) avec un semblant de facilité. L'Asvel, pas en place défensivement, se repose exclusivement sur Kim Tillie (10 points) en attaque pendant que l'OLB la joue une nouvelle fois collectif avec 5 joueurs entre 5 et 6 points. David Monds impressionnant dans la raquette rentre son 9ème point du quart-temps après un and one. L'OLB prend 15 points d'avance, 41-26. Kim Tillie, encore lui, empêche toutefois l'Asvel de sombrer avec un dunk en contre-attaque, et un 3 points de Dijon Thompson ramène même les Villeurbannais à 10 points juste avant la mi-temps : 45-35.

L'OLB aura clairement dominé cette première mi-temps face à l'Asvel incapable de contenir les intérieurs orléanais (13 tirs proches du paniers réussis). L'OLB aurait même pu prendre davantage d'avance (comme l'atteste l'évaluation collective de 53 contre 36) si elle n'avait pas été si maladroite à 3 points (2 sur 9 tirs souvent ouverts).
Georgi Joseph puis David Monds ont été souverains dans la raquette avec 20 points et 9 rebonds à eux 2. Individuellement, David Monds a inscrit 13 points à 6 sur 8, Cedrick Banks, Brian Greene, et Georgi Joseph 7 points chacun, et Amara Sy 6 points. Coté vert, Kim Tillie a marqué 12 points, Edwin Jackson 8, et Dimitris Haritopoulos 6.

3ème quart-temps :
Si Hilton Armstrong réussit un dunk d'entrée de jeu, Georgi Joseph lui répond avec un très gros smash qui chauffe tout de suite l'ambiance. Le joueur est monté sur ressort ce soir et obtient 2 lancers-francs après une tentative monstrueuse de alley-oop sur Phil Gauss. Amara Sy fait le show à son tour avec un dunk en contre-attaque donnant 14 points d'avance à Orléans. Mais l'Asvel se rebiffe, avec Phil Gauss puis Edwin Jackson tous les 2 à 3 points... Et les voila revenu à 6 points, 51-45 à la moitié du quart-temps. Un tir primé de Brian Greene calme la situation même si ce 3ème quart-temps est pour le moment dominé par Lyon-Villeurbanne. C'est le moment que va choisir Orléans pour monter d'un cran l'intensité défensive, empêchant l'Asvel de mettre le moindre panier pendant 4 minutes, et reprenant 9 points d'avance malgré une adresse délicate. 58-49 à l'issue de ce quart-temps.

4ème quart-temps :
L'équipe orléanaise est maladroite, avec plusieurs shoots ouverts manqués, et Hilton Armstrong claque un dunk monstrueux sur les intérieurs orléanais. L'OLB va toutefois reprendre les choses en main, avec tout d'abord ce panier tranquille de David Monds alors que 3 joueurs tombaient dans la raquette, puis ce beau mouvement au poste de Maleye Ndoye. Un bon contre de Brian Greene sur une tentative de dunk de Dimitris Haritopoulos puis un panier de David Monds permettent à Orléans de mener 64-53 à la moitié du quart-temps. Si les locaux manquent plusieurs 3 points qui auraient permis de tuer le match, l'Asvel n'est pas non plus en réussite avec ses shoots : le score n'a pas évolué 1min30 plus tard. Villeurbanne obtient quelques lancers-francs, mais en face Yohann Sangaré place un dribble magnifique qui lui permet de venir déposer la balle en douceur dans l'arceau : 69-56 à 2min de la fin du match. L'OLB peut désormais conclure sereinement ce match, avec David Monds qui part au dunk dans les toutes dernières secondes : victoire orléanaise 71-60 !

L'équipe de Philippe Hervé aura évolué un ton au-dessus pendant tout le match, maintenant son adversaire à 35% aux tirs et se reposant sur un duo impressionnant David Monds (21 points-11 rebonds... 28 d'évaluation) et Georgi Joseph (11 points-3 rebonds). Amara Sy était une nouvelle fois au four et au moulin avec 8 points, et 7 rebonds. Du coté des visiteurs, Kim Tillie (15 points-8 rebonds) aura tenu son équipe en première mi-temps avant qu'Edwin Jackson (11 points-3 rebonds) mais aussi Hilton Armstrong (8 points-9 rebonds) prenaient le relais en 2ème mi-temps. Cela restait toutefois insuffisant face à des Orléanais tout en maitrise, et ceci malgré un très mauvais 3 sur 19 à 3 points !

Pierre Vincent :
Je suis un peu en colère contre les arbitres car ils ne sifflaient rien.
On perd le fil de ce que l'on fait. On a donné beaucoup de choses faciles, on a mis le cerveau aux vestiaires.
On voit nos limites : on fait un très bon match mais on fait de grosses boulettes. A l'extérieur, on ne peut pas faire ça.

Amara Sy :
On a réalisé un match sérieux du début à la fin.
L'écart aurait pu être plus conséquent. Ils ont su nous embêter sur certaines périodes mais on a su s'adapter.
Les rotations nous ont vraiment aidé, pour apporter de la fraicheur et de l'intensité défensive.

Philippe Hervé :
On a eu du mal à maintenir le rythme des 2 cotés du terrain. On n'a pas encore tout récupéré physiquement, mais on a pu compenser ce déficit défensif en 2ème mi-temps.
A l'heure qu'il est on est 3 ou 4ème, on va déjà essayer de préserver cette place là. Les 15 derniers jours nous ont rappelé que les choses peuvent aller très très vite.

Edwin Jackson :
L'écart s'explique car on a mal géré les situations. Je ne pense pas qu'ils étaient imprenables aujourd'hui, mais ils ont mieux respecté les consignes que leur coach leur a donné.
On a bien contrôlé les extérieurs qui nous avaient fait mal à l'aller, mais ce sont les intérieurs qui ont dominé ce match.
Il va falloir jouer plus dur. On a perdu sur le terrain, on va pas rejeter la faute sur les arbitres, on est habitué à ça toute l'année.

Résumé - 19ème Journée - Orléans/ASVEL par ORLEANS-LOIRET-BASKET

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Cedrick BANKS  9  1  2  6
Amara SY  8  7  2  14
Maleye N'DOYE  4  3  3  9
Brian GREENE  10  1  1  4
Maël LEBRUN  3  4  0  4
David MONDS  21  11  0  28
Bryan PAMBA        
Marc Antoine PELLIN  0  1  4  3
Georgi JOSEPH  11  3  0  5
Kozan MURAT        
Yohann SANGARE  5  1  3  4

ASVEL Lyon Villeurbanne

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Armstrong Hilton
 8  9  1  12
Lacombe Paul
 3  0  0  2
Westermann Léo
 0  1 2
 -6
Jean-Charles Livio
 0  2  0  2
Fofana Bangaly
 0  0  0  1
Jackson Edwin
 11  3  0  8
Thompson Dijon
 6  7  3  10
Tillie Kim
 15  8  0  15
Goss Phil
 9  2  5  10
Haritopoulos Dimitrios
 8  2  0  4
Leon Théo
       

Photos du match

  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel
  • Olb_Asvel

Nos partenaires

Précédent
Suivant