Orléans Loiret Basket - Le Mans Sarthe Basket - Championnat

Avant-match

L'OLB jouera une nouvelle fois un Vendredi au Palais des Sports (le 3 Février à 19h30), pour y affronter l'équipe du Mans !
Le premier match entre les 2 équipes avait eu lieu lors de la 3ème journée, le MSB avait alors fait face à des orléanais dos au mur après 2 défaites inaugurales. L'OLB l'avait finalement emporté 76-72 avec des gros matchs du pivot David Monds (16 points, 5 rebonds) et des ailiers Brian Greene (12 points, 10 rebonds) et Amara Sy (14 points, 6 rebonds, 5 passes). Coté Manceau, un autre trio n'avait pas démérité : les 3 extérieurs Taylor Rochestie (14 points, 7 rebonds, 5 passes), Alex Acker (11 points, 6 rebonds, 6 passes) et Charles Lombahe-Kahudi (13 points, 6 rebonds).

Depuis ce match, Le Mans a du palier à une nouvelle blessure d'Alain Koffi, remplacé par Travon Bryant (à Pau l'an passé). L'international français désormais rétabli, Bryant devrait effectuer son dernier match Vendredi soir. L'équipe apparait très solide cette saison, mais a la particularité d'être tombé face à toutes les équipes les mieux classées du championnat ! Le club reste d'ailleurs sur une défaite importante à Nancy 77-95, et se situe actuellement en 6ème place avec un bilan identique à l'OLB : 11 victoires et 5 défaites. En Eurocup, Le Mans n'a finalement pas passé le tour principal avec 1 seul victoire en 6 matchs.

L'équipe gravite autour d'un Taylor Rochestie impressionnant depuis le début de saison (19,4 points à 53%, 4,1 rebonds, 6,8 passes et 23,3 d'évaluation en moyenne). A ses cotés, 2 hommes ont franchi un palier depuis l'année dernière : Joao Paulo Batista (15,4 points, 6,2 rebonds) et Charles Lombahe-Kahudi (12,7 points, 5,6 rebonds). Le MSB peut également compter sur un très bon Marcellus Sommerville (12,5 points, 5,7 rebonds) alors qu'Alex Acker déçoit offensivement cette saison (10,4 points à 33% aux tirs, 3,8 rebonds, 3,2 passes décisives).

Ce sera donc un gros match entre 2 équipes qui souhaiteront prendre l'avantage au classement et se rapprocher du trio de tête, sans oublier qu'elles se retrouveront 2 semaines plus tard pour un quart-de-finale haletant de Semaine des As !

Résumé du match

5 de départ : Marc-Antoine Pellin, Cedrick Banks, Maleye Ndoye, Amara Sy et Georgi Joseph se présentent autour du rond central pour l'entame de ce match télévisé face au Mans.
1er quart-temps :
C'est en contre-attaque que le MSB va inscrire le premier panier du match. L'OLB de son coté propose une attaque intéressante mais très maladroite, avec quelques erreurs faisant détonner le Palais des Sports. Les attaques percutantes et bien construites de l'OLB finissent toutefois par payer, avec 4 paniers à l'intérieur dont 3 pour le seul Georgi Joseph. 8-4 pour l'OLB après 5min de jeu. L'équipe continue de s'imposer offensivement, avec un and one de Cedrick Banks et 2 belles passes de Marco Pellin pour Brian Greene à 3 points et Amara Sy sous le panier. Cependant, elle laisse davantage d'espace au Mans qui revient à 2 points 16-14 à 2min de la fin du quart-temps. Cedrick Banks ne s'en laisse pas compter et va inscrire un panier à 3 points puis 3 lancers-francs sur une faute sur un autre tir primé. Le rush d'Orléans lui permet de prendre 8 points d'avance en toute fin de quart-temps malgré une faute technique concédée : 24-16.

2ème quart-temps :
Une action à 4 points de Marcellus Sommerville et un lay-up de Travon Bryant sur jeu rapide ramène Le Mans à égalité en moins de 2 min. Juste après le temps mort de Philippe Hervé, Brian Greene réussit un tir intérieur tout en finesse, mais Le Mans a repris les commandes du match, au niveau du jeu et aux points : 27-26 pour eux après un 3 points de Marcellus Sommerville. Maleye Ndoye va alors prendre les choses en main, avec 2 tirs à 3 points et 2 lancer-francs sur 3 actions consécutives ! Maël Lebrun est devenu cette saison une véritable assurance à 3 points pour son équipe, le joueur inscrit un premier tir dans le corner puis un second de trois quart à plus 7m. Ajouté à cela un tir en arrière de grande classe de Brian Greene et un panier futé de Cedrick Banks dans la raquette, et l'OLB prend 11 points d'avance à 2 minutes de la pause. Un and one de Yohann Sangaré et un panier au poste d'Alain Koffi plus tard, les 2 équipes regagnent les vestiaires sur le score de 47-35 pour Orléans.

Orléans a encore montré de très belles choses durant cette première mi-temps. L'équipe apparait presque inarrêtable quand elle joue de cette façon, avec une défense de fer (dont 20 rebonds pour 12 au Mans) et une attaque varié et efficace (avec un 6/10 à 3 points). Espérons juste qu'elle ne baisse pas en intensité et en réussite lors de la 2ème mi-temps.
Cedrick Banks a déjà inscrit 11 points en 14 minutes de jeu tandis que les entrées en jeu de Maleye Ndoye (10 points à 3 sur 3 aux tirs, 2 rebonds) et Maël Lebrun (2 sur 2 à 3 points, 3 rebonds) ont été les détonateurs de cette mi-temps. Marcellus Sommerville en est quant à lui à 13 points à 5/6 aux tirs et 2 rebonds.

3ème quart-temps :
Si Alex Acker réussit d'entrée de jeu un and one, Amara Sy et Marco Pellin lui répondent avec 2 tirs à 3 points. Le Mans n'est pas en reste et enchaine également derrière la ligne à 3 points avec Taylor Rochestie et Marcellus Sommerville. Le Mans revient très fort, et 3 lancers-francs de Charles Lombahe-Kahudi les replacent déjà à 3 points, 52-49. Georgi Joseph place un contre monstrueux sur un lay-up de Marcellus Sommerville, et Amara Sy en contre-attaque relance la machine orléanaise. L'ambiance devient délétère avec de nombreuses fautes sifflées de toute part et une petite échauffourée entre Taylor Rochestie et Marco Pellin. Ce diable de Taylor Rochestie -qui se fait huer par le public orléanais- réussit malgré tout un 3 points plein de sang froid. Si l'OLB conserve 8 points d'avance, le match est totalement indécis. C'est finalement aux lancers-francs que Cedrick Banks va permettre aux siens d'accroitre leur avance, alors que Taylor Rochestie force plusieurs 3 points. Charles Lombahe-Kahudi et Brian Greene vont ensuite réussir à trouver la mire à 3 points, et le quart-temps se termine sur le score de 68-57 après 2 derniers lancers-francs manceaux.

4ème quart-temps :
Marcellus Sommerville réussit un tir dans la raquette auquel répond David Monds. Le Mans manque plusieurs tentatives à 3 points tandis que Brian Greene scotche Alex Acker qui tentait un shoot proche du panier. Marcellus Sommerville, lui, continue d'alimenter la marque de son équipe avec un nouveau tir à 3 points. Alors que les tirs orléanais ne veulent plus rentrer, 2 lay-ups d'Alex Acker et Taylor Rochestie en contre-attaque ramènent le MSB à 4 points à 6 minutes du terme. L'ambiance est toujours très électrique, et Taylor Rochestie se fait toujours copieusement chahuter par le public orléanais ! Une pénétration de Yohann Sangaré et un shoot mi-distance d'Amara Sy maintiennent Orléans à 4 points mais Taylor Rochestie continue de s'infiltrer avec succès dans la raquette orléanaise. Un 3 points difficile d'Amara Sy dans le corner fait souffler le Palais des Sports. Si l'OLB ne réussit plus à marquer, Le Mans vendange à 3 points et n'arrive pas à revenir au score. A moins de 2 minutes de la fin du match, l'OLB va alors se diriger tout droit vers la victoire avec des lancers-francs de Marco Pellin et un panier de Cedrick Banks sur une remise en jeu du milieu de terrain. Amara Sy à mi-distance et Marco Pellin creusent même l'écart à 12 points : score final 86-74 !

Orléans continue sa formidable série de victoires après avoir livrer une grosse bataille face à cette belle équipe mancelle. L'équipe aura su tenir jusqu'au bout, obligeant Le Mans à forcer à 3 points en fin de match (1 sur 11 dans le 4ème quart-temps !). Le club peut également se satisfaire de son très bon 24/26 aux lancers-francs, une réussite essentielle dans la victoire de ce soir.
Avec 21 points marqués, Cedrick Banks est toujours aussi précieux en attaque malgré un 1/7 à 3 points. Amara Sy (14 points, 7 rebonds) est une nouvelle fois exemplaire, tandis que Maleye Ndoye et Brian Greene ont participé à la grosse prestation orléanaise en première mi-temps : 10 points, 4 rebonds, 2 passes décisives pour le premier, 11 points, 6 rebonds pour le second. Mais comme souvent, c'est l'ensemble de l'équipe qui s'est mis au diapason, à l'image de Maël Lebrun et ses 6 points, 4 rebonds et 2 passes en seulement 13 minutes.
Coté sarthois, 2 hommes ont surnagé : Marcellus Sommerville (21 points à 57%, 8 rebonds) et Taylor Rochestie (16 points, 6 rebonds, 6 passes décisives). Tous les autres joueurs de l'armada mancelle ont été maintenus sous la barre des 10 points ! L'OLB ne peut toutefois pas souffler avec un déplacement le week-end prochain chez le dauphin Chalon sur Saône puis un quart-de-finale de Semaine des As face au Mans qui s'annonce déjà détonnant !

Résumé : Florian Boukobza

Antoine Diot :
En première mi-temps, on n'était pas là mentalement et physiquement. On fait une bonne 2ème mi-temps et il faut garder ça en tête. Ca se joue à peu de chose en 2ème mi-temps.
Quand on joue à l'extérieur, il faut être agressif, surtout contre une équipe d'Orléans qui joue très très bien au basket, et les arbitres ne nous l'ont pas permis.

J.D. Jackson :
Orléans a fait l'écart avec des lancers-francs. Les arbitres ont fait des compensations au moment où on avait repris le match en main. En 2ème mi-temps, on a fait exactement ce qu'il fallait. Je suis juste vexé que le match nous échappe alors que les gars avaient fait le nécessaire pour revenir.

Amara Sy :
J'ai eu un peu de mal en première mi-temps mais j'ai pu compter sur mes coéquipiers pour m'aider à revenir en 2ème mi-temps. J'ai laissé le jeu revenir à moi.
Cette saison, on s'est sorti de beaucoup de situations bizarres. On gagne en expérience, en confiance, ça aide pour gérer les fins de match.

Marc-Antoine Pellin :
On a joué dur et on a su jouer plus propre que Le Mans. Avec Taylor Rochestie, ce n'est pas méchant, ça fait partie du jeu, c'est juste de la frustration.
Les 2 matchs perdus en début de saison nous ont aidé à gérer les fins de matchs, à rester concentré jusqu'au bout.

Philippe Hervé :
Les 2 équipes se sont livrées, il y avait de l'intensité des 2 cotés.
Il y a un état d'esprit à Orléans, un collectif, cela peut générer de la frustration chez les autres.
Si on joue juste, on perds moins de balles (12 à Cholet, 10 ce soir), et on a un temps d'avance sur l'adversaire en attaque, ce qui fait qu'on obtient des lancers-francs. On est en train de progresser offensivement.
Le Mans a effectué un très bon travail de scooting, ils nous ont laissé peu d'espaces pour des paniers faciles à l'intérieur.
L'impact de David Monds et Georgi Joseph a pesé sur Joao Paulo Baptista. Les efforts qu'on leur demande sont énormes, c'est une vrai satisfaction, on a des postes 5 qui font un sacré chantier !

Résumé - 17ème Journée - Orléans/Le Mans par ORLEANS-LOIRET-BASKET

Statistiques du match

Orléans Loiret Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Cedrick BANKS  21  2  3  18
Amara SY  14  7  1 19
Maleye N'DOYE  10  4  2  15
Brian GREENE  11  6  1  13
Maël LEBRUN 6
 4  2  11
David MONDS  6  5  0  5
Bryan PAMBA        
Marc Antoine PELLIN  7  3  6  11
Georgi JOSEPH  6  2  2 10
Yohan SOLLE
       
Yohann SANGARE  5  1  2  5

Le Mans Sarthe Basket

Joueur Pts Rbds Pass.d. Eval
Sommerville Marcellus
 21  8  1 22
Lombahe-Kahudi Charles
 6  8  1  7
Diot Antoine
 6  2  3  9
Koffi Alain
 8  4  1  7
Acker Alex
 9  3  3  9
Rochestie Taylor
 16  6  6  21
Kouguere Max
 0  1  1  1
Batista Joao Paulo
 4  1  0  0
Kahudi Henri
0
 0  0  0
Bryant Travon  4  2  0  4
       

Photos du match

  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans
  • Olb_LeMans

Nos partenaires

Précédent
Suivant